Hors Frontières

Angleterre

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 130 395 km2, l’Angleterre autrement nommée England en anglais possède une population de 53 012 456 habitants.

La monnaie officielle est le livre sterling en Angleterre, et le taux de conversion avec l’euro est le suivant : 1 EUR = 0,863785 GBP.

La religion prédominante en Angleterre est le Christianisme après près de 60%. Une tendance récente montre que la population athée ne cesse de s’accroitre (25% environ)

Ayant une frontière terrestre commune avec le Pays de Galle et l’Ecosse, ainsi qu’une frontière maritime avec l’Irlande du Nord, l’Irlande, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Norvège, l’Angleterre se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et quinze minutes et de l’Est en Ouest en quatre heures pour des distances respectives de 537 km de 354 km

Londres en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Liverpool et Manchester.

D’un point de vue historique, l’Angleterre a été initialement occupée par les celtes ainsi que d’autres tribus. La conquête romaine de César en Bretagne l’emmènera à conquérir également les terres anglaises, et ces derniers y resteront jusqu’au 5ème siècle, puisqu’ils se feront chasser par les anglo-saxons. Après un bref passage des Danois de 1017 à 1042, la monarchie anglo-saxonne est rétablie. Par la suite une dynastie normande et angevine se succèderont, et seront les prémisses à l’arrivé de Richard Cœur de Lion. Au 16ème siècle, les Tudors vont remobiliser les forces en Grande Bretagne afin de lui donner un nouveau visage. La reine Elisabeth 1ère va continuer cette prise de force, mais au 17ème siècle, les Stuarts succédant aux Tudors vont, de par leur absolutisme donner lieu à des révolte de la part de la population. Une république démocratique va par la suite naître, même si le royalisme sera par la suite privilégié. Au début du 19ème siècle, les Royaumes uni d’Angleterre vont réunir la plupart des territoires voisins. Et au début du 20ème siècle l’Irlande voudra son indépendance mais se la verra refusé. Par la suite l’Angleterre va s’unir aux Etats Unis et aux Soviétiques contre l’Allemagne nazie. L’histoire moderne, et récente montre quelques problèmes au sein du Royaume Uni portant sur des questions d’indépendances et de politiques vis-à-vis des états y adhérents.