Hors Frontières

Islande

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 103 125 km2, L’Islande autrement nommée République d’Islande possède une population de 321 857 habitants.

La monnaie officielle en Islande est la couronne islandaise depuis 1918

La religion prédominante en Islande est l’église d’Islande à 76%, d’autres personnes appartiennent à des religions non reconnues, ou encore certains ne revendiquent aucune religion.

N’ayant aucune frontière terrestre, mais une frontière maritime avec le Groenland et l’Europe, l’Islande se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et cinquante minutes et de l’Est en Ouest en sept heures et quarante minutes pour des distances respectives de 458 km de 624 km.

Reykjavik en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Kopavogur et Hafnarfjörður.

D’un point de vue historique, l’Islande aurait été peuplé avant 874, des chercheurs ont datés des traces de vie aux environ du 9ème siècle. En effet ce serait des explorateurs vikings les premiers à avoir découvert l’île. Les luttes internes et la guerre civile de l’ère Sturlung aboutirent à la signature de l’Ancienne Alliance en 1262, qui mit fin au Commonwealth et plaça l’Islande sous la couronne norvégienne. La possession de l’Islande fut adoptée à l’Union de Kalmar en 1415, lorsque les royaumes de Norvège, le Danemark et la Suède furent unis. Après l’éclatement de l’union en 1523, l’île resta techniquement une dépendance norvégienne, dans le cadre du royaume de Danemark-Norvège. Vers le milieu du XVIe siècle, dans le cadre de la Réforme protestante, le roi Christian III de Danemark commença à imposer le luthéranisme sur tous ses sujets. Le luthéranisme est depuis resté la religion dominante. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le Danemark a imposé des restrictions commerciales sévères sur l’Islande. Les catastrophes naturelles, y compris éruption volcanique et la maladie, ont fortement décimé la population. En 1814, après les guerres napoléoniennes, le Danemark et la Norvège ont été divisés en deux royaumes distincts par le traité de Kiel. L’Islande est restée une dépendance du Danemark. Tout au long du XIXe siècle, le climat du pays a continué à se refroidir, ce qui entraîne une émigration massive vers le Nouveau Monde. Un mouvement d’indépendance islandais a pris forme dans les années 1850 sous la direction de Jon Sigurdsson. L’acte d’Union dano-islandais, un accord signé avec le Danemark le 1er décembre 1918 et valable pour 25 ans, a reconnu l’Islande comme un État pleinement souverain dans une union personnelle avec le Danemark. Le 31 décembre 1943, l’Acte d’Union dano-islandais a expiré, après 25 ans. À partir du 20 mai 1944, les Islandais ont voté lors d’un référendum de quatre jours sur l’opportunité de mettre fin à l’union avec le Danemark, l’abolition de la monarchie et pour établir une république. Le vote a été de 97 % pour la fin de l’union et 95 % en faveur de la nouvelle constitution républicaine. L’Islande est devenue officiellement une république le 17 juin 1944. L’Islande a relativement prospéré pendant la guerre, et à l’issue de celle ci, elle a participé à des sommets de l’OTAN. Cependant dans une période récente, l’Islande a plongé dans la crise financière, et a peiné à s’en sortir.