Hors Frontières

Guinée Bissau

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 36 120 km2, la Guinée-Bissau autrement nommée République de Guinée-Bissau du Sud possède une population de 1 449 230 habitants.

La monnaie officielle en Guinée-Bissau est le franc CFA, qui est le nom de deux monnaies utilisées par plusieurs pays d’Afrique constituant en partie la zone franc de l’Afrique centrale et la zone franc de l’Afrique de l’ouest. Cette monnaie fait partie des restes de l’empire colonial français, même si tous les pays y participant n’étaient pas une ancienne colonie française.

La religion prédominante est la religion musulmane avec près de 40% de la population. Suit derrière le christianisme avec près de 10% de la population. Ces pratiques cohabitent avec les pratiques animistes. Il est ainsi difficile d’avoir les chiffres de la pratique religieuse.

Ayant une frontière terrestre commune avec le Sénégal et la Guinée, et étant ouvert sur l’océan Atlantique, la Guinée-Bissau se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et dix minutes et de l’Est en Ouest en quatre et trente minutes pour des distances respectives de 291 km de 365 km

Bissau en est la capitale. Les autres grandes villes sont : le Bafatà et Gabu.

D’un point de vue historique, au XIIIème siècle, le royaume mandingue de Gabou exerce une forte influence sur la région. Les premiers contacts européens sont établis, en 1446, par le navigateur portugais Nuno Tristão, tué en prenant pied dans la zone. Le Portugal établit quelques points d’ancrages sur la côte pour la traite des Noirs. En 1879, la région devient une colonie portugaise. Les Portugais quittent le pays après la révolution des œillets en 1974. Le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert qui avait mené un combat politique puis militaire pour l’indépendance gagne les élections. Après une lutte acharnée de 12 ans le peuple bissau-guinéen a vu sa proclamation d’État en 1973 à l’ONU.