Hors Frontières

Brésil

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Le Brésil , dans sa forme longue République fédérative du Brésil (portugais : República Federativa do Brasil Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), est le plus grand État d’Amérique latine. Avec une population de 206 millions d’habitants et une superficie de 8 514 876 km2, il couvre la moitié du territoire de l’Amérique du Sud (47,3 %)2, partageant des frontières avec tous les pays du continent à l’exception du Chili et de l’Équateur. Le Brésil est le cinquième plus grand pays de la planète, derrière les États-Unis, la Chine, le Canada et la Russie. Le pays est le seul héritage du Portugal en terre américaine, ce qui se manifeste par sa langue officielle, le portugais.

Sa monnaie est le Réal.

Ses religions sont : Catholicisme 61 % ; Protestantisme  26 % ; Sans religion 8 % ; Autres confessions  5 %

Les frontières terrestres du Brésil s’étendent sur un total de 14 691 km :  3 400 km avec la Bolivie ;2 200 km avec le Venezuela ;1 643 km avec la Colombie ;1 560 km avec le Pérou ;1 290 km avec le Paraguay ;1 224 km avec l’Argentine ;1 119 km avec le Guyana ;985 km avec l’Uruguay ;673 km avec la France (Guyane française) ;597 km avec le Suriname.

Le blason de la république portait, à l’origine, le nom adopté par le pays après l’abolition de la monarchie : Estados Unidos do Brasil (États-Unis du Brésil). La version actuelle, établie par la loi n° 5700, du 1er septembre 1971, reflète le changement du nom officiel du pays en República Federativa do Brasil (République fédérative du Brésil)16,17. Le drapeau brésilien présente un grand losange jaune sur fond vert, ce qui symbolise l’union impériale lors de la naissance de la maison royale brésilienne. Le vert représente la maison royale de Bragance à laquelle appartenait Pierre Ier (Pedro I), le premier empereur brésilien. Le jaune représente la maison royale autrichienne de Habsbourg car Marie-Léopoldine d’Autriche, la femme de Pierre Ier, était une princesse autrichienne.

Au centre du losange, où trônait le blason de l’Empire du Brésil, a été placé une sphère bleue qui représente le ciel de Rio de Janeiro au jour du coup d’État qui a installé la République. Les vingt-sept étoiles dessinées sur ce fond représentent les vingt-six États fédérés ainsi que la capitale du pays. Au centre de la sphère on retrouve la fameuse bannière portant l’inscription « Ordeme Progresso », (« ordre et progrès »), la devise nationale du pays. Cette inscription vient d’Auguste Comte, philosophe et père du positivisme. La disposition des étoiles du drapeau reflète celle du ciel de Rio de Janeiro le 15 novembre 1889 à 20 h 30, date de l’institution officielle de la République.