Hors Frontières

Asie du Sud

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance du Japon, de Tokyo, après quatre heures trentede vol avec la compagnie Philippine Airline, nous survolons Manille, la capitale.

Philippines 1

Nous rejoignons l’aéroport international du pays.

Philippines 2

Les ressortissants français n’ayant pas besoin de visa, les formalités sont rapidement engagées ; il faut néanmoins présenter un billet d’avion de retour, condition pour que l’officier de l’immigration appose son tampon d’entrée.

Philippines 3

Devant l’aéroport, nous prenons un taxi, pour rejoindre notre hôtel, ce qui nous coûte la modique somme de dix euros.

Philippines 4

Nous arrivons à notre hôtel, tard dans la nuit.

Philippines 5

L’hôtel que nous avons choisi est l’hôtel H2O, un hôtel cinq étoiles qui revient à 50 euros la nuit.

Philippines 6

Avec une surprise de taille : un aquarium géant dans la chambre.

Philippines 7

Qui permet de nous endormir comme des poissons dans l’eau.

Philippines 8

Le lendemain matin, nous nous réveillons sous une fine pluie.

Philippines 9

Ce qui ne nous empêche pas de prendre un solide petit déjeuner.

Philippines 10

Et de traverser le hall de l’hôtel, qui est en réalité un grand complexe.

Philippines 11

Nous en profitons pour découvrir la mer de Chine méridionale.

Philippines 12

Nous avons une vue panoramique sur la baie de Manille.

Philippines 13

De gros tankers y circulent.

Philippines 14

La mer est agitée.

Philippines 15

La pluie redouble d’intensité.

Philippines 16

Au loin, la ville de Manille s’éveille.

Philippines 17

Alors que les tankers s’éloignent.

Philippines 18

Aux abords de l’hôtel, des gens se regroupent pour faire de l’exercice en musique.

Philippines 19

Nous rejoignons le centre ville, en compagnie de notre guide chauffeur de taxi, que nous avons négocié pour la journée, la veille ; une somme avoisinant les trente dollars. Il s’agit de Crispin Aclao, joignable au 09157343180 ou à crispin.aclao@yahoo.com

Philippines 20

Les premières habitations apparaissent.

Philippines 21

Nous faisons le plein du taxi.

Philippines 22

Et repartons, alors que la pluie cesse.

Philippines 23

La circulation y est difficile.

Philippines 24

Nous découvrons le parc Rizal.

Philippines 25

Ainsi que le stade de la ville.

Philippines 26

Le drapeau des Philippines flotte fièrement.

Philippines 27

De belles statues contemporaines égayent le décor urbain plutôt austère.

Philippines 28

Après une longue promenade, nous regagnons notre véhicule.

Philippines 29

Qui nous emmène dans le centre de la ville.

Philippines 30

De hauts immeubles nous obligent à quitter la misère ambiante et à lever nos yeux vers le ciel.

Philippines 31

De beaux immeubles modernes.

Philippines 32

Nous découvrons une petite place.

Philippines 33

Ainsi que les bus locaux.

Philippines 34

Nous rejoignons l’église de Malate.

Philippines 35

Une des principales de la ville.

Philippines 36

Nous reprenons la route.

Philippines 38

Quelques signes de modernité apparaissent.

Philippines 39

Ainsi que quelques églises refaites à neuf, le pays étant catholique.

Philippines 40

La pluie reprend puis s’arrête.

Philippines 41

Nous découvrons la holy cathédrale.

Philippines 42

Certains immeubles sont délabrés.

Philippines 43

D’une manière générale, la ville est assez pauvre.

Philippines 44

Mais, relativement bon marché.

Philippines 45

Les bus typiques sont légions.

Philippines 46

Ainsi que les pensionnats.

Philippines 47

Une immense pauvreté emplit les rues.

Philippines 48

Juste aux pieds d’immeubles à la peinture défraichie.

Philippines 49

Un pont nous permet d’obtenir une vue panoramique de la ville.

Philippines 50

Un fleuve dans lequel les enfants se baignent et se lavent.

Philippines 51

Nous traversons un pont.

Philippines 52

Pour rejoindre un marché couvert.

Philippines 53

Juste en face de l’église du Nazaréen noir.

Philippines 54

L’église a été repeinte.

Philippines 55

Nous effectuons quelques emplettes.

Philippines 56

Et prenons quelques instants pour découvrir le christ noir.

Philippines 57

Nous repartons dans le taxi.

Philippines 58

Pour atteindre la basilique San Sébastien.

