Hors Frontières

Jordanie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 92 300 km2, la Jordanie autrement nommée

le royaume hachémite de Jordanie possède une population de 6 407 085 habitants.

La monnaie officielle en Jordanie est le dinar jordanien.
La religion prédominante est l’Islam en Jordanie, 92% de la population est sunnite, la religion chrétienne ne représente que 6% de la population.

Ayant une frontière terrestre commune avec la Syrie, l’Irak, le Liban, l’Israël, la Palestine et l’Arabie Saoudite mais aucune frontière maritime, la Jordanie se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et de l’Est en Ouest en quatre heures et quinze minutes pour des distances respectives de 421 km de 367 km

Amman en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Zarqa et Irbid.

D’un point de vue historique, la Jordanie a connu beaucoup de civilisations et de royaumes se sont succédé sur le sol jordanien, à cheval entre le croissant fertile et le désert d’Arabie. La civilisation la plus connue en Jordanie a probablement été la civilisation nabatéenne qui y a laissé de riches vestiges archéologiques comme Pétra. L’alphabet arabe semble être né à Pétra. Des civilisations occidentales ont également régné en Jordanie comme les Macédoniens, les Romains, les Byzantins et les Ottomans. Dès le VIIe siècle, la région a été culturellement musulmane et arabe, à l’exception d’une brève période de domination par les croisés et sous le mandat britannique. En 1920, lors de la Conférence de San Remo et dans le mandat donné aux Britanniques sur la Palestine en 1922, les alliés redéfinissent les frontières de la région en la scindant en quatre mandats dont celui de Palestine mandataire. En 1948, le Royaume de Transjordanie est un acteur important de la Guerre de Palestine à l’issue de laquelle il prend le contrôle de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, qu’il annexe avec l’assentiment de la majeure partie de la population et l’appui de la Grande-Bretagne, mais sans la reconnaissance de la communauté internationale. En 1949, pour marquer ces modifications territoriales, le royaume change de nom pour devenir le « Royaume hachémite de Jordanie ». Après la crise de Suez, la Guerre des Six Jours va opposer la Jordanie à l’Israël, mais à l’issu de cette guerre la Jordanie va subir un revers important qui va déboucher sur l’indépendance de la Palestine qui se détache de l’Israël.