Hors Frontières

Maldives Rasdhoo

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance de Malé, nous nous rendons sur l’île de Rasdhoo.

Il nous faut 3 heures 30 minutes de ferry public pour rejoindre l’île.

Le trajet est agréable ; il donne la possibilité de découvrir de nombreuses îles du pays.

Nous arrivons aux abords de l’île.

Le responsable de l’hôtel vient nous chercher en deux roues.

Nous pouvons en ce sens découvrir l’île.

Nous arrivons dans son hôtel : une sorte de guest house confortable pour un des prix les plus abordables du pays : 4à dollars avec le petit-déjeuner.

Nous feuilletons le catalogue des excursions : les prix sont assez élevés ; mais le directeur reste ouvert à la négociation.

Nous effectuons une petite promenade de l’île.

Nous découvrons sur une plage cachée, des amoncellements d’ordure charriés par la mer.

Il faut nous en éloigner un peu pour découvrir un endroit paradisiaque.

Accompagné du directeur, je monte sur son deux roues afin de rejoindre le port et le groupe de résidents qui est toujours en train de marcher pour se rendre à l’hôtel.

La promenade est agréable.

Les rues sont désertes.

Nous parvenons à rejoindre le groupe qui nous suit.

Nous retournons à l’hôtel.

Nous posons nos affaires dans notre chambre.

Le directeur nous offre le repas.

Nous digérons en découvrant l’île.

Le directeur décide de nous changer de chambre et de nous en offrir une beaucoup plus grande ; la chambre est vraiment très belle et soignée avec goût.

Nous retournons à notre découverte de l’île.

Sur les murs, se trouvent des graffitis enfantins.

L’île est paradisiaque.

Nous en découvrons successivement les plus belles plages.

A ne nombreux endroits, les fruits poussent et sont en libre service.

Nous continuons notre découverte du centre ville.

L’alcool est interdit sur l’île, ce qui permet aux familles de venir y séjourner pour se détendre tranquillement. Le tout dans une bonne ambiance.

Les habitants sont souriants ; il s’agit là du vrai visage des Maldives.

Nous découvrons l’hôpital.

La verdure est omniprésente.

Nous nous rendons ensuite sur une plage et faisons la connaissance avec une famille qui  accepte de partager des fruits avec nous.

Nous découvrons ensuite des pêcheurs traditionnels.

Les pieds dans l’eau, ils pêchent durant plusieurs heures sans stress.

Le directeur nous a réservé pour une dizaine de dollars, une excursion sur l’île paradisiaque de Pique nique island.

Il nous faut dix minutes pour nous y rendre.

L’île est prisée des touristes.

Nous accostons sur l’île ; en effet, cette dernière est paradisiaque.

Nous passons l’après-midi à nous reposer.

Farniente et soleil sont les maîtres mots de notre journée.

Nous entrecoupons notre repos par des séjours plus ou moins prolongés dans l’eau.

Nous apercevons également des raies mantas ; l’eau transparente nous permet de les admirer sans bouger de la plage.

Nous retournons sur l’île de Rasdhoo.

Le lendemain matin, assez tôt, après avoir pris un solide petit déjeuner, nous nous rendons pour notre excursion de la journée, pour un prix de 20 dollars par personne.

Nous choisissons notre matériel pour effectuer un snorkelling dans un des sites les plus agréables de l’archipel.

Nous rejoignons un groupe composé de trois chinois vraiment sympathiques.

Il nous faut une heure de bateau pour rejoindre le site de plongée.

Nos accompagnateurs sont vraiment disponibles pour nous.

Nous plongeons dans une eau turquoise.

Nous découvrons le fond marin des Maldives.

Nous faisons attention de ne toucher à rien.

Nous croisons des tortues et des requins.

 

Les bancs de poissons sont nombreux.

Nous prenons ensuite la direction d’une île d’Ukulhas sur laquelle nous pouvons découvrir la vraie vie locale.

Nous arrivons dans le port de l’île.

Nous rencontrons des familles avec lesquelles nous pouvons discuter et partager une tranche de vie.

Les gens sont sereins.

Nous passons un agréable moment en leur compagnie.

Les locaux sont enchantés que des touristes découvrent leur île.

Nous découvrons l’île plus en profondeur.

Les ruelles sont le théâtre de véritables scènes de vie locale.