Philippines 59

Une des plus belles que nous ayons vu dans le pays.

Philippines 60

Nous arrivons à la place Mendiola.

Philippines 61

Fermée par des barbelés et surveillée par une escouade de policiers.

Philippines 62

Reconnaissable entre mille avec ses bâtiments de couleurs vives.

Philippines 63

Une photographie s’impose dans ce lieu mythique.

Philippines 64

De nombreux vendeurs de rue essayent tant bien que mal d’attirer le badaud.

Philippines 65

Rivalisant ainsi avec les commerces implantées en dur.

Philippines 66

Notre chauffeur est agréable et patient.

Philippines 67

Il nous fait découvrir d’autres facettes de la ville.

Philippines 68

Nous arrivons dans une rue d’inspiration coloniale.

Philippines 69

Bien plus propre que les rues visitées précédemment.

Philippines 70

Il faut dire qu’elle mène au fort Santiago, un des emblèmes de la ville.

Philippines 71

Transformé depuis en une sorte de musée.

Philippines 72

Ce qui explique son entretien minutieux.

Philippines 73

Un autre pont nous permet de prendre de la hauteur.

Philippines 74

La vue est sympathique.

Philippines 75

Nous découvrons le musée national des Philippines.

Philippines 76

Avec une entrée intéressante.

Philippines 77

Puis, nous nous dirigeons vers la cathédrale de la ville.

Philippines 78

Entourée par un parc agréable.

Philippines 79

Nous en découvrons l’intérieur.

Philippines 80

De grandes voutes se marient avec un décor peu ostentatoire.

Philippines 82

Nous entrons dans les intérieurs de la vieille ville.

Philippines 83

Les voitures y circulent au compte-gouttes.

Philippines 84

Nous découvrons ensuite le palais Malacanan, résidence du président de la République.

Philippines 85

Nous continuons notre route.

Philippines 86

Nous découvrons l’hôtel de ville.

Philippines 87

Et un peu plus loin, la baie de Manille, côté nord.

Philippines 88

Nous visitons le centre culturel du pays.

Philippines 89

Puis, repassons par la vieille ville.

Philippines 90

De grands bâtiments administratifs auraient bien besoin d’une réfection.

Philippines 91

Mais, les habitants n’y prêtent même pas attention.

Philippines 92

Une fine pluie retombe.

Philippines 93

Ce qui ne dérange pas un jeune drogué qui inhale de la colle, allongé sur le sol.

Philippines 94

Le front de mer est peu entretenu.

Philippines 95

Nous traversons un bidonville de la ville de Pasay.

Philippines 96

La circulation y est dense.

Philippines 97

La respiration, due aux gaz d’échappement, difficile.

Philippines 98

Et comme il nous reste beaucoup de temps, nous effectuons prés de 200 kilomètres pour rejoindre la mer des Philippines à Infanta Quezon.

Philippines 99

La ville est peu intéressante.

Philippines 100

Les ruelles sont étroites.

Philippines 101

Et les habitations sont délabrées.

Philippines 102

Après deux heures de route, nous rejoignons l’aéroport international Ninoy Aquino.

Philippines 103

Nous déposons nos bagages à l’enregistrement. Et découvrons une salle de prière.

Philippines 104

Nous patientons dans un aéroport moderne et propre, une sorte de vitrine du pays.

Philippines 105

Nous avons le temps de nous essayer à la langue. Le Philippin est la langue nationale des Philippines. Mais, il existe plus de 90 dialectes différents. La deuxième langue officielle est l’anglais. Le Philippin se nomme tagalog et pour être correct, il convient de rajouter PO à la fin de chaque phrase.

Bonjour. Araw de Magandang
Quel est votre nom ? Anong MOIS pangalan ?
Mon nom est Ludovic. Ludovic ay de ko pangalan d’Ang.
Excusez-moi. Na PO de galang de Mawalang.
Comprenez-vous l’anglais ? Ingles de Ba de ka de Nakakaintindi ?
Oui, je parle. Oo, lang de kaunti.
Je ne comprends pas le Tagalog. Tagalog de nakakaintindi d’ako de Hindi.
Y a-t-il quelqu’un ici qui parle anglais ?Ingles de marunong de ditong de Ba de Meron ?
Que voulez-vous dire ? Sabihin de mong d’ibig d’Anong ?
Veuillez le dire encore. Paki-ulit.
Veuillez l’écrire. Pakisulat.
Je suis désolé.Paumanhin.
Au revoir. Paalam.

Nous entrons dans un restaurant. Un vaste choix s’offre à nous.

