Hors Frontières

Finlande du Sud

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance de l’Estonie, nous nous rendons en Finlande.

Nous naviguons avec la compagnie  Viking line ; la traversée coûte 90 euros pour une voiture et trois personnes ; la traversée dure 2 heures.

Nous longeons à présent Suomenlinna.

Arrivés aux abords d’Helsinki, nous sommes appelés à rejoindre notre véhicule.

Nous quittons le bateau.

Nous quittons le port d’Helsinki, la capitale de la Finlande.

Nous nous dirigeons vers le centre de la ville.

Nous nous garons dans le centre.

Sur le port de plaisance, situé dans le centre, nous découvrons un petit marché traditionnel.

Nous traversons la rue pour rejoindre un petit parc.

Nous avons la chance d’assister à un concert gratuit.

Nous continuons de marcher dans le parc.

Un Espagnol sympa fait le show en vendant des crêpes.

En rejoignant le centre commercial proche, nous assistons à un concert improvisé de plusieurs musiciens talentueux.

Nous continuons dans le centre.

Nous rejoignons la cathédrale, reconnaissable entre mille.

La cathédrale est entourée d’une vaste place.

Nous entrons à l’intérieur.

Nous rejoignons l’extérieur et rejoignons la place du Sénat qui se trouve en contrebas.

La place est la place administrative de la ville.

Nous rejoignons le port de plaisance.

Nous décidons de manger une pizza dans un restaurant qui se trouve à proximité.

Nous quittons ensuite la ville.

Il nous faut trente minutes pour la traverser.

Nous sommes piégés dans les embouteillages.

Les feux rouges sont nombreux.

Notre hôtel est un peu excentré de la ville.

Nous avons réservé à l’hôtel  Haaga central park, pour la somme de 80 euros.

Le lendemain matin, nous nous levons de bonne heure.

Nous nous dirigeons vers le lac Kuusijarvi.

Nous arrivons au lac en trente minutes.

Le lac est une attraction phare de la région d’Helsinki.

Le décor est magnifique.

De nombreuses personnes apprécient les balades que le lac et ses alentours offrent.

Des pêcheurs se préparent à une baignade matinale.

Nous prenons un café au restaurant du lac.

Nous prenons la direction du parc Nuuksio.

Le parc se rejoint en trente minutes, mais son entrée n’est pas clairement indiquée.

Nous entrons dans une zone forestière.

Nous garons notre véhicule.

Nous marchons pendant plusieurs heures.

Nous découvrons des paysages splendides.

Nous prenons une route secondaire et nous arrivons à un hôtel, dans lequel nous resterons la nuit : l’hôtel Lepolempi. Le patron nous fera une réduction et la chambre nous coûtera 50 euros.

Toute la journée, nous profiterons de cette vue splendide.

Le tout avec pour arrière fond du décor, une cabane en bois.

Le lendemain matin, nous nous rendons dans la ville de Fiskari ; pour ce faire, nous devons prendre la direction de Turku.

Nous empruntons le réseau secondaire.

Nous entrons dans la ville de Fiskari.

Nous découvrons un marché aux puces.

Nous nous rendons dans le coeur de cette ville typiquement finlandaise.

Nous visitons la brasserie de la ville.

Nous nous rendons ensuite à la distillerie.

Nous la visitons.

Nous nous dirigeons vers une autre partie de la ville.

Nous mangeons un morceau dans un restaurant local.

Nous prenons ensuite un dessert dans un autre endroit.

Avant de nous rendre dans un magasin pour faire quelques achats.

Les prix ne sont pas excessifs.

Nous reprenons la route en direction de Turku.

Nous traversons la campagne finlandaise.

Nous faisons une halte dans une station service.

Nous rejoignons l’autoroute.

Nous arrivons aux abords de Turku.

Nous nous dirigeons vers le centre.

Nous nous garons.

Notre première étape est la place centrale face à la mairie.

Nous apprenons ensuite que la ville accueille les danseurs traditionnels de toute l’Europe.

Nous nous dirigeons vers le marché central.

Nous entrons dans un marché couvert.

Nous faisons la connaissance avec un poissonnier.

Nous quittons le marché et rejoignons le canal.

Nous faisons connaissance avec des danseurs estoniens.

Nous arpentons les berges du canal.

Nous rencontrons à présent des danseurs hongrois.

Nous traversons le pont qui enjambe le canal.

Nous assistons à des danses islandaises.

Nous continuons notre route et découvrons d’autres danseurs.

Il s’agit cette fois-ci des Belges.

Puis, des Allemands.

Nous retournons au centre ville pour manger un morceau.

Nous quittons la ville pour rejoindre notre hôtel qui se trouve à l’extérieur de la ville, en pleine campagne.

Il nous faut trente minutes pour rejoindre notre hôtel.

Nous arrivons dans une sorte de presqu’île.

Nous traversons plusieurs petites villes.

Nous devons emprunter une route secondaire.

Nous arrivons au bout d’un chemin.

Nous découvrons notre hôtel, une sorte de camping.

Nous pouvons faire de belles balades.

Nous discutons avec les habitants.

