Hors Frontières

Argentine

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

L’Argentine, en espagnol Argentina et officiellement República Argentina  (République argentine), est un pays d’Amérique du Sud partageant ses frontières avec le Chili à l’ouest, la Bolivie au nord-ouest, le Paraguay au nord, le Brésil et l’Uruguay au nord-est et à l’est, et l’océan Atlantique à l’est et à l’extrême sud. L’argentine est composé de 43 431 886 habitants .Sa superficie s’élève à 2 791 810 kms.

Sa monnaie est le Peso argentin.

Les religions présentes sont :   Catholicisme 71 % ;Protestantisme         15 % ;Sans religion 11 % ;Autres 3 %

Il a pour frontières : 5 151 km avec le Chili (troisième plus longue frontière terrestre au monde), 1 880 km avec le Paraguay. ;1 224 km avec le Brésil. ;832 km avec la Bolivie ;579 km avec l’Uruguay.

L’histoire de l’Argentine commence bien avant l’installation des Espagnols. Longtemps colonie espagnole, elle finit par obtenir son indépendance au XIXe siècle. Elle est aujourd’hui profondément marquée par la dictature militaire de 1976-1983.

Les premiers êtres humains à pénétrer en Argentine semblent y être parvenus par l’extrême sud de la Patagonie chilienne. Les témoignages les plus anciens sont rassemblés au musée lapidaire de la province de Santa Cruz et remontent au XIe millénaire av. J.‑C.

D’autres établissements furent relevés à Los Toldos, également en province de Santa Cruz avec des vestiges datant du Xe millénaire av. J.‑C.

Ces premiers habitants chassaient les milodons1 (animaux semblables à de grands ours, mais avec une tête ressemblant à celle d’un camélidé, aujourd’hui disparus) et les hippidions (chevaux nains sud-américains disparus eux aussi, il y a environ 10 000 ans), en plus des guanacos, lamas et nandous.

Près de là, il est possible de voir les peintures de mains et de guanacos dessinés vers 13 000 ans, pour le groupe « stylistique A », le niveau culturel le plus ancien, puis vers 7 300 av. J.-C. pour le second niveau culturel, groupe « stylistique B », sur les parois de la Cueva de las Manos (Río Pinturas, Santa Cruz, déclarés patrimoine culturel de l’Humanité par l’UNESCO).

On pense que le peuplement de la Pampa avait déjà débuté dès le IXe millénaire av. J.‑C., tandis que le nord-ouest argentin reçut ses premiers habitants vers le début du VIIe millénaire av. J.‑C.