Hors Frontières

De Cracovie à Auschwitz

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance d’Ukraine, nous attendons à la frontière polonaise.

L’attente est de dix heures ; mais, nous parvenons finalement à obtenir un laisser-passer par les policiers en expliquant que nous sommes pressés. Les temps d’attente sont longs car les polonais ont reçu des consignes de fouilles de tous les véhicules qui entrent en Europe par cette frontière.

Nous entrons dans le pays.

Nous circulons sur une autoroute flambant neuve.

Nous faisons le plein du véhicule.

Nous mangeons un morceau.

Nous reprenons la route ne direction de Cracovie.

Nous nous dirigeons vers l’aéroport de la ville étant donné qu’un membre de notre groupe doit retourner en France.

Une pluie forte tombe subitement ; nous garons notre véhicule et entrons dans l’aéroport.

Nous quittons l’aéroport sans oublier de payer 15 euros de parking pour une vingtaine de minutes d’attente.

Avant de nous rendre dans le centre, surtout qu’il pleut, nous faisons un détour par notre hôtel afin de poser nos affaires.

Une fois bien détendus, nous nous dirigeons vers le centre.

Nous traversons la périphérie de la ville.

La ville est agréable.

Nous entrons dans le centre administratif.

Il nous faut rejoindre le centre historique.

Nous devons à plusieurs reprises patienter dans les embouteillages.

Nous nous garons sur un parking public.

Nous rejoignons un jardin public.

Nous faisons connaissance avec un SDF au look particulier et typique.

Nous rejoignons ensuite les ruelles pavées du centre historique.

Nous rejoignons la place principale de la ville.

Le centre regroupe toutes les attractions de la ville.

En son centre, orne une grande tour.

De nombreux restaurants sont disséminés sur la place.

Les calèches proposent pour une quinzaine d’euros un tour de la place.

Nous nous dirigeons vers un petit marché artisanal.

Nous rejoignons l’autre côté de la place.

Face à nous, la cathédrale.

La place comporte également une belle statue.

Nous visitons une petite chapelle qui se trouve sur la place.

Nous décidons de visiter la cathédrale.

Nous nous dirigeons vers les fortifications de la vieille ville.

Nous faisons la connaissance d’un artiste de rue.

Nous nous rendons dans un autre quartier du centre historique pour finaliser notre visite.

Nous retournons vers notre voiture en repassant  par la place centrale.

Nous faisons une halte pour déguster un bon hamburger.

Nous retournons à notre voiture.

Nous prenons la route de notre hôtel.

Après une bonne nuit de sommeil, nous prenons notre petit déjeuner.

Nous nous dirigeons vers les mines de sel de Wieliczka.

Il nous faut 1 heure pour rejoindre les mines.

Nous traversons plusieurs villes.

Nous arrivons à l’entrée du parking des mines de sel.

Nous nous garons et rejoignons l’entrée des mines à pied.

Nous devons payer près de 20 euros par personne ; la visite dure trois heures.

Nous entrons dans les mines par l’entrée principale ; la visite sera guidée.

Après être descendus par une longue série d’escaliers, nous entrons dans les souterrains.

Il fait frais dans les mines ; nous devons mettre une veste.

Nous découvrons de nombreuses statues.

Les statues ont été taillées dans le sel.

Les explications des guides sont bonnes.

De nombreuses scènes représentent la vie d’antan dans les mines.

Nous devons ensuite grimper par un escalier en bois.

Les scènes représentées sont réalistes.

Mais la spécificité de ces mines sont la présence d’une cathédrale au coeur des souterrains.

La cathédrale est sublime.

Nous découvrons un archevêque qui visite les mines.

Nous quittons la chapelle.

Nous faisons face à un lac souterrain.

Nous arrivons dans une pièce où les touristes peuvent acheter des produits alimentaires et des souvenirs.

Nous descendons par un escalier.

Nous revenons dans la pièce d’achats des souvenirs pour emprunter un ascenseur  et découvrir les mines de hauteur.

Nous nous rendons ensuite dans le restaurant des mines ; nous pouvons pour un prix modique goûter aux spécialités du pays.

Nous assistons ensuite à la messe donnée secrètement par l’archevêque.

Nous sortons des mines par un ascenseur de service.

Nous nous dirigeons vers les sites historiques d’Auschwitz et de Birkenau.

Nous circulons sur une ligne droite.

Nous circulons sur une autoroute.

Malheureusement, notre voiture tombe en panne sur l’autoroute ; nous parvenons à redémarrer après l’avoir laissé reposer.

Nous reprenons notre route.

Nous traversons plusieurs villes.

Auschwitz se rapproche.

En Polonais, la ville se prononce Oswiecim.

Nous entrons dans la banlieue de la ville.

Les camps de concentration se trouvent dans la ville du même nom.

Nous entrons sur le site.

Nous apprenons alors que la visite dans la journée n’est plus libre ; il convient aux touristes de réserver par Internet ; l’accès est libre à partir de 17 heures. Fort heureusement, nous parvenons à obtenir une autorisation exceptionnelle d’entrée ; cependant, nous n’aurons pas le droit de filmer à l’intérieur, ni de garder nos sacs avec nous.

Nous gardons malgré tout une camera portative dans nos poches et parvenons à entrer avec.

Nous arrivons après 5 minutes à la porte célèbre pour son inscription : Arbeit mach frei.

Nous passons la porte.

Nous découvrons le site.

De nombreuses allées séparent les blocs qui représentent les différents immeubles du site.

Nous entrons dans le bloc 12.

Nous continuons notre découverte des lieux.

Nous entrons ensuite dans le bloc 4.

Les photos sont interdites dans le bloc ; nous devons être discrets.

De nombreux guides donnent des explications sur le massacre des juifs durant la deuxième guerre mondiale.

L’émotion est forte lorsque nous découvrons  les objets ayant appartenu aux prisonniers juifs.

Chaque avancée arrache les larmes.

Tous ces biens ont été confisqués aux prisonniers avant leur exécution.

Sur les murs, des photos de prisonniers.

Dans d’autres vitrines, les pyjamas que les prisonniers devaient porter.

Nous quittons le bloc 4.

Nous nous dirigeons ensuite vers le bloc 11, le bloc de la mort qui était l’endroit où les juifs étaient torturés. Les photos sont strictement interdites ; néanmoins, Je trouve qu’Auschwitz est un lieu de mémoire ; or l’exploitation qui en est faîte par les responsables des lieux est à vomir. L’entrée coûte chère et de ce fait, de nombreuses personnes ne peuvent y avoir accès. Les photos dévoilées ici permettent à tous  de découvrir ce lieu sordide qui est simplement la résultante de la folie dont l’homme peut être capable.

Nous descendons dans les souterrains du bloc.

Nous quittons le bloc par la cour où les déportés étaient fusillés.

Nous rejoignons ensuite le four crématoire.

De nombreux juifs étaient brûlés dans ces fours, avant que leur nombre augmente et qu’ils soient gazés à Birkenau, distant de quelques kilomètres.

Nous quittons ensuite le site.

Nous prenons la route pour nous rendre à Birkenau.

Il nous faut 5 minutes de voiture pour rejoindre le site.

L’entrée du site est libre et gratuite.

Face à nous, les rails de la honte.

Nous nous dirigeons vers l’Est du site.

Nous nous dirigeons jusqu’aux limites du site.

Nous revenons sur nos pas et nous nous dirigeons face à nous ; les fours crématoires détruits se trouvent dans l’extrême Nord du site.

Les distances sont longues.

A l’extrême Nord du site, nous découvrons un monument commémoratif.

Sur les côtés, se trouvent les fours crématoires.

Nous découvrons les alentours du site.

Nous retournons dans le site pour analyser les fours qui ont été détruits par les Allemands avant la prise du camp par les Russes.

Mais, malgré l’absence des fours dans leur état d’antan, l’ambiance est lourde car l’imagination prend le relais.

Nous quittons à présent le site.

Nous reprenons la route.

Nous faisons plusieurs arrêts dans des villes de taille moyenne.

A midi, nous mangeons dans un fast food.

Il nous faut deux heures de route pour rejoindre la capitale.

Après de nombreux autres arrêts, nous entrons dans la ville tard dans la nuit.

Le lendemain matin, après une nuit de sommeil, nous quittons l’hôtel.

Nous nous dirigeons vers le centre ville.

Nous entrons dans le quartier administratif.

Une forte pluie commence à tomber, ce qui nous oblige à quitter la ville plus tôt.

Nous en profitons tout de même pour découvrir les monuments principaux du quartier moderne.

Nous sortons de la ville après l’avoir tout de même visité rapidement.

Nous faisons une halte dans une station service.

Nous prenons la direction du Nord du pays.

Nous quittons l’autoroute.

Nous retrouvons à plusieurs reprises une double voie.

Il nous faut 4 heures de route depuis la capitale pour rejoindre la frontière lituanienne.

Nous traversons la capitale polonaise.

Nous entrons dans une petite ville.

Nous faisons une halte afin de nous restaurer.

Nous reprenons la route en direction d’Augustow.

Nous arrivons à Augustow.

Nous passons la journée à nous détendre aux abords d’un beau lac.

Nous quittons la ville pour rejoindre la Lituanie.

Nous faisons une halte au mémorial Oblawa Augustowska.

Nous reprenons la route vers la Lituanie.

Nous quittons la Pologne.