L’Adobo : poulet servi dans un ragoût aillé avec du vinaigre et la sauce de soja comme base.
Le Sinigang : potage acidifié habituellement avec le tamarinier (mais peut également être par des goyaves ou des kamias), qui peut être servi avec du porc, du boeuf, du poulet, des poissons ou des crevettes.
Le Lengua : langue de boeuf rôtie marinée en sauce savoureuse.
Le Nilaga : viande bouillie.
Les Calamares : crevettes ou calamars frits enveloppé dans du panage.
Le Kare-kare : ragoût de légumes et de viande qui a fermenté pendant des heures.
Le Camaron Rebusado : version philippine du tempura, beignets de crevettes.
Le Lechon de leche : porc roti lentement.
Le Bangus de Na de Daing : poisson au lait sec frit, habituellement servi au déjeuner avec du riz frit par ail et un oeuf sur le plat.
Le Pakbet : repas traditionnel de légumes mélangés contenant habituellement des tomates coupées et du porc haché.
Le Dinuguan : ragoût foncé avec le sang du porc qui s’est mélangé à ses intestins.
Le Bopis : intestins de porc, habituellement servis épicé.

Nous aurions pu également choisir une grande variété de plats rapidement préparés.

Le Bibingka : gâteau de riz avec du fromage et l’oeuf salé.
Le Halo : mélange de fruits, bonbons, crême écrasée, de glace et de haricots.
Le Balut : oeuf fertilisé de canard avec un intérieur presque-développé d’embryon qui est bouilli.
Le Penoy : balut spécial constitué simplement avec le jaune.
Le Pâté en croûte de Buko : pâté en croûte fait avec la chair fraîche de noix de coco.
Les Pandesal : petites brioches.
La banane frit : aliment populaire de la rue fait de bananes frit et caramélisée.
Les beignets de viande et de poissons.
Le Puto : gâteau de riz.
Le Chicharon : casse-croûtes croquants faits à partir de la peau cuite en friteuse de porc.

Une vaste palette de desserts nous est proposé pour terminer ce repas.

Les fruits tropicaux.
La sucrerie de Sampaloc.
Le Mais Hielo : dessert de maïs frais servi dans un verre mélangé à de la glace et du lait écrasés.
Le Halo-Halo : mélange de haricots et de fruits adoucis, tels que les bananes adoucies, les haricots rouges et blancs, le sagou, la glace écrasée et le lait.
Le Leche Flan : fait à partir d’oeufs, de lait et de sucre.

En boisson, nous avons le choix :

– Le café.
– Le buko, jus d’une jeune noix de coco que l’on boit à même l’écorce.
– Le jus de calamansi (citron vert).
– Les jus de mangue, papaye.
– La bière locale San Miguel.
– Le vin de coco (tuba, fabriqué aux Visayas).
– Le vin rouge de canne à sucre (le basi fait dans la région d’Ilocos)
– L’alcool de riz (le taipei des Igorot).

Nous payons une dizaine d’euros par personne et rejoignons notre porte d’embarquement, quittant ainsi les Philippines, pays pauvre mais qui n’a pas fini ou du moins pas encore commencé à exploiter son potentiel.

Après deux heures de vol en provenance de Manille, dans les Philippines, nous survolons l’espace aérien de Hong Kong.

Hong Kong 1

Les premiers bateaux apparaissent.

Hong Kong 2

Ainsi que les chantiers de construction.

Hong Kong 3

L’avion se pose sur le tarmac.

Hong Kong 4

Nous empruntons un tapis roulant automatique.

Hong Kong 5

Et présentons nos papiers à l’officier d’immigration, qui nous agrémente d’une autorisation de trente jours, sans avoir besoin de prendre un visa.

Hong Kong 6

Nous nous trouvons sur l’île de Lantau et afin de rejoindre le centre ville, devons prendre un train express pour la somme de 20 dollars.

Hong Kong 7

Le train circule à grande vitesse.

Hong Kong 8

Le paysage défile jusqu’à ce que nous arrivions à la gare de central.

Hong Kong 9

La température extérieure est de 45 degrés.

Hong Kong 10

La camera que je possède ne peut être utilisée en l’état ; à cause de la trop grande différence de température entre la climatisation de l’intérieur du taxi et l’extérieur, de la buée se forme sur l’objectif.

Hong Kong 11

Je suis obligé de réchauffer l’objectif pour l’utiliser de manière optimale.

Hong Kong 12

Nous traversons la ville dans les bouchons.

