Hors Frontières

Roumanie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 238 391 km2, la Roumanie autrement nommée România possède une population de 21 413 815 habitants.

La monnaie officielle est le leu roumain depuis la réforme monétaire de 2005, le taux de conversion avec l’euro est le suivant : 1 EUR = 4,4712 RON

Au niveau religieux, la Roumanie a hérité, de son appartenance à l’empire byzantin, de l’orthodoxie à environ 85%. L’islam étant très minoritaire.

Ayant une frontière terrestre commune avec la Moldavie, l’Ukraine, la Hongrie, la Bulgarie et la Serbie, ainsi qu’une frontière maritime avec la Turquie, la Roumanie se traverse du Sud au Nord en approximativement neuf heures et de l’Est en Ouest en dix heures pour des distances respectives de 613km de 715 km.

Bucarest en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Lasi et Constanta.

D’un point de vue historique, la Roumanie fait partie des Balkans. Dès le premier siècle, l’empire gréco-romain, dit byzantin, occupe les Balkans. Après de nombreuses guerres avec ses voisins, Byzance se voit attaquer par l’occident au 13ème siècle. Les occidentaux attaquent les valaques. En 1223, la grande invasion mongole aura pour effet de ravager la Valaquie. En 1243, les slavons succèdent aux roumanophones. Au 15ème siècle les trucs occupent les Balkans. Au 16ème siècle, la vassalité turque remplace la hongroise en Transylvanie. Au 17ème siècle, la vassalité autrichienne remplace les turcs de Transylvanie. Une partie des orthodoxes de Transylvanie vont accepter l’autorité de Rome. Au 18ème siècle, le développement du courant humaniste va donner lieu à une révolution en Transylvanie, certains territoires vont être perdu (comme le nord-ouest de la Moldavie, dont l’Autriche prend le contrôle). Puis au 19ème siècle l’empire Russe va s’approprier la Moldavie. Allées aux russes, la Petite Roumanie aura son indépendance en 1878. En 1918, les territoires austro-hongrois, et ceux russes avec des roumanophones intègrent la Roumanie. Par la suite la Roumanie va développer ses droits mêmes si à l’approche des années 40, la dictature intervient, et l’emprise Russe va suivre son cours. L’alliance avec la France n’empêchera pas la Roumanie de tomber sous l’emprise russe. Durant la seconde guerre mondiale et jusqu’en 1989, le climat est rendu et dominé par le communisme. En 1989, une révolution éclate en Roumanie opposant la population au soldat, pour dénoncer ce totalitarisme. En 2004, la Roumanie rejoint l’OTAN et en 2007 elle adhère à l’Union Européenne. En 2009, la crise forcera le pays à une politique d’austérité.