Hors Frontières

Irlande du Nord

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance de Cairnyan, en Ecosse, nous nous rendons à Larne en Irlande du Nord.

Nous naviguons avec la compagnie PO ferries ; la traversée coûte 73 euros pour un véhicule et deux personnes ; elle dure  2 heures.

Nous pouvons nous reposer dans le bateau.

Nous sommes invités à descendre.

C’est alors qu’une histoire incroyable nous arrive ; avant la montée dans le bateau, un agent de la sécurité privé en Ecosse nous questionne sur la présence d’armes dans la voiture ; il insiste trois fois avec le sourire ; nous lui répondons en insistant que nous ne possédons pas d’armes, même pas un couteau. Il nous autorise à embarquer, mais en arrivant sur place en Irlande du Nord, une dizaine de policiers nous attend ; en effet, l’agent de sécurité n’a pas été rassuré par nos réponses.

Nous sommes interrogés par les services secrets britanniques ; nous répondons aux questions sans pression, étant donné que nous savons que nous n’avons rien à nous reprocher ; nous leur expliquons ce que nous faisons et je leur précise à ce moment qu’il est dangereux pour un touriste de prendre le bateau en Grande Bretagne ; ils me demandent pourquoi ; je leur réponds : Un agent de sécurité nous suspecte ; il nous laisse entrer sur le bateau et vos services nous contrôlent une fois que nous sommes arrivés à destination ; imaginez qu’à notre place, des personnes eurent été mal intentionnées  ; que se serait-il passé ? Ils prennent conscience de l’absurdité de la situation et appellent directement e nEcosse pour sermonner l’agent de sécurité un peu trop zélé, mais peu compétent.

La fouille de notre véhicule dure moins de 5 minutes.

Les policiers s’excusent de nous avoir retenu et nous autorisent à quitter le port avec de grands sourires.

Nous prenons la direction de la ville de Belfast qui se trouve à une heure de Larne.

Une autoroute gratuite nous conduit immédiatement jusqu’à Belfast.

Nous entrons dans la ville.

Nous nous garons aux abords du marché central de la ville. Malheureusement, le site en en pleine rénovation.

Il ne nous reste plus qu’à prendre un café dans un bar local.

Nous continuons à pied jusqu’au centre ville.

Belfast est une belle ville, trop peu touristique à notre goût. Elle mérite plus de visiteurs.

Nous admirons une des tours les plus célèbres du pays.

La tour est une institution dans la ville.

Nous continuons notre avancée jusqu’au centre ville.

Nous prenons la direction de l’hôtel de ville.

Les rues de la ville sont animées.

Nous arrivons à l’hôtel de ville.

Nous prenons ensuite un taxi pour nous rendre jusqu’à la cathédrale Saint Anne.

Nous arrivons sur place ne moins de 5 minutes ; le chauffeur nous attend pour la visite.

L’entrée du site est payante : quelques livres.

La cathédrale à cette heure de la journée est vide.

Nous retournons avec notre chauffeur jusqu’à notre véhicule.

Nous pouvons enfin quitter la ville.

Nous prenons la direction du Nord, vers les Gobbins, une curiosité géographique.

Nous faisons une petite halte pour nous restaurer.

Nous entrons dans la campagne irlandaise, le long de la mer.

Nous entrons tout d’abord dans le Gobbins centre.

La visite des Gobbins, une sorte de chemin creusé sur les falaises doit irrémédiablement commencer par le centre où les visiteurs doivent acheter leurs tickets ; malheureusement, nous apprenons que le site est fermé pour rénovation. Nous ne pourrons pas le visiter.

Après une nuit dans une petite guest house, nous reprenons la route des Gobbins pour nus en rendre à l’extrême Nord.

Nous faisons une halte dans une ferme.

Nous reprenons notre route vers le village de Portmuck.

Nous arrivons sur place après avoir emprunté une route sinueuse.

Nous revenons sur nos pas pour prendre la route vers Carrick a Rede, une des attractions majeures du pays.

Il nous faut une heure de route pour rejoindre le site.

Les directions sont bien indiquées.

Le site se trouve non loin de la chaussée des géants, le site touristique majeur du pays.

Nous entrons sur le site.

Nous garons notre véhicule.

L’entrée coûte 15 euros par personne.

Il nous faut marcher 30 minutes pour rejoindre la traversée du pont en liane, qui est le point d’orgue de la visite.

La vue sur les côtes escarpées est superbe.

Chaque avancée nous permet de faire de belles découvertes.