Hong Kong 13

Fort heureusement, l’avenue des stars vers laquelle nous convergeons ne se trouve pas trop éloignée de la gare.

Hong Kong 14

Nous descendons du taxi que nous saluons.

Hong Kong 15

Nous sommes entourés par de hauts immeubles.

Hong Kong 16

Et découvrons le musée des arts de la ville.

Hong Kong 17

Reconnaissable entre mille grâce aux constructions futuristes du space musée qui se trouve à côté.

Hong Kong 18

La ville est en chantier ; les nouvelles constructions croissent en nombre.

Hong Kong 19

Nous dépassons le musée des arts.

Hong Kong 20

Et longeons l’avenue des stars, une avenue étoilée qui laisse immédiatement à penser à celle de Los Angeles.

Hong Kong 21

C’est à cet endroit que nous avons une des plus belles vues au monde.

Hong Kong 22

Une vue dégagée sur la baie de Hong Kong.

Hong Kong 23

Ou autrement, le quartier de central.

Hong Kong 24

Une photographie s’impose.

Hong Kong 25

Nous patientons jusqu’à la tombée de la nuit.

Hong Kong 26

C’est emmitouflée d’une robe sombre, que la ville révèle tout son potentiel.

Hong Kong 27

Elle brille de mille feux.

Hong Kong 28

Caressée par les nombreux bateaux qui effectuent l’aller-retour entre les deux rives.

Hong Kong 29

Et ceux qui offrent une croisière éphémère sur la baie.

Hong Kong 30

Des milliers de touristes se pressent pour avoir le meilleure vue.

Hong Kong 31

Nous goûtons une spécialité faîte à base de poisson.

Hong Kong 32

Et découvrons les constructions grandioses de la ville.

Hong Kong 33

Nous longeons l’avenue.

Hong Kong 34

Quel que soit l’endroit duquel nous nous trouvons, la vue est toujours aussi surprenante.

Hong Kong 35

Face à nous, une tour émerge.

Hong Kong 36

Une sorte de grande horloge, toujours à l’heure.

Hong Kong 37

Nous nous dirigeons vers le ferry, tout en nous trompant dans un premier temps.

Hong Kong 38

Nous patientons pour rien devant la file pour acheter une croisière.

Hong Kong 39

Ce n’est qu’en voyant le prix de la prestation que nous prenons conscience de notre erreur.

Hong Kong 40

Nous continuons notre chemin. Cinq dollars la traversée, nous sommes au bon guichet.

Hong Kong 41

Nous aurions très bien pu nous servir du distributeur automatique.

Hong Kong 42

Le centre des congrès est notre destination.

Hong Kong 43

Nous grimpons dans le bateau.

Hong Kong 44

Nous traversons avec l’aide d’un taxi, le quartier des affaires.

Hong Kong 45

Et après une dizaine de minutes de conduite, nous rejoignons notre hôtel : Le Butterfly on waterfront, un hôtel quatre étoiles que nous avons pour approximativement 80 euros la nuit. Bien moins cher que ses concurrents.

Hong Kong 46

L’accueil est cordial et la nuit est courte.

Hong Kong 47

Le lendemain matin, après quelques heures de sommeil, nous quittons l’hôtel.

Hong Kong 48

Nous traversons à pied de grandes avenues et nous dirigeons vers le temple Man Mo.

Hong Kong 49

Nous circulons sur la rue Victoria.

Hong Kong 50

Et arrivons devant le temple.

Hong Kong 52

Nous arpentons Hollywood road.

Hong Kong 51

Et retournons au temple.

Hong Kong 52

Il se trouve entouré de hauts immeubles.

Hong Kong 53Ainsi, disons voir, d’habitations plus typiques.

Hong Kong 54

Hong Kong est une ville partagée entre ancienneté.

Hong Kong 55

Et modernité.

Hong Kong 56

Nous retrouvons notre guide : Koko Law, joignable au 852 908 11 252 ou au kokolaw301@gmail.com. Nous devons dire, qu’il fut l’un des guides les plus charmants, professionnels et attachants que nous avons rencontré dans notre vie. A appeler absolument, pour visiter la ville dans les moindres détails et en Français, puisqu’entre ses multiples qualité, il est francophone.

Hong Kong 57

Nous prenons les tickets de ferry, qui nous permettent de quitter le quartier de central et nous rendre vers l’île de Lantau, l’île la plus intéressante du pays.

Hong Kong 58

Les îles commencent à apparaître.

Hong Kong 59

Quelques bateaux voguent tranquillement.

Hong Kong 60

Dans le bateau, à cette heure matinale, le calme règne.