Le lendemain matin, nous prenons notre voiture pour nous rendre au port de Turku.

La circulation étant fluide, nous mettons 15 minutes pour nous y rendre.

Nous présentons nos tickets en direction de Aaland.

Un peu d’attente au guichet.

Nous entrons dans le bateau.

Des animations sont offertes aux passagers.

Nous nous éloignons du port.

Nous en profitons pour découvrir le bateau.

Nous ne souhaitons pas louper le spectacle de la découverte de l’archipel de Turku en bateau.

Nous faisons quelques achats sur le bateau.

Nous nous dirigeons vers l’archipel d’Aaland, un territoire semi-indépendant.

En l’instant, ce qui nous intéresse  est la découverte de l’archipel de Turku.

Nous en prenons plein les yeux.

Le secteur est composé de dizaines d’îles.

Nous longeons les îles.

Des locaux nous font de grands signes pour nous saluer.

Les îles se dispersent à présent.

Nous quittons la Finlande.

Il y a quelques années de cela, nous avions déjà visité la Finlande ; en voici le récit de voyage.

Nous franchissons à nouveau le cercle polaire arctique dans le sens du retour et après avoir parcouru quelques kilomètres après le village officiel du père Noël, nous arrivons à Rovaniemi, que nous traversons rapidement. Tout comme nous traversons Tervola, une petite ville par laquelle nous devons passer pour rejoindre la route principale devant nous amener à Helsinki, dans l’extrême Sud du pays.

 Finlande 2

Nous quittons enfin une route sans relief, circonscrite par des forêts, qui lui confèrent une dimension assez, il faut le dire, glauque.

Finlande 3

Après quelques kilomètres d’une autoroute, sur laquelle, nous pouvons accélérer le rythme de croisière,

 Finlande 4

…nous rejoignons la ville de Ulou, sur la côte Est du golfe de Botnie, ville dans laquelle nous visitons la cathédrale, tout en nous désaltérant.

Finlande 5

Nous repartons, le temps nous manquant pour rallier la capitale, mais nous décidons de nous arrêter à Vaasa et de reprendre le lendemain. Néanmoins, Vaasa, étant à la moitié du chemin entre Rovaniémi et Helsinki, il nous reste bien 350 kilomètres avant d’arriver à notre point de transit. Tout au long de notre parcours, nous nous arrêtons à plusieurs reprises, dans les villes côtières que nous traversons, et nous ne boudons pas notre plaisir de découverte de ce pays grandiose. Les kilomètres s’enchaînent, les villes tout autant, avec la particularité d’être éloignées les unes des autres, donc de se laisser désirer.

Lorsque nous arrêtons à Vaasa, ville de l’Ouest de la Finlande, capitale de la région d’Ostrobotnie, riche de 60 000 habitants, nous sommes fourbus, éreintés par une route paradoxalement déserte, mais difficile, sa longueur et sa monotonie n’aidant pas à la vivacité du voyage. Nous recherchons un hôtel, que nous trouvons rapidement, la ville n’étant pas très touristique, et nous nous promenons aux alentours, pour découvrir une ville, qui malgré un grand boulevard commercial ne présente pas d’attrait particulier.

Finlande 8

La difficulté réside dans le fait de trouver un restaurant ouvert, car en Finlande, il y a assez peu de restaurant dans les villes. Nous en trouvons un désert et faisons retentir une clochette afin de revenir le chef du personnel, qui nous installe aimablement. Nous nous asseyons à la table d’un restaurant traditionnel et comme à l’accoutumée, nous essayons de choisir les spécialités culinaires du pays, qui d’une manière générale sont assez lourds et gras. Des pommes de terre, qui accompagnent du gibier ou du poisson, du kukko, pain de seigle fourré au poisson des lacs ou les pirogues caréliennes, sortes de feuilletés de farine de seigle ou de froment garnis traditionnellement d’un porridge d’orge ou d’une purée de pommes de terre. La nuit pointe son nez et sommes assez satisfaits de la retrouver, le jour éternel polaire ne nous ayant pas permis de nous revigorer à sa juste mesure. Le lendemain matin, nous reprenons la route en direction de Helsinki. Nous traversons à nouveau de nombreuses forêts et devons faire attention aux animaux sauvages, qui peuvent, suite à leur comportement aléatoire et imprévisible, sortir de nulle part. Tout comme la police routière, sévère ; qui bien heureusement ne se montre pas.

 Finlande 9

La route est globalement bonne, mis à part une bonne cinquantaine de kilomètres à la moitié du chemin entre Vaasa et Tampere, route que nous appréhendons, tant les graviers se projettent sur le capot de notre véhicule. Pour ne pas nous faciliter le chemin, des nids de poules font leur apparition et nous sommes dépassés par des trappeurs au physique impressionnant, qui font fi du danger et testent les limites de leurs Volvos archaïques, dont ils méconnaissent certainement les tenues de route. Tant bien que mal, ils parviennent tous à se rattraper de leurs dérapages incontrôlés. Nous arrivons à la ville de Tampere, dans laquelle nous visitons la cathédrale.

