Hors Frontières

Chittatong

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Nous prenons un rickshaw afin de visiter la ville de Chittatong au Bangladesh.

Nous arrivons au coeur de la ville de Chittatong. Le trajet coûte quelques centimes d’euros.

Nous arpentons les rues de la ville.

Nous pénétrons dans le marché aux poissons.

Les odeurs sont fortes, mais l’ambiance est unique.

Tous les habitants nous arrêtent pour nous prendre en photo.

Nous rejoignons les bas fonds du marché.

Nous croisons une échoppe qui vend des raies tachetées.

Après avoir assisté à la découpe des raies, nous prenons un rickshaw pour rejoindre les ateliers de sel, un peu plus au Nord dans la ville.

Il nous faut 20 minutes pour les rejoindre.

La ville est très animée ; il faut dire qu’il s’agit de la deuxième ville du pays.

Certains immeubles récents côtoient de véritables ruines.

Nous arrivons à destination.

Nous entrons dans une ruelle.

Notre première visite concerne un atelier artisanal de conditionnement du sel.

Plusieurs hommes remplissent à grande vitesse des petits sachets ; le sel est mélangé à une sorte de conservateur.

A l’extérieur, nous découvrons un autre atelier, mais de pesage du sel.

Notre troisième arrêt concerne une entreprise de récolte du sel ; le sel déchargé des bateaux est placé dans des sortes de casiers bétonnés et il est mélangé avec de l’eau ; après une sorte de décantation, il est recueilli.

Le travail est harassant.

Nous rejoignons ensuite le port qui se situe non loin des ateliers.

Le sel est déchargé par les hommes qui le placent sur des paniers. Ces paniers sont ensuite transportés sur la tête des ouvriers.