Des dessins d’enfants se trouvent sur les murs.

Le patron de la guest house Holiday haven nous invite à découvrir son hôtel.

Mais avant cela, il souhaite nous montrer la plage privée qu’il possède.

Il s’agit d’une belle plage entourée de verdure.

Des parasols font le bonheur des touristes.

L’île semble coupée du monde.

Nous visitons ensuite sa guest house.

L’endroit est idéal pour passer quelques jours de farniente.

Il nous présente ensuite sa deuxième guest house.

Les prix des hôtels sont compétitifs, un peu moins de 70 dollars la nuit avec le petit déjeuner. Il faut savoir que dans les îles voisines, pour un confort identique, les prix montent jusqu’à 400 euros la nuit.

Le directeur de l’hôtel avec qui nous avons sympathisé nous fait visiter en profondeur son île.

Nous pouvons rencontrer les habitants sans barrière.

Nous passons le reste de la journée à déambuler dans les rues de l’île.

Nous avons la chance ensuite de visiter une mosquée et d’assister à une des cinq prières quotidiennes.

Nous quittons avec regret notre nouvel ami.

Nous retournons sur l’île de Rasdhoo tard dans la nuit.

Nous parcourons les ruelles de l’île qui sont à cette heure de la journée, désertes.

Seules les épiceries sont ouvertes.

Nous nous rendons au port afin de manger dans un restaurant.

Mais avant cela, nous nous rendons à l’hôtel afin de nous changer.

Nous arrivons au restaurant.

Après un bon repas, nous allons nous coucher ; nous sommes à nouveau obligés de retirer les pétales de fleurs placées sur le lit chaque jour.

Le lendemain matin, nous nous réveillons tôt.

Nous prenons notre petit déjeuner.

Nous nous rendons ensuite dans l’agence de plongée ; nous attend une plongée avec les requins ; il est possible de nager avec les requins marteaux, mais il faut partie vers 5 heures du matin ; il est également possible de nager avec les requins baleines, mais il faut faire 2 heures de bateau en pleine mer pour les rejoindre ; nous avons choisi par facilité, une plongée bouteille dans les fonds marins des Maldives. Nous payons 50 euros la plongée.

Nous récupérons notre matériel.

Nous quittons la terre ferme.

Après 20 minutes de bateau, nous plongeons.

Nous apercevons de nombreux requins ; nous plongeons avec un instructeur, car nous ne possédons pas notre brevet de plongée ; en outre, nous avons notre vol retour vers la France le soir ; nous ne pouvons donc pas descendre jusqu’à une certaine profondeur ; néanmoins, après quelques minutes de descente, nous remarquons que nous sommes déjà à 25 mètres ; nous indiquons à notre instructeur par des gestes que la profondeur est grande ; à ce moment, l’instructeur est poursuivi par un requin ; en quelques instants, nous nous retrouvons seuls au fond de l’océan ; en outre, notre appareil présente un défaut ; il ne nous permet pas de rester à une profondeur stabilisée ; nous remontons trop rapidement, sans parvenir à faire cesser la remontée, ce qui nous donne de grande douleur aux oreilles.

A la surface, l’instructeur nous retrouve ; il nous emmène à six mètres de fond pour effectuer un palier de décompression de principe ; il faut savoir qu’à partir de trente mètres et durant une certaine période, ce palier est obligatoire, mais qu’il est facultatif pour la profondeur à laquelle nous sommes descendus ; une fois le palier effectué, nous remontons à la surface.

Nous remontons sur le bateau.

 

Sur la terre ferme, nous effectuons quelques achats.

Il est enfin l’heure de quitter l’île de Rasdhoo ; pour ce faire, nous avons choisi de prendre pour le retour à Malé, un ferry rapide ; la durée de la traversée est de une heure trente au lieu des trois heures trente du ferry local, mais le prix est de 40 dollars par personne.

Nous rejoignons le port.

Il nous faut marcher quelques minutes pour le rejoindre ; le directeur de l’hôtel nous accompagne.

Le séjour fut paradisiaque et d’un rapport qualité prix imbattable.

Nous remercions chaleureusement le directeur qui nous a permis de découvrir tant de choses.

Nous sommes appelés à l’embarquement.

Les adieux sont déchirants.

Nous quittons l’île.

Nous prenons quelques minutes pour nous reposer avant d’atteindre Malé.