Nous reprenons la route et après quelques 180 kilomètres, nous parvenons enfin à entrer dans la capitale Helsinki. Dés l’entrée de la ville, un petit parc nous accueille. Nous nous arrêtons, profitons de la quiétude de l’endroit, lorsque juste au-dessus de nous, un bâtiment imposant nous attire vers lui : le parlement de Finlande.

 Finlande 11

Nous ne demandons pas notre reste et allons à sa rencontre.

Finlande 12

Nous nous rendons ensuite dans le centre ville, parcourir les rues piétonnes et découvrir les vastes boulevards commerciaux, qui donnent à la capitale, un côté moderne ambivalent avec sa nature première faîte de repli sur soi et d’érudition.

 Finlande 13

Afin de palier cette déconvenue du marketing de masse, nous nous dirigeons respirer un bol d’air frais dans un des nombreux parcs de la ville.

Finlande 15

Helsinki est une ville de 600 000 habitants, qui possède une climat tempéré, bercé par le Gulf Stream, qui régule sa température. De ce fait, il est agréable de la découvrir à pied.

Finlande 14

Nous nous dirigeons ensuite vers le port d’Helsinki et pouvons sur notre chemin, apercevoir, la cathédrale Uspenski de couleur ocre qui rayonne de sa grandeur et en viendrait la cathédrale luthérienne de la ville.

Finlande 16

Le port est longé par une rue qui comprend certainement les plus beaux monuments architecturaux de la ville. Des bâtiments majoritairement administratifs, mais qui dégagent une sorte de placidité et en imposent le respect.

 Finlande 17

Nous continuons notre visite.

Finlande 18

Souvent, les quais du port attirent l’installation de différents marchés non couverts, permettant ainsi aux artisans locaux du pays, de proposer leurs spécialités culinaires ou manufacturières.

Mais, le port est également, un endroit où la fraicheur emmène de manière insistante le bon vent marin, qui vient revigorer les finlandais, après leur journée de labeur. Avec une vue si fantastique, il n’étonne ainsi pas lorsque nous entendons les finlandais dire qu’ils sont fiers de leur ville qui est pour eux, avant tout un pays.

 Finlande 21

Nous nous préparons à embarquer sur un ferry pour aller à la rencontre des îles qui bordent la ville, mais nous effectuons une incursion à l’intérieur du centre ville afin de découvrir la cathédrale luthérienne, qui rayonne de sa blancheur et irradie de mille feu, les rues sous jacentes, qui profitent de son effet d’albedo, pour bénéficier d’une luminosité sans égale.

La cathédrale est située sur un monticule, qui amplifie sa grandeur. D’inspiration, comme son nom l’indique, luthérienne, elle est le monument phare de la ville et ce sont des pans entiers de touristes qui se pressent afin de la découvrir.

 Finlande 22

Située sur la place centrale de la capitale : le Senaatintori, la cathédrale fut construite en 1830, suivant un style néoclassique, selon les plans de Carl Ludwig Engel.

Finlande 23

La cathédrale est splendide.

Finlande 24

Tournant ainsi le dos au quartier Kruununhaka.

 Finlande 25

Nous le surplombons.

Finlande 26

Nous gravissons les nombreuses marches nous menant à l’édifice.

 Finlande 27

Puis, nous pénétrons à l’intérieur, étudier la qualité et la finesse des vitraux et du mobilier, qui révèle être d’une grande richesse historique.

Finlande 28

L’orgue est splendide.

Finlande 29

Les peintures sont de toute beauté.

Finlande 30

Nous en profitons également pour découvrir une église particulière, insérée dans la roche.

 Finlande 31

Laquelle, réserve à l’intérieur de jolies surprises, dont un dôme faisant corps avec le cœur de l’autel.

 Finlande 32

De nombreux visiteurs s’y pressent.

Finlande 33

Non loin de là, nous remarquons un bâtiment particulier. En nous approchant de ce qui semble être un hangar, nous remarquons qu’il contient de nombreux étals, un peu à l’instar des halles parisiennes, quand bien même nous doutons qu’il ne s’agit pas de sa fonction initiale. Nous retournons à l’hôtel qui longe le golfe de Finlande et avec une température estivale de 25 degrés Celcius, nous n’hésitons pas longtemps avant de nous jeter dans l’eau, agréable à souhait. Nous arrivons juste à temps pour prendre le bateau, qui nous fait quitter le port d’Helsinki.

Finlande 35

Les rives s’éloignent.

 Finlande 36

La capitale n’est plus qu’un souvenir.

Finlande 37

Nous croisons un ferry, bien plus gros que notre petit bateau de croisière.

 Finlande 38

Ainsi que de nombreux petits îlots.

 Finlande 39

Avant d’apercevoir la terre de l’île sur laquelle nous allons accoster.

 Finlande 40

Nous passons la journée sur l’île.

Finlande 41

Nous découvrons l’île.

 Finlande 42

Nous découvrons une sorte de phare.

Finlande 43

Puis, une sorte de fort.

Finlande 44

Avant de retourner à quai.

 Finlande 45

Nous passons une dernière nuit sur place, qui clôt ainsi notre voyage sur les terres scandinaves.