Hong Kong 61

Le décor semble paradisiaque.

Hong Kong 62

Une légère brise agrémente notre voyage.

Hong Kong 63

Nous préparons notre accostage.

Hong Kong 64

Et descendons sur le quai de débarquement.

Hong Kong 65

Nous sommes de retour sur l’île de Lantau que nous avions quitté la veille, lors de notre arrivée en avion.

Hong Kong 66

Nous nous dirigeons vers le quai des bus.

Hong Kong 67

Nous patientons une dizaine de minutes.

Hong Kong 68

Le bue en direction du village de Tai O arrive enfin.

Hong Kong 69

Nous grimpons à l’intérieur.

Hong Kong 70

Le chauffeur termine les vérifications de tickets.

Hong Kong 71

Nous nous engouffrons dans les terres.

Hong Kong 72

Le bus est un des moyens principaux de transport sur l’île.

Hong Kong 73

Nous faisons connaissance avec les maisons de l’île.

Hong Kong 74

Ainsi qu’avec sa verdure.

Hong Kong 75

Omniprésente.

Hong Kong 76

Ses plages.

Hong Kong 77

Sa maison d’arrêt.

Hong Kong 78

Et ses paysages fantastiques.

Hong Kong 79

Voire, surprenants.

Hong Kong 80

Nous arrivons après une heure de route, dans ce village traditionnel.

Hong Kong 81

Qui contient un petit port.

Hong Kong 82

Duquel arrivent les pêcheurs du matin et leurs prises.

Hong Kong 83

Qu’ils ferons sécher, afin d’optimiser leur conservation.

Hong Kong 84

La ville est authentique.

Hong Kong 85

Parcourue par de nombreux petits ponts.

Hong Kong 86

Elle est un repère de retraités, qui aspirent à un repos paisible.

Hong Kong 87

Avec une vue panoramique sur les montagnes.

Hong Kong 88

Les maisons sont construites pour la plupart sur pilotis.

Hong Kong 89

Quelques temples sont présents.

Hong Kong 90

Le tout, baigné par la mer de Chine méridionale.

Hong Kong 91

Tai o est un village de pêcheurs.

Hong Kong 92

Qui a su conserver son mode de vie.

Hong Kong 93

Encore méconnu des touristes, le village…

Hong Kong 94

…se laisse bercer par une douce mélancolie.

Hong Kong 95

Tous dans le village se connaissent.

Hong Kong 96

Et les portes des habitations en sont jamais fermées.

Hong Kong 97

Les habitants circulent majoritairement en bateau.

Hong Kong 98

Et vivent du produit de leur pêche.

Hong Kong 99

Quelques rues asphaltées ne dénaturent en rien l’aspect conservateur de l’endroit.

Hong Kong 100

Et après une longue promenade vivifiante, nous rejoignons l’arrêt de bus.

Hong Kong 101

Lui-aussi entouré par une végétation luxuriante.

Hong Kong 102

Et des montagnes qui s’étendent…

Hong Kong 103

…à perte de vue.

Hong Kong 104

Un dernier regard sur le petit port.

Hong Kong 105

Nous parvenons en quelques minutes au site du monastère de Po Lin.

Hong Kong 106

Dont une arche géante marque l’entrée.

Hong Kong 107

Surveillée par le bouddha géant.

Hong Kong 108

Nous pénétrons gratuitement dans le sanctuaire.

Hong Kong 109

Le bouddha se rapproche.

Hong Kong 110

Sur le chemin, des statues représentatives des signes du zodiac chinois.

Hong Kong 111

Une belle allée dégagée.

Hong Kong 112

A notre droite, le bouddha géant.

Hong Kong 113

Au centre, une autre arche.

Hong Kong 114

Au loin, les montagnes.

Hong Kong 115

Au centre, un promontoire.

Hong Kong 116

Nous nous dirigeons vers de hauts escaliers.

Hong Kong 117

Nous dépassons une stèle.

Hong Kong 118

La montée dure prés de vingt minutes.

Hong Kong 119

Sous une chaleur étouffante, chaque marche est un challenge.

Hong Kong 120

Le bouddha est tourné vers la ville de Pékin.

Hong Kong 121

Face à des montagnes brumeuses.

Hong Kong 122

L’endroit est sacré pour les bouddhistes.

Hong Kong 123

Une vue sur le monastère est une récompense.

Hong Kong 124

Une ambiance particulière règne au sommet.

Hong Kong 125

Une quiétude qui nous laisse seuls au monde.

Hong Kong 126

Les arbres se dressent fièrement.

