Hors Frontières

Rép Serbe de Bosnie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 24 857 km2, la République serbe de Bosnie possède une population de 1 439 673 habitants.

La monnaie officielle est le mark convertible dans la République Serbe de Bosnie depuis 1992 et le taux de conversion avec l’euro est le suivant : 1 EUR = 1.95583 BAM.

La religion prédominante dans la République serbe de Bosnie, est la même qu’en Bosnie, c’est-à-dire qu’il s’agit de l’islam avec 45%.

La république serbe de Bosnie n’a véritablement aucune frontière terrestre commune ainsi qu’aucune frontière maritime car il s’agit d’un territoire enclavé en Bosnie, et qui n’est pas reconnu à l’échelle mondial, il est donc difficile d’établir des frontières. Si elle en a, cela reprend la situation actuelle de la Bosnie avec ses voisins. Même si une superficie a pu être dégagé, il est également difficile d’établir de véritables distances Nord-Sud ou Est-Ouest, toujours selon une même problématique qui est la non reconnaissance à l’échelle internationale de ce territoire.

Istočno Sarajevo en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Banja Luka.

D’un point de vue historique, la République serbe de Bosnie est un territoire qui s’est conçu par un soulèvement de la population et une guerre. En remontant le passé, des serbes sont venus s’installer en Bosnie sous le coup de l’empire byzantin et Héraclius. Par la suite de nombreuses guerres vont diviser les pays se situant dans cette péninsule. Ce n’est qu’en 1918, après le première guerre mondiale que vont se regrouper sous un Royaume, les des Serbes, les Croates et les Slovènes (Future Yougoslavie). C’est vers 1990, et avec la chute du communisme que cette république va commencer à voir le jour, en fait le pays se divise avec ceux qui veulent quitter la Yougoslavie, et les serbes désirer d’y rester, les serbes de Croatie ont également ce sentiment. Le processus d’indépendance de la Bosnie-Herzégovine sera à l’origine de l’indépendance de la république serbe de Bosnie. Par la suite ce mouvement va également donner lieu à la création d’un parti serbe en Bosnie. Finalement en 1992, la Bosnie Herzégovine vote son indépendance, et la Yougoslavie, et la population serbe ne l’acceptent pas, et une guerre civile éclate. Ce conflit va nécessiter l’intervention de la communauté internationale sous la forme de l’ONU, il y aura des bains de sang, et finalement, le 14 décembre 1995, les accords de Dayton sont signés à Paris par le Croate Franjo Tuđman, le Serbe Slobodan Milošević (représentant la République serbe de Bosnie) et le Bosniaque Alija Izetbegović qui mettent fin à la guerre et assurent à la République serbe de Bosnie une reconnaissance territoriale et politique.