Hors Frontières

Guernesey

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Le bailliage de Guernesey est une dépendance de la Couronne britannique dans la Manche au large des côtes françaises. En plus de l’île de Guernesey elle-même, il inclut également Aurigny, Sercq, Herm, Jéthou, Brecqhou, Burhou et d’autres petites îles. Avec Jersey, elles forment l’archipel connu sous le nom d’îles Anglo-Normandes.

Au paléolithique, Guernesey était reliée au continent. Peu de vestiges de la période paléolithique ont été découverts. Des niveaux archéologiques attribuables au mésolithique ont été identifiés sur l’île de Lihou accessible à pied à partir de Guernesey à marée basse.

Le néolithique est bien représenté sur l’île avec de nombreux mégalithes.

Lors de la migration des Bretons vers l’Armorique au VI èmsiècle, ceux-ci occupèrent les îles de la Manche (alors appelées îles Lenur) qui se trouvaient sur leur route. À cette époque, Guernesey était appelée Lesia. Elle fit partie du royaume de Bretagne au IX èmsiècle, mais fut soumise aux incursions vikings dès cette époque. En l’an 933, le roi de France donna l’Avranchin et le Cotentin (dont dépendait Lesia/Guernesey) au duc de Normandie Guillaume Longue-Epée, à charge pour lui de les conquérir.

L’île de Guernesey et les autres îles Anglo-Normandes représentent les derniers vestiges du duché médiéval de Normandie, divisé depuis 1204 entre l’Angleterre et la France. Cette année-là, le roi de France Philippe-Auguste conquit la Normandie continentale, le roi d’Angleterre Jean sans Terre conservant quant à lui, les îles de la Manche.

Au début de la guerre civile anglaise, en 1642, les îles d’Aurigny et de Guernesey soutiennent les Parlementaires contre le Roi qui est soutenu par l’île de Jersey. Par la suite, le bailliage de Guernesey change de gouvernances pro ou anti-royalistes ou rivalisent en gouvernant en parallèle de facto (1646-1651).

Durant la Seconde Guerre mondiale, la population de l’île fut évacuée. L’île d’Aurigny fut transformée en un vaste camp de concentration par les nazis durant l’occupation des îles Anglo-Normande. Après la Libération, seule la moitié de la population revint sur son île dévastée par cinq années d’occupation. Les documents officiels et gouvernementaux avaient été détruits et perdus. Le Parlement du Royaume-Uni engagea rapidement une discussion sur le devenir politique et statutaire de l’île d’Aurigny. Le Conseil Privé décida que l’assemblée parlementaire des États de Guernesey devaient prendre en charge les institutions des États d’Aurigny. Une assemblée parlementaire fut constituée à Aurigny et soumise à l’autorité de celle de Guernesey. Depuis 1949, les États d’Aurigny désignent deux de ses membres pour siéger aux séances de délibérations des États de Guernesey. Ces îles furent les seuls territoires dépendants de la couronne britannique occupés par l’Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale et furent le théâtre de l’Opération Ambassador.