Hors Frontières

Koweit

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 17 818 km2, le Koweït autrement nommé Emirat du Koweït possède une population de 3 250 496 habitants.

La monnaie officielle du Koweït est le Dinar koweïtien dont le taux de conversion avec l’euro est : 2,97 Euro = 1 KWD.

La religion prédominante au Koweït est celle musulmane avec près de 85% de la population qui y adhère, suivent les chrétiens représentant près de 12%, les hindouistes étant très minoritaire.

Ayant une frontière terrestre commune avec l’Arabie Saoudite et l’Irak, ainsi qu’une frontière maritime ouverte sur l’Iran, le Koweït se traverse du Sud au Nord en approximativement deux heures et de l’Est en Ouest en une heure et quarante minutes pour des distances respectives de 211 km de 169 km.

Koweït en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Hawalli et Mubarak Al-Kabeer.

D’un point de vue historique, la baie de Koweït constitue le seul bon port naturel du fond du golfe Persique. Ses eaux profondes, son accès facile, contrastent avec l’incommodité du Chatt-el-Arab et de Bassorah. Rattaché à la Mésopotamie, le territoire qui constitue l’actuel état du Koweït, désertique, était presque vide d’habitants, seuls quelques villages sont signalés vers 1600. La ville de Koweït, petit port de pêche voit le jour vers 1685. Le Koweït actuel fut fondé par la famille d’Al-Sabah en 1715 et au XVIIIème siècle, les voiliers koweïtiens faisaient du commerce avec les Indes orientales. En 1776, de nombreux marchands quittent Bassorah tombé aux mains de la Perse et s’installent dans la ville de Koweït. La Compagnie anglaise des Indes orientales suivit le mouvement, ce fut l’une des causes de l’enrichissement de cette ville. Le cheik Abdallah Al-Sabah, préfet de l’époque, conclut un traité de protectorat avec le Royaume-Uni. Le 13 novembre 1914, un traité d’alliance entre le Koweït et la Grande-Bretagne fut signé, et le Koweït entreprit des opérations contre l’Empire ottoman. Mais une crise éclate le 2 août 1990 avec la guerre du Golfe lorsque l’Irak, dirigé par le président Saddam Hussein, envahit et annexe le Koweït. Grâce aux Nations Unies le conflit a pu s’estomper. Aujourd’hui, le Koweït est une monarchie constitutionnelle qui est dirigé par un premier ministre.