Hors Frontières

Cameroun

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Le Cameroun, en forme longue la République du Cameroun, est un pays d’Afrique centrale, situé entre le Nigéria à l’ouest, le Tchad au nord, la République centrafricaine à l’est, le Gabon, la Guinée équatoriale et la République du Congo au sud et le golfe de Guinée au sud-ouest.

Sa capitale est Yaoundé ; sa monnaie nationale est le franc CFA.

Le Cameroun est aujourd’hui membre de droit de l’Organisation internationale de la francophonie ainsi que du Commonwealth.

Le Cameroun est surnommé « l’Afrique en miniature »5 en raison de sa diversité climatologique, géographique, humaine, culturelle.

Les premiers habitants du Cameroun furent probablement les chasseurs-cueilleurs Baka, des nomades Pygmées. Mais, dès le Ier millénaire av. J.-C., se sont développées des sociétés sédentaires d’agriculteurs-éleveurs, peut-être venus du Sahara alors en voie de désertification et les Bakas ont été repoussés dans les forêts des provinces du sud et de l’est où on les trouve encore.

Avant la période coloniale, les habitants ne formaient pas un seul groupe homogène et présentaient plusieurs formes d’organisation sociale allant de royaumes structurés à des ethnies nomades. Aux anciens royaumes (Bamoun, Adamaoua, Garoua) succède au xixe siècle la colonie allemande qui place le Cameroun sous protectorat. À l’issue de la Première Guerre mondiale, le Cameroun est placé sous la tutelle de la Société des Nations et confiée à l’administration de la France pour sa partie orientale et du Royaume-Uni pour sa partie occidentale.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le mouvement de l’UPC (Union des populations du Cameroun), dirigé par Ruben Um Nyobe, revendique l’indépendance et la réunification avant d’être interdit puis réprimé par les Français en pays Bassa et en pays Bamiléké (« guerre bamiléké »). L’indépendance de la zone française est proclamée le 1er janvier 1960, le Cameroun devenant la première des 18 colonies africaines à accéder à l’indépendance en 1960. La réunification a lieu l’année suivante avec la partie sud de la zone britannique L’ancien mandat de l’ONU sous administration française accède à l’indépendance sous l’appellation de République du Cameroun le 1er janvier 1960. Il est rejoint par une partie du territoire sous administration britannique en octobre 1961 pour former la République fédérale du Cameroun qui, le 20 mai 1972, fut renommée République unie du Cameroun, puis République du Cameroun en 1984. Comme pour la plupart des États d’Afrique, le Cameroun et ses frontières actuelles résultent donc de la colonisation européenne.