Hors Frontières

Macao

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Macao, officiellement Région administrative spéciale de Macao de la République populaire de Chine, est une région administrative spéciale (RAS) de la Chine depuis le 20 décembre 1999.

D’une superficie totale de 29,5 km2 possède une population de 552 503 habitants.

La pataca est la monnaie nationale de Macao. Elle est liée au dollar de Hong Kong.

Macao est doté d’une grande diversité de religions comme le bouddhisme, le taoïsme, le catholicisme, le protestantisme, l’Islam et le bahaïsme. La principale et la plus pratiquée dans cette région administrative spéciale est le bouddhisme (50%). Il existe également à Macao une forte communauté de chrétiens, la majorité étant membres de l’église catholique romaine (15%).

Macao possède des frontières au nord et à l’ouest avec la zone économique spéciale de Zhuhai qui fait partie de la province de Guangdong 16. La longueur de son littoral est de 47,6 km.

D’un point de vue historique, la région était déjà habitée il y a 4 000 à 6 000 ans selon des études archéologiques. En effet, après la découverte de la route des Indes par Vasco de Gama en 1498, les Portugais continuent leurs explorations maritimes le long de la côte de l’océan indien. Ils « découvrent » ainsi Cochin en 1500 (fondant l’Inde portugaise en 1505), Goa en 1510, Malacca en 1509, les fameuses « îles aux épices », les Moluques, en 1512 et arrivent dans le delta de la rivière des Perles en 1513 sous le commandement de Jorge Álvares. Cherchant un port plus proche de Canton sur le continent proprement dit, les Portugais s’établissent de manière saisonnière dans la rade de Macao entre 1553 et 1554 et demandent à rester sur la terre ferme en prétextant qu’ils doivent sécher leur cargaison. En 1557, les autorités chinoises accordent finalement l’autorisation aux Portugais de s’y établir de façon permanente8, en leur donnant un degré considérable d’autonomie en échange d’un certain loyer (500 taels). Donc, la création de cette administration remonte au milieu du XVIème siècle, lorsque Macao a été colonisé et occupé graduellement par les Portugais. Ils ont rapidement apporté la prospérité à la zone, ce qui en a fait une grande ville et un intermédiaire important dans les échanges entre la Chine, l’Europe et le Japon, en atteignant son apogée à la fin du XVIème siècle et au début du XVIIème siècle. Même si un déclin est apparu lors que la première guerre de l’opium en 1841, mais cette a zone a toujours su conserver son importance économique. À partir de 1887, la Chine reconnaît officiellement la souveraineté et l’occupation perpétuelle du Portugal à Macao à travers le Traité sino-portugais de Pékin, un des traités inégaux, signés entre les puissances impériales occidentales et les empires colonisés d’Extrême-Orient. En 1967, à la suite de l’émeute soulevée par les pro-communistes chinois résidents à Macao le 3 décembre 1966, le Portugal renonce à son occupation perpétuelle du territoire. En 1987, après d’intenses négociations entre le Portugal et la Chine, les deux pays convinrent que Macao allait revenir à la souveraineté chinoise le 20 décembre 1999 et au cours des négociations, le statut de Macao fut changé pour Territoire chinois sous administration portugaise et le transfert de souveraineté de Macao à la Chine. Aujourd’hui, Macao connaît une croissance économique rapide, basée sur le fort développement du tourisme et des jeux d’argent. Le chiffre d’affaires des casinos y est d’ailleurs quatre fois plus élevé qu’à Las Vegas, ce qui fait de Macao l’une des villes les plus riches du monde. Orson Welles l’a d’ailleurs qualifié de « ville la plus pervertie au monde » et le poète W. H. Auden de « ville de l’indulgence ».