Hong Kong 127

Et les statues égayent notre découverte.

Hong Kong 128

Chacune représentant un sacré de la religion.

Hong Kong 129

Nous redescendons après une trentaine de minutes à faire le vide.

Hong Kong 130

Le monastère est libre d’entrée.

Hong Kong 131

Nous le visitons, quand bien même il est en réfection.

Hong Kong 132

Nous joignons ensuite la ville nouvelle construite.

Hong Kong 133

Afin de rejoindre le téléphérique.

Hong Kong 134

L’entrée coûte moins de dix dollars.

Hong Kong 135

Et elle permet d’obtenir une des plus belles vues de l’île.

Hong Kong 136

Au sol, un petit cimetière sort de nulle part.

Hong Kong 137

Le guide nous explique qu’il s’agit d’une famille richissime qui en a obtenu le droit.

Hong Kong 138

Seul le bruit des moteurs du téléphérique perturbe le velouté ambiant.

Hong Kong 139

Les premières constructions apparaissent après une vingtaine de minutes.

Hong Kong 140

Ainsi que la baie de l’île.

Hong Kong 141

Le ciel est dégagé.

Hong Kong 142

Nous continuons notre descente.

Hong Kong 143

Nous retrouvons l’effervescence de la ville.

Hong Kong 144

Et souffrons de cette attente en pleine chaleur de ces touristes qui n’ont pas fait le choix de se lever tôt pour découvrir le monastère, en partance du quartier central.

Hong Kong 145

Nous prenons un métro.

Hong Kong 146

Afin de rejoindre plus rapidement le ferry qui nous mènera à Macao.

Hong Kong 147

Le ticket coûte une vingtaine d’euros par personne.

Hong Kong 148

Les séparations sont déchirantes.

Hong Kong 149

Nous faisons connaissance avec Connie, la responsable de l’office du tourisme de la ville : à l’égal de Koko, elle est une femme formidable, d’une gentillesse rare. Une des plus belles rencontres de ce voyage.

Hong Kong 150

Nous prenons le temps de nous essayer à la langue : le cantonais.

Bonjour. Hou Néih.
Comment allez-vous? Néih Hou ma?
Quel est votre nom? Néih giu māt’yéh mèhng un?
Mon nom est Ludovic. NGOH aller Meng giu Ludovic.
Ravi de vous rencontrer. Hahng’wúih.
S’il vous plaît. Ching.
Merci. Mh’gōi.
Soyez le bienvenu. Mh’sái Haak-hei.
Excusez-moi. Mh’hóu yisi
Je ne peux pas parler le cantonais. NGOH mh’sīk Gong Gwóngdōngwá.
Parlez-vous anglais? Mh-de-sik Néih Gong Yīngmán un?
Y at-il quelqu’un ici qui parle anglais? nī douh yáuh Mouh Yahn Sik Gong Yīngmán un?
Désolé. Deui-mh-jyuh.
Je ne comprends pas. Mh’mìhng Ngoh.
Au revoir. Bāaibaai.

Nous nous asseyons à la table d’un des 10 000 restaurants de la ville ; d’après les dires, ils seraient plutôt 30 000. Nous avons le choix entre :

Les fruits de mer ;
Le canard laqué ;
Les légumes coupés en rondelles ;
Les raviolis aux crevettes ;
Les fondues ;
Les Xiao long bao, des beignets fourrés à la viande ;
Les Siu Mai, d’autres beignets cuits à la vapeur ;
La soupe de nouille aux Won Ton, des petites friandises à la viande ;
Les viandes en sauce accompagnées de riz ;
Le cheung fen, des crêpes fourrées à la viande ;
Le barbecue chinois, constitué de viande de porc, d’oie ou de bœuf.

En dessert, nous pouvons choisir :

La soupe de haricots rouges sucrés ;
Le pudding au tofu ;
Le Tangyuan ; sorte de boulettes de riz soufflé ;
Le pudding à la mangue ;
Le dessert au Durian, saveur importée d’Asie.

Nous nous en sortons pour une dizaine d’euros par personne. Le ferry va bientôt partir.

Hong Kong 151

Nous nous pressons à l’immigration ; la file d’attente est longue.

Hong Kong 152

Nous n’avons pas le temps de patienter.

Hong Kong 153

Nous quittons Hong Kong, et nous devons le dire, un pays magnifique, formidable, qui révèle ses véritables trésors, lorsque nous prenons le temps de les découvrir ; une véritable destination de vacance, qui permet à la fois de passer de la tradition à la modernité, peuplée de gens agréables et sympathiques. Un objectif pour tout voyageur qui se respecte.

