Hors Frontières

Italie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 301 336 km2, l’Italie autrement nommée la République italienne possède une population de 60 626 442 habitants.

La monnaie officielle est l’euro en Italie, en effet depuis de départ elle adhère au projet de l’Union Européenne (traité de Rome 1957), et cette monnaie a été mise ne place par le traité de Maastricht en 1992, auquel l’Italie a évidemment adhéré.

La religion prédominante en Italie est le christianisme avec une écrasante majorité (92%), le reste de la population étant sans religion.

Ayant une frontière terrestre commune avec la France, la Suisse, la Slovénie et l’Autriche, ainsi qu’une frontière maritime avec la Croatie, la Bosnie Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie et le Maghreb, l’Italie se traverse du Sud au Nord en approximativement douze heures et de l’Est en Ouest en cinq heures et trente minutes pour des distances respectives de 1261 km de 614 km.

Rome en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Milan et Venise.

D’un point de vue historique, l’Italie, et avant Rome, était composé principalement de populations indo-européennes. Romulus et Remus, selon la légende, étaient les fondateurs de Rome 8 siècles AV-JC, ville et empire constituant l’un des plus puissants ayant vécu sur cette terre. Rome depuis sa création n’a cessé d’étendre ses terres, et a remporté des batailles très connues comme celle de Carthage, et a vu à sa tête des personnages emblématiques tels que Jules César ou Constantin par exemple. Ayant connu des difficultés, l’empire sera divisé entre l’empire romain d’occident, et l’empire romain d’orient. L’empire romain d’occident perdurera jusqu’en 476, date à laquelle, sur les coups des invasions de nombre de ses voisins, l’empire éclate et passe aux mains de ses voisins qui l’ont envahis. Cependant l’empire romain d’orient lui vivra encore un millénaire. Durant la période médiévale et la renaissance, l’Italie sera divisée en raison de divergences économiques, politiques et culturelles. L’Italie a une très grande richesse culturelle grâce à des personnages comme Galilée, Michel-Ange, ou encore Léonard de Vinci. Cette période marquera la volonté d’unification de l’Italie finalement, avec l’aide de la France elle compte récupérer des parties de territoire que l’Autriche détient au nord-est de l’Italie actuelle. Le France apportera son aide pour obtenir la région de Savoie et Nice, bien que n’ayant pas totalement accompli ses obligations, la France obtiendra finalement ces territoires par un accord postérieur. C’est donc un processus complexe et difficile qui conduira à « unir » l’Italie, même si la 1ère et 2nd guerre mondiale arrivent plus ou moins concomitamment. Durant ces guerres l’Italie a fait partie des deux camps, durant la première guerre mondiale, bien que faisant partie de la triple alliance, finalement elle rejoindra la tripe entende et entamera une guerre contre l’Autriche-Hongrie, d’abord perdante elle va finir par renverser la tendance et faire capituler ces derniers. La seconde guerre mondiale sera bien différente, Mussolini ayant décidé d’être au côté de l’Allemagne, même s’ils ne veulent pas entamer trop tôt le combat, mais finalement, cela aura été de courte durée, après avoir déclaré la guerre à la France et l’Angleterre, l’Italie sera occupée par les Alliés dans un premier temps, et Mussolini capturé, mais rapidement libéré sous la pression allemande. L’Italie est séparé en deux, et le Sud, soutenant les alliés entameront une guerre civile contre l’Italie du Nord pour la libérer de son emprise nazie. En juin 1946, un référendum serré met fin à la monarchie, la République italienne est proclamée et la famille royale est exilée. L’Italie se développera ensuite politiquement et socialement, elle adhèrera notamment aux projets de l’Union Européenne.