Hors Frontières

Israël

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 20770 km2, l’Israël autrement nommée l’Etat d’Israël possède une population de 8 120 300 habitants.

La monnaie officielle en Israël est le nouveau shekel utilisé également en Palestine.

La religion prédominante est ma religion juive avec environ 75%, l’Israël est unique sur ce plan, car aucun pays n’a pour prédominance religieuse, la religion juive. La religion musulmane, les Druzes ou encore les Bédouins sont minoritaires.

Ayant une frontière terrestre commune avec la Jordanie, la Syrie et le Liban, ainsi qu’une frontière maritime avec Chypre et la Turquie, l’Israël se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et de l’Est en Ouest en une heure et trente minutes pour des distances respectives de 480 km de 114 km.

Jérusalem en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Tel-Aviv-Jaffa et Haïfa.

D’un point de vue historique, l’Israël est très riche d’un point vu religieux. Durant l’Antiquité, l’Israël était appelé Terre promise, qui, selon la Torah, était promise au peuple juif ; qui d’ailleurs, le premier millénaire avant J-C a été peuplé par les juifs, et ils y sont restés près d’un millénaire.
Entre la période des royaumes israélites et la conquête musulmane au 7ème siècle après J.-C., la Terre d’Israël tomba aux mains successives des Assyriens, Babyloniens, Perses, Grecs, Romains, Sassanides et Byzantins. Cependant, la population, majoritairement juive, commencera à décliner après la guerre contre l’Empire romain lors de la Première Guerre judéo-romaine, entre 66 et 73 après J.-C., puis la seconde guerre judéo-romaine et la Révolte de Bar Kokhba, en 132 après J.-C., qui provoquera l’exil forcé d’une majorité de juif. Un massacre a par la suite perpétra qui réduira encore le nombre de juif, désormais exilé de Jérusalem détenu par les romains. Au 7 siècle après J-C, la Terre d’Israël sera aux mains des Arabes musulmans. Du 16ème siècle au 20ème, cette dernière sera sous la coupe de l’empire Ottoman, même si pendant une brève période, Napoléon a eu la main mise sur cette Terre sacrée. En 1917, les britanniques ont le contrôle de la Terre d’Israël, et reprenne la main sur la Palestine à la suite de la défaite de l’empire Ottoman. Le mandat britannique permettra aux juifs de réintégrer leur territoire. La déclaration d’indépendance de l’État d’Israël est lue le 14 mai 1948 le dernier jour du Mandat britannique. Les pays arabes voisins lui déclarent immédiatement la guerre et envahissent Israël le jour même. Commence à cette date une guerre qui va entrainer l’exil de nombres de personnes, pour laisser un territoire arabe très marqué et morcelé, dont les frontières ont été en constante mouvance au gré des guerres israélo-arabes et aussi à cause du plan de partage de la Palestine de 1947.