Hong Kong 154

En provenance de Hong Kong, nous pénétrons dans le ferry rapidequi nous mènera dans la ville de Macao.

Macao 1

L’heure de navigation se déroule dans le calme.

Macao 2

La ville de Macao apparaît.

Macao 3

Nous franchissons l’immigration, sans avoir besoin de visa, étant ressortissant Français.

Macao 4

Nous quittons le pont.

Macao 5

Et sortons du port.

Macao 6

Nous rejoignons l’extérieur et faisons connaissance avec notre guide : un francophone professionnel Michel Chang Kong Mou, joignable au 00 85 3668 14647 ou à macau200@yahoo.com.hk

Macao 7

Il nous accompagne vers son véhicule climatisé.

Macao 8

Nous démarrons.

Macao 9

Et rejoignons, une sorte de vestige d’obédience occidentale.

Macao 10

Le guide nous avoue à demi-mot, que la construction est récente et provient des fonds d’un casino de la ville.

Macao 11

Macao est constitué de petites îles, dont deux principales : une au Sud et une autre au Nord, rattachée au continent chinois. C’est sur cette dernière que sont regroupées les plus belles merveilles architecturales du pays.

Macao 12

Dont de grands gratte-ciels.

Macao 13

Ainsi que la plus haute tour de la ville.

Macao 14

Le pays est baignée par la mer de Chine Méridionale.

Macao 15

Nous découvrons le musée des sciences.

Macao 16

En face de la baie de Macao ;

Macao 17

La température extérieure est de 43 degrés.

Macao 18

Ce qui entraîne l’apparition d’un brouillard opaque.

Macao 19

Le pays est néanmoins irréprochable d’un point de vue propreté.

Macao 20

Pas un papier ne traîne sur le sol.

Macao 21

Nous découvrons également un des célèbres ponts qui permet de joindre les deux îles.

Macao 22

Nous continuons notre visite.

Macao 23

Nous avons une vue sur un des casinos les plus hauts au monde.

Macao 24

Ainsi que sur le mont qui contient une des plus vieilles églises du pays.

Macao 25

Nous nous dirigeons vers ce point d’accroche.

Macao 26

Nous longeons la baie.

Macao 27

Nous stationnons sous la tour la plus haute de la ville.

Macao 28

Nous nous en éloignons, une fois visitée.

Macao 29

Le casino central de la ville, un parmi des dizaines d’autres surplombe la ville.

Macao 30

Nous rejoignons l’église.

Macao 31

Nous faisons face à la Chine.

Macao 32

Reconnaissable à la proximité de ses habitations.

Macao 33

Le pays fait face à Macao.

Macao 34

Le guide nous apprend que tous les jours, des centaines de chinois arrivent sur le sol de Macao pour travailler.

Macao 35

Macao étant un pays riche, les recettes provenant des nombreux casinos de la ville.

Macao 36

Nous retrouvons ainsi la Chine.

Macao 37

Ou du moins, nous nous en approchons à nouveau.

Macao 38

Nous continuons notre montée à pied.

Macao 39

Les inspirations portugaises sont omniprésentes.

Macao 40

Le tour de Macao ne nous quitte pas.

Macao 41

L’église est typique du Portugal, avec ses vieilles pierres travaillées avec soin.

Macao 42

De ce promontoire, une jolie vue se dégage.

Macao 43

Sur les ponts du pays.

Macao 44

Le ciel se couvre.

Macao 45

Mais par chance, nous évitons l’orage.

Macao 46

Les panneaux sont à la fois en portugais et en cantonais, la langue officielle du pays.

Macao 47

Nous nous dirigeons ensuite vers le temple d’A Ma

Macao 48

Il s’agit d’un temple bouddhiste.

Macao 49

Dans lequel, les habitants viennent se recueillir.

Macao 50

Il est entouré de verdure.

Macao 51

Et comprend un temple principal.

Macao 52

Ainsi que de nombreuses boutiques afin de pouvoir faire des offrandes.

Macao 53

Le parc est bien décoré.

Macao 54

Et comprend toujours les petits tissus rouges qui contiennent des prières.

Macao 55

Toute la journée, des femmes d’un certain âge accueillent les pèlerins.

Macao 56

Qui se ressourcent tout en priant.

Macao 57

Nous nous dirigeons ensuite vers un fort.

Macao 58

Transformé en hôtel.

Macao 59

Une terrasse agréable permet de boire un bon café.

