Hors Frontières

Bosnie Herzégovine

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 51 197 km2, la Bosnie-Herzégovine autrement nommée le Bosnie et Herzégovine possède une population de 4 622 163 habitants.

La monnaie officielle est Mark convertible en Bosnie-Herzégovine, peu avant le passage de l’Allemagne à l’euro, il s’agissait simplement du « Deutsche mark ». Mais les autorités du pays ont changé son nom. Actuellement le taux de conversion avec l’euro est le suivant : 1 EUR = 1.95583 BAM

En Bosnie-Herzégovine, il y a une prédominance religieuse des musulmans avec 45 %, mais les Serbes orthodoxes suivent de près avec 36%. Mais les catholiques romains 15 % sont loin derrière.

Ayant une frontière terrestre commune avec la Croatie, la Serbie et le Monténégro, et aucune frontière maritime (seule une toute petite part de plage borde la mer), La Bosnie-Herzégovine se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et quinze minutes et de l’Est en Ouest en cinq heures et cinquante minutes pour des distances respectives de 392 km de 338 km.

Sarajevo en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Banka Luka et Tuzla.

D’un point de vue historique, la Bosnie-Herzégovine a été successivement romaine, croate, hongroise, ottomane, austro-hongroise et yougoslave, ce qui explique que ses populations sont essentiellement des Slaves (soit liés à l’islam, au catholicisme ou l’orthodoxie). Les catholiques du pays sont des Croates, les orthodoxes sont des Serbes et les Slaves musulmans, convertis durant l’occupation ottomane, ont reçu l’appellation de « Bosniaques ». Il y a eu une alternance entre l’Empire ottoman qui favorisait les musulmans, l’Empire austro-hongrois qui avantageait les catholiques, et le royaume de Yougoslavie, qui soutenait les orthodoxes. La population religieuse est par conséquent cosmopolite. Durant la seconde guerre mondiale la Bosnie-Herzégovine aura une histoire plus que mouvementée. Elle passera d’abord aux mains de la Croatie, cependant une résistance s’organise et après la vers la fin de la guerre, il y a proclamation de la fédération socialiste de la Yougoslavie, et par la même occasion création de la République socialiste de Bosnie-Herzégovine. Finalement en 1963 il y a création de la République fédérative sociale de Yougoslavie. Vers la fin du 20ème siècle les récentes indépendances de la Croatie et de la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine est dans une situation complexe, et le parti d’action démocratique va déclencher la déclaration de l’indépendance du pays en 1991, cependant un vote du pays est nécessaire, c’est donc par un référendum et une majorité écrasante que l’indépendance s’officialise. Cependant la Serbie ne le digérant par fera un génocide en Bosnie Herzégovine, et les autres pays frontaliers n’auront pas tout à fait patte blanche. C’est ainsi que vers 2002 la situation se calme et le tribunal pénal international de l’ex-Yougoslavie voit le jour et est en charge de punir les pays ayant commis des génocides.