Hors Frontières

Malaisie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 329 750 km2, Malaisie autrement nommé la Fédération de Malaisie possède une population de 30 417 000 habitants.

La monnaie officielle de la Malaisie est le ringgit, qui vient remplacé depuis 90 le dollar malais, et dont le taux de conversion avec l’euro est : 1€=4,76 ringgits.

La religion prédominante de la Malaise est le bouddhisme avec environ 76% de la population qui y adhère. Suit derrière un culte local « le taoïsme » et le christianisme avec chacun 10% de la population.

Pour la partie rattaché au continent asiatique, la Malaisie a une frontière terrestre avec la Thaïlande, pour la partie maritime elle est ouverte sur le continent asiatique ainsi que le reste des archipels et l’océan Indien. Cette dernière, pour la partie uniquement terrestre se traverse du Sud au Nord en approximativement neuf heures et vingt minutes et de l’Est en Ouest en cinq heures pour des distances respectives de 900 km de 370 km

Kuala Lumpur en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Subang Jaya et Klang.

D’un point de vue historique, la première présence européenne en Malaisie avec la prise de la ville de Malacca par le vice roi portugais des indes, Afonso de Albuquerque, parti en 1511 de Goa à la tête d’une flotte de dix-huit bateaux et 1 200 hommes. La prise de Malacca par les Portugais aura eu deux conséquences fondamentales : la rupture du réseau des marchands de l’Asie du Sud-Est insulaire et péninsulaire, et la christianisation de l’est de l’archipel indonésien. En 1641, les Hollandais de la « Compagnie hollandaise des Indes orientales (VOC), alliés à Johor, prennent à leur tour Malacca aux Portugais.

La Malaisie actuelle résulte de l’entrée en 1963 des territoires britanniques de Bornéo (devenus indépendants), Sabah et Sarawak, dans la Fédération de Malaisie qui est elle-même devenue indépendante en 1957. Comme les autres pays asiatiques, la Malaisie bénéficie au début des années 1990 d’un afflux massif de capitaux étrangers qui se retirent ensuite, déstabilisant la monnaie puis l’économie de ces pays. La Malaisie a assuré la présidence du Mouvement des non-alignés entre 2003 et 2006. Elle est couverte en cas d’agression par les accords militaires des Five Power Defence Arrangements.