Macao 60

Tout en s’abritant du soleil.

Macao 61

Particularité du lieu, une petite chapelle de couleur égayante.

Macao 62

Nous nous dirigeons vers le centre de la vieille ville.

Macao 63

Les immeubles sont plus, disons voir : anciens.

Macao 64

Des petites parcs attirent l’œil.

Macao 65

Présents sous les pieds des casinos.

Macao 66

Nous découvrons une autre petite église.

Macao 67

Qui se situent aux abords de la forteresse Del Monte.

Macao 67

Nous la longeons.

Macao 70

Le taxi se gare à proximité.

Macao 71

Juste assez prés des ruines Saint Paul.

Macao 72

Avec en contrebas, la vieille ville qui se dessine.

Macao 73

Nous nous aérons l’esprit au cœur de la forteresse.

Macao 74

Le chauffeur nous conduit ensuite à notre hôtel : le Sofitel, un hôtel de luxe classé cinq étoiles.

Macao 75

Il représente un des plus beaux hôtels dans lesquels nous avons pu séjourner.

Macao 76

Et comprend un casino réputé.

Macao 77

Tout n’est que dorure et luxe.

Macao 78

De notre chambre, nous avons une vue panoramique sur la ville.

Macao 79

Nous nous détendons à la piscine.

Macao 80

Et admirons le coucher de soleil.

Macao 81

Qui caresse les vieux bateaux du vieux port.

Macao 82

Le soir même, nous nous aventurons dans les rues de la ville.

Macao 83

Découvrons un monde bariolé de couleurs.

Macao 84

La chaleur extérieure reste supportable.

Macao 85

Et nous permet de flâner au grés de nos envies.

Macao 86

Nous arrivons jusqu’à la place centrale de la ville.

Macao 87

Celle qui donne accès à tous les casinos.

Macao 88

Elle comprend une fontaine aux relents polychromatiques.

Macao 89

Mais, l’endroit phare reste ce bâtiment administratif aux mille couleurs.

Macao 90

Nous arpentons les pavés blancs et noirs et retournons à notre hôtel.

Macao 91

Nous prenons le temps de nous essayer à la langue : le cantonais, quand bien même quelques personnes parlent le mandarin ou le portugais.

Bonjour. Hou Néih.
Comment allez-vous? Néih Hou ma?
Quel est votre nom? Néih giu māt’yéh mèhng un?
Mon nom est Ludovic. NGOH aller Meng giu Ludovic.
Ravi de vous rencontrer. Hahng’wúih.
S’il vous plaît. Ching.
Merci. Mh’gōi.
Soyez le bienvenu. Mh’sái Haak-hei.
Excusez-moi. Mh’hóu yisi
Je ne peux pas parler le cantonais. NGOH mh’sīk Gong Gwóngdōngwá.
Parlez-vous anglais? Mh-de-sik Néih Gong Yīngmán un?
Y at-il quelqu’un ici qui parle anglais? nī douh yáuh Mouh Yahn Sik Gong Yīngmán un?
Désolé. Deui-mh-jyuh.
Je ne comprends pas. Mh’mìhng Ngoh.
Au revoir. Bāaibaai.

Nous nous asseyons à la table d’un restaurant. Nous avons le choix entre :

Les fruits de mer ;
Le canard laqué ;
Les légumes coupés en rondelles ;
Les raviolis aux crevettes ;
Les fondues ;
Le barbecue chinois, constitué de viande de porc, d’oie ou de bœuf.
Le galinha africana picante (poulet à l’africaine), original dans son excellente sauce à base d’ail, noix de coco, pâte de cacahuètes, tomate et piment.
Le caldo verde (soupe de légumes).
Le peixe assado a portuguesa (poisson à la portugaise).
Les sardinhas assadas (sardines grillées).
Le pombo assado (pigeon rôti).

Le lendemain matin, nous prenons un petit déjeuner gargantuesque.

Macao 92

Puis, nous nous dirigeons vers l’aéroport situé sur l’île la plus méridionale.

Macao 93

La circulation est fluide.

Macao 94

Et après une dizaine de minutes, nous arrivons à destination.

Macao 95

Notre vol Air Macao est à l’heure.

Macao 97

Les contrôles d’immigration et de sécurité sont vite passés et un bus nous conduit sur le tarmac.

Macao 98

Nous quittons Macao, avec un agréable souvenir. Nous n’avons pas vu, ainsi que les contes urbains le mentionnent, de mafias ou d’insécurité. Au contraire, Macao est un pays dans lequel, il fait bon vivre.

Macao 99