Hors Frontières

Delta de l’Okavango

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Nous nous trouvons enfin dans le delta de l’Okavango, en plein coeur du Botswana.

Bostwana 278

Notre accompagnateur a fait appel aux services d’un pilote de bateau, un homme vraiment courtois et professionnel.

Bostwana 279

De nombreux bateaux sont massés en attendant les visiteurs qui se succèderont tout au long de la journée.

Bostwana 280

Le bateau démarre enfin.

Bostwana 281

Nous longeons le cours de la rivière Boro.

Bostwana 282

Le capitaine nous agrémente de détails sur la vie au cœur du delta.

Bostwana 283

Il règne une plénitude dans l’atmosphère.

Bostwana 284

Nous croisons de nombreux habitants.

Bostwana 285

Nous empruntons la première entrée à gauche.

Bostwana 286

Seuls, nous nous serions perdus.

Bostwana 287

Nous apercevons nos premiers aigles.

Bostwana 288

Ils patientent avant de foncer sur leurs proie : un poisson qui se sera approché d’un peu trop prés de la surface.

Bostwana 289

La rivière Boro est longue de plusieurs kilomètres.

Bostwana 290

La navigation dure plus d’une heure.

Bostwana 291

Nous nous arrêtons quelques instants pour admirer le paysage.

Bostwana 293

Et prendre le temps d’écouter la nature.

Bostwana 294

Nous apercevons tapis dans l’eau quelques crocodiles.

Bostwana 295

Il faut faire attention de ne pas laisser la main dans l’eau.

Bostwana 296

Nous faisons connaissance avec un pêcheur qui nous explique son art.

Bostwana 297

Un seul conseil : s’effacer devant la beauté du delta.

Bostwana 298

Il est vrai que face à tant de grâce, l’Homme est si petit.

Bostwana 299

Le delta est unique au monde.

Bostwana 300

Il s’agit d’un privilège de le visiter.

Bostwana 301

Nous croisons de nombreux bateaux à moteur.

Bostwana 302

Quelques habitations sont présentes le long des berges.

Bostwana 303

C’est alors que nous apercevons une effervescence se jouer devant nous.

Bostwana 304

Des dizaines de petites barques convergent vers une petite île.

Bostwana 305

Notre capitaine nous explique qu’il s’agit de Mokoro, de petites embarcations en bois, seules autorisées à pénétrer la rivière Okavango qui commence devant nous.

Bostwana 306

Pour une dizaine d’euros par personne, nous négocions une exploration du delta avec ce moyen de locomotion.

Bostwana 307

Nous sommes rejoins par un pêcheur se prénommant Innocent.

Bostwana 308

Nous nous éloignons du rivage.

Bostwana 309

Nous nous laissons guider.

Bostwana 310

La circulation est lente.

Bostwana 311

Ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Bostwana 312

Nous prenons notre temps.

Bostwana 313

Les animaux ne sont pas dérangés.

Bostwana 314

Les pêcheurs se dirigent grâce à un bâton avec lequel ils poussent le fond.

Bostwana 315

Le bruit alentour est inexistant.

Bostwana 316

Nous profitons pleinement de ce moment.

Bostwana 317

Nous faisons corps avec la nature.

Bostwana 318

Nous nous trouvons à hauteur des roseaux.

Bostwana 319

Nous pouvons les sentir nous frôler le visage.

Bostwana 320

La barque prend un peu l’eau.

Bostwana 321

Mais pas assez pour nous gâcher le spectacle d’observer les aigles déguster leur délicieux festin.

Bostwana 322

Nous pouvons reprendre le chemin du retour.

Bostwana 323

Nous en profitons pour réaliser un rêve : nous baigner dans le delta de l’Okavango, à un endroit sûr, selon le capitaine.

Bostwana 324

La baignade est agréable.

Bostwana 325

A grande vitesse, nous repartons après quelques heures.

Bostwana 326

Nous empruntons à nouveau la rivière Boro.

Bostwana 327

Nous observons une dernière fois, ces pêcheurs traditionnels.

Bostwana 328

Nous dépassons un bateau.

Bostwana 329

Il s’agit de deux rangers du delta.

Bostwana 330

Nous saluons une dernière fois les résidents de cet endroit unique au monde.

Bostwana 331