Hors Frontières

Dominique

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 754 km2, la Dominique autrement nommé Commonwealth de la Dominique possède une population de 73 607 habitants.

La monnaie officielle à Dominique est le dollar des Caraïbes orientales dont le taux de conversion avec l’euro est : 1 EUR = 3,0587 XCD.

La religion prédominante à Dominique est le catholicisme avec près de 62% de la population qui y adhère, suit le protestantisme avec près de 30%.

N’ayant une frontière terrestre commune, mais disposant d’une frontière maritime ouverte sur l’Amérique du Sud et l’océan Atlantique, Dominique se traverse du Sud au Nord en approximativement deux heures et vingt minutes et de l’Est en Ouest en cinquante minutes pour des distances respectives de 90 km de 27 km.

Roseau en est la capitale. Les autres grandes villes sont Portsmouth et Marigot.

D’un point de vue historique, L’île avait été initialement peuplée par des Indiens arawaks, puis par des Caraïbes. Le dimanche 3 novembre 1493, lors de son deuxième voyage aux Amériques, Christophe Colomb longe les rivages de l’île qu’il appelle ainsi Domingo (dimanche en espagnol), d’où proviennent ses noms actuels, Dominique, en français. En 1625, lors de la guerre de Trente Ans, les Espagnols laissent la place aux Français puis au cours du XVIIème siècle, Français et Anglais s’affrontent pour gouverner l’île. En 1660, Français et Anglais abandonnent l’île aux Caraïbes et la déclarent zone neutre et signe un traité de paix (français-anglais-caraïbes) pour mettre fin aux conflits. Déjà installés à la Martinique et à la Guadeloupe, les Français s’implantent petit à petit à la Dominique en y introduisant la culture du café. Ils importent des esclaves africains pour combler la main-d’œuvre dont ils ont besoin. Mais les Britanniques s’approprient de nouveau l’île en 1759. À l’issue de la guerre de Sept Ans, par le traité de Paris (1763), la France cède la Dominique à l’Angleterre, cependant entre 1772 et 1814, les Français rompent le traité et s’emparent par deux fois de la Dominique. En 1814, après une ultime tentative de reconquête en incendiant de nouveau Roseau, les Français abandonnent définitivement l’île en échange d’une indemnité et cette dernière redevient britannique. L’esclavage est aboli à la Dominique en 1833. En 1898, l’île reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique et en1956 elle acquiert son indépendance au sein de l’éphémère Fédération des Antilles britanniques. Devenant Etat associé État associé au Commonwealth en 1967 elle entame l’instauration d’un régime démocratique. L’indépendance de la Dominique est déclarée le 3 novembre 1978, lors du 485e anniversaire de sa découverte par Christophe Colomb.