Le pont en liane à traverser se trouve sous nos pieds ; nos tickets comportent une horaire à respecter : par palier d’une heure.

Nous empruntons à notre tour le pont.

Nous avons une vue dégagée sur les falaises environnantes.

Il est temps pour nous de faire demi-tour.

Nous reprenons notre véhicule pour rejoindre The Dark Hedge.

Nous arrivons en moins de vingt minutes sur le site dont l’entrée est gratuite.

The Dark Hedge est un lieu particulier où les arbres  revêtent une architecture osseuse intéressante.

Le lieu est également célèbre pour avoir servi de décors à la série Games of thrones.

Nous nous rendons ensuite sur le site de la chaussée des géants.

Nous nous garons sur le parking.

En ne nous arrêtant pas au visitor center, nous économisons l’entrée de près de 15 euros. Il nous suffit simplement de continuer tout droit ; mais cette technique est possible que lorsque le gardien a quitté son poste en début de matinée ou en fin de soirée.

Il nous faut marcher 20 minutes pour rejoindre la chaussée des géants.

Mais le chemin nous offre une vue splendide.

La chaussée des géants se trouve en contrebas de la descente.

Il nous faut encore traverser une route pour la rejoindre.

La mer est agitée, ce qui renforce le côté intéressant du site.

Après un léger effort de marche, nous arrivons sur le coeur du site.

Les pierres forment des blocs pentagonaux et hexagonaux.

Les blocs sont naturels ; ils n’ont pas été travaillés par l’homme.

Le soleil est en train de se coucher.

Nous ne loupons pas une miette du spectacle.

Derrière nous, la vue mérite également le détour.

Il est temps pour nous de quitter le site.

Nous louons une chambre dans un hôtel proche de la ville voisine.

Nous nous détendons en profitant d’un bon repas.

Nous passons une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain matin, nous prenons un solide petit déjeuner.

Nous prenons ensuite la route de Londonderry qui se rejoint en deux heures de route.

La ville se trouve à l’extrême Ouest du pays.

Nous entrons dans la périphérie de la ville.

Nous devons en rejoindre le centre.

La circulation est dense arrivés à l’entrée du centre ville.

Nous nous garons face à une belle église.

Nous arpentons les rues du centre ville.

Nous visitons la cathédrale.

Elle est majestueuse.

Nous continuons notre découverte de la ville.

Nous décidons de prendre un irish coffee dans un bar ; l’ambiance est bonne.

Une pluie fine commence à tomber.

Nous faisons une halte dans un grand centre commercial.

Nous faisons ensuite quelques emplettes dans un autre magasin du centre ville.

Nous prenons ensuite notre véhicule pour nous rendre à Free derry, un des quartiers qui se situe en contrebas de la ville.

Le quartier fut célèbre suite aux attaques du dimanche sanglants entre l’armée anglaise et certains de ses habitants.

De hautes fresques parsèment la ville.

Nous nous enfonçons dans la ville.

Nous faisons connaissance avec ses habitants.

Face à nous, la ville de Londonderry.

Des panneaux indiquent les blessures de certaines victimes érigées en martyrs.

Nous prenons à présent la route vers la République d’Irlande.

Nous quittons la ville de Londonderry.

Nous traversons la campagne irlandaise et quittons le pays par une frontière invisible.

Il y a quelques années de cela, nous avions déjà visité l’Irlande du Nord ; en voici le récit de voyage.

En provenance d’Ecosse, nous traversons la mer d’Irlande, en direction de l’Irlande du Nord, un territoire britannique faisant parti avec la Grande Bretagne, du Royaume-Uni. Les côtes irlandaises se dessinent et nous nous en approchons.

 Irlande du Nord 2

Une fois descendus du bateau, nous reprenons la route avec notre véhicule et nous dirigeons vers Belfast, la capitale, forte de ses 280 000 habitants. Nous traversons à plusieurs reprises des petits villages.

 Irlande du Nord 3

Et nous pénétrons dans la banlieue de Belfast.

Irlande du Nord 4

A chaque coin de rue, des animations, essentiellement entreprises par des jeunes étudiants qui cherchent d’une manière ou d’une autre, le moyen de gagner un peu d’argent, une contribution apportée par les touristes de passage.

 Irlande du Nord 5

Nous nous dirigeons vers le port de la ville.

Irlande du Nord 6

Et nous dépassons pour cela, de beaux bâtiments.

 Irlande du Nord 7

Puis, une belle église, sorte de cathédrale, tout de rouge habillé.

Irlande du Nord 8

 

Le château est un haut lieu du tourisme.

Irlande du Nord 10

Le port se reconnaît au loin, avec ses bâtiments rouges.

Irlande du Nord 12

Au fur et à mesure de notre progression, nous en découvrons un univers intéressant, partagé entre les visites touristiques et le travail des marins qui l’arpentent chaque jour.

Irlande du Nord 13

Un léger vent frais caresse nos cheveux.

Irlande du Nord 14

Nous visitons ensuite le Titanic, un immeuble de la même taille au bateau éponyme, qui comprend des bureaux.

 Irlande du Nord 15

Nous rejoignons le centre ville en empruntons un pont.

Irlande du Nord 16

Pont qui nous permet une vue dégagée sur la ville.

Irlande du Nord 17

Nous découvrons la construction ovale de Harland and Wolff, société de chantiers navals de Belfast.

Irlande du Nord 18

Et rejoignons la tour Albert clock, monument à découvrir de la ville.

 Irlande du Nord 19

C’est alors que le centre ville se dessine.

 Irlande du Nord 20

Les rues sont vides.

Irlande du Nord 21

Avec ses universités célèbres.

Irlande du Nord 22

Et surtout, sa cathédrale, qui en plein centre de Belfast, se dresse en défiant le temps.

Irlande du Nord 23

Nous visitons l’édifice et nous émerveillons devant tant de grâce.

Irlande du Nord 24

La cathédrale est magnifique.

Irlande du Nord 25

Nous rejoignons notre hôtel et nous reposons une petite heure, avant de rejoindre à pied le centre de la ville.

Irlande du Nord 26

La ville s’illumine.

Irlande du Nord 27

Et n’hésitons pas à poser devant l’hôtel de ville, un des bâtiments touristiques les plus visités de Belfast.

Irlande du Nord 28

Nous entrons ensuite dans un des restaurants typiques du pays, une sorte de pub, mais de meilleure qualité.

 

Nous tentons de parfaire notre anglais.

 

– Bonjour. Hello.

– Comment allez-vous ? How are you?

– Très bien, merci. Fine, thank you.

– Quel est votre nom ? What’s your name?

– Mon nom est Ludovic. My name is Ludovic.

– Heureux de vous rencontrer. Pleased to meet you.

– Merci. Thank you.

– Il n’y a pas de quoi. You’re welcome.

– Je ne parle pas bien anglais. I don’t speak English well.

– Parlez-vous français ? Do you speak French?

– Non. No.

– Je ne comprends pas. I don’t understand.

– Excusez-moi. Excuse me.

– Je suis désolé. I’m sorry.

– Au revoir. Good-bye.

 

La cuisine irlandaise est très fine, très gouteuse. Appréciable et peu chère, elle renoue avec les traditions ancestrales d’Irlande et une volonté gastronomique à la Française. Nous commençons ainsi en entrée avec des huîtres d’Hillsborough, puis nous continuons avec du bacon noir séché et l’agneau fumé d’Enniskillen, accompagné de pain à la Guinness de Portadown, mais nous aurions très bien pu prendre des pommes du comté d’Armagh, des anguilles du lough Neagh ou du saumon de la côte d’Antrim.

Nous terminons par un verre de whisky afin de digérer, puis nous nous laissons tenter par un irish coffee, un café à base de crème fraiche et de whisky.

 

Le lendemain matin, nous nous laissons tenter par un petit-déjeuner traditionnel : saucisses, une ou deux tranches de bacon, flageolets à la sauce tomate, une demi-tomate passée à la poêle et d’un ou deux œufs.

Le buffet étant à volonté, nous pouvons le compléter avec des champignons noirs, du saumon fumé, des céréales, du yaourt, du porridge, des fruits frais, des fruits au sirop ainsi que de la confiture.

 

Nous quittons ensuite Belfast, en nous dirigeant vers le Nord de l’Irlande, afin de découvrir sa célèbre chaussée des géants.

Capture d’écran 2015-02-06 à 09.51.05

Nous nous rendons ensuite vers le Sud de l’Irlande du Nord : la ville de Newry, et sa superbe abbatiale, seul monument réellement valable de la ville, le château n’étant pas attractif.

 Irlande du Nord 29

Nous continuons en direction de Warrenpoint et découvrons ce qu’il reste de son château.

Irlande du Nord 30

Intéressant, car entouré de marécages lui donnant un côté mystérieux.

 Irlande du Nord 31

Et c’est finalement prés de la mer d’Irlande, que nous dépassons une frontière invisible afin de rejoindre les irréductibles de la République d’Irlande, non sans nous être promenés sur le bord de la plage.

 Irlande du Nord 32