Hors Frontières

Namibie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 825 418 km2, la Namibie autrement nommée la République de Namibie possède une population de 2 113 077 habitants.

La monnaie officielle en Namibie est le dollar namibien depuis 1993.

La religion prédominante est la religion chrétienne, environ 80 à 90% de la population est chrétienne. L’évangélisation débuta en Namibie quatre siècles après que le navigateur portugais Diogo Cão apporta en 1484 la première croix chrétienne à Cape Cross

Ayant une frontière terrestre commune avec la Jordanie, la Syrie et le Liban, ainsi qu’une frontière maritime avec Chypre et la Turquie, le Namibie se traverse du Sud au Nord en approximativement cinq heures et de l’Est en Ouest en dix-neuf heures et quarante-trois minutes et neuf heures pour des distances respectives de 1525 km de 694 km

Windhoek en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Walvis Bay et Swakopmund.

D’un point de vue historique, les Bochimans, puis les Khoisans et enfin les Bantous se sont succédés sur le territoire durant la préhistoire. Entre 1836 et 1884, le Transgariep est découvert par les britanniques et les allemands. Dès lors la colonisation allemande et britannique va commencer (avec notamment la mise en place de protectorats) dans le Sud Ouest africain. En 1915, le Namibie est conquit par l’Afrique du Sud, qui établira un mandat en ce lieu en 1920. Poursuivant son développement elle intègrera les nation unies en 1946. Le pays reste marqué par l’apartheid qui a fait de nombreuses victimes. La SWAPO voit le jour en 1960 et est un groupe aux idées marxistes et est devenu par la suite un parti politique (armé). La guerre de la SWABO va éclater. Placé sous protectorat de l’ONU, cette dernière va reconnaître la présence de l’Afrique du Sud illégale et va ordonner son retrait. Le parti national du Sud-Ouest Africain et la SWAPO vont à tour de rôle se partager la direction du pays. La SWAPO dénoncera la notamment la corruption du pouvoir en place. En 1976 la convention constitutionnelle de Turnhalle avait vocation à faