Hors Frontières

Bulgarie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 110 944 km2, la Bulgarie autrement nommée le Royaume de Bulgarie possède une population de 7 364 570 habitants.

La monnaie officielle est le lev bulgare depuis 1881 et l’indépendance de la République Bulgare vis à vis de l’empire Ottoman. Le lev signifie « lion », et le taux de change est le suivant : 1 EUR = 1,95583 BGN

La religion prédominante en Bulgarie est l’orthodoxie bulgare avec près de 60% d’adhérents. Les religions minoritaires sont : l’Islam avec 8% et la religion chrétienne 5%.

Ayant une frontière terrestre commune avec la Turquie, la Grèce, la Macédoine, la Serbie et la Roumanie, et une frontière maritime avec la Turquie et la Russie, la Bulgarie se traverse du Sud au Nord en approximativement sept heures et trente minutes et de l’Est en Ouest en dix heures pour des distances respectives de 538 km de 802 km.

Sofia en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Plovdiv et Varna.

D’un point de vue historique, la Bulgarie est connue pour avoir fait partie de l’empire Ottoman. En effet la Bulgarie a été conquise en 1396, et du fait de sa position et de son faible intérêt aux yeux des autres pays européens, cette « tutelle forcée » s’est poursuivie 5 siècles durant. Un système féodal est installé, mais l’empire Ottoman ne lui reconnait pas la même égalité, et les habitants sont plus fortement taxés. Le déclin de l’empire Ottoman commence vers la deuxième moitié du 18ème siècle. La Bulgarie développe son économie et le commerce, dans le même temps que les forces turco-ottomanes s’affaiblissent. La domination ottomane prend fin à la suite de l’insurrection d’Avril 1876, débouchant sur la guerre russo-turque en 1877. Finalement le traité de San Stefano de 1878 va déclarer l’indépendance de la Bulgarie comme principauté autonome. En 1878 le traité de Berlin va diviser la Bulgarie en deux, et en 1879 la Bulgarie de dote d’une constitution instituant une monarchie parlementaire. Par suite d’un conflit avec les libéraux, le prince fait un coup d’état et met en place une monarchie constitutionnelle. La Bulgarie se modernise ensuite, et devient en 1903, une puissance militaire dans la « Prusse des Balkans ». Elle sera impliquée dans nombre de conflit des Balkans, au début la victoire est présente, mais sous la poussée des guerres avec l’empire Ottoman elle va perdre. Cette première défaite sera accentuée sous la 1ère Guerre mondial puisqu’elle sera dans le camp des « perdants ». Après avoir reçu l’aide de l’Allemagne nazie, la Bulgarie sera de nouveau mêlée à la défaite des « perdants, bien qu’ayant été neutre vis-à-vis de l’armée Rouge le conflit était inévitable. A la fin de la guerre le régime bascule comme la majeure partie de l’Europe de l’Est dans un communisme très rigide. Elle entretiendra de très bonne relation avec Moscou, qui la fournira en matière première. Cependant après 30 ans de pouvoir du même homme la Bulgarie sort affaibli et la population se pose des questions sur la situation du pays an 1894 avant même la perestroïka. Le communisme s’éteindra en 1990. L’intégration au monde démocratique sera plus longue que les autres pays du pacte de Varsovie. Ce sont les années qui ont fait l’expérience de la Bulgarie dans la démocratie qui va se stabiliser et améliore sa situation d’ « état de droit ». Elle rejoindra l’OTAN en 2004 et l’Union européenne en 2007.