Hors Frontières

Burkina Faso

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 274 200  km2, le Burkina Faso autrement nommée Burkina possède une population de 18 365 123 habitants.

La monnaie officielle au Bukina Faso est le franc CFA, qui est le nom de deux monnaies utilisées par plusieurs pays d’Afrique constituant en partie la zone franc de l’Afrique centrale et la zone franc de l’Afrique de l’ouest. Cette monnaie fait partie des restes de l’empire colonial français, même si tous les pays y participant n’étaient pas une ancienne colonie française.

La religion prédominante est la religion musulmane avec 60% de la population. La religion chrétienne suit avec 23% de la population. Puis de manière minoritaire est présente la pratique animiste avec 15% d’adhérents.

Ayant une frontière terrestre commune avec le Namibie, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, le Swaziland et le Lesotho, et étant ouvert sur l’océan Atlantic ainsi que l’océan Indien, L’Afrique du Sud se traverse du Sud au Nord en approximativement huit heures et dix minutes et de l’Est en Ouest en onze heures et vingt minutes pour des distances respectives de 560 km de 853 km

Ouagadougou en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Bobo-Dioulasso et Koudougou.

D’un point de vue historique,  comme pour tout l’ouest de l’Afrique, le Burkina Faso a connu un peuplement très précoce, avec notamment des chasseurs-cueilleurs dans la partie nord-ouest du pays (12 000 à 5 000 ans avant l’ère chrétienne), et dont des outils (grattoirs, burins et pointes) ont été découverts en 1973. Avant la colonisation, le territoire actuel du Burkina Faso était partagé entre différents royaumes ou chefferies : le Gurma, le Moogho, le Gwiriko, le Liptako. En 1896, le royaume mossi de Ouagadougou devient un protectorat français. En 1898, la majeure partie de la région correspondant à l’actuel Burkina est conquise. En 1904, ces territoires sont intégrés à l’Afrique-Occidentale française au sein de la colonie du Haut-Sénégal-Niger. Durant la première guerre mondiale nombre de la population fut forcée à aller à la guerre, mécontente, cette dernière a refusé, ce qui a donné lieu à un massacre des troupes occidentales françaises. Le 1er mars 1919, Édouard Hesling devient le premier gouverneur de la nouvelle colonie de Haute-Volta. Le 11 décembre 1958, elle devient la République de Haute-Volta, une république membre de la communauté franco-africaine et accède à l’indépendance le 5 août 1960. Le nom de Burkina Faso est adopté le 4 août 1984. Une nouvelle constitution est adoptée par référendum et le 1er décembre 1991, Blaise Compaoré est élu président de la République avec une abstention de près des trois quarts de la population. Il est réélu en 1998, 2005 et en 2010. Le pays reste marqué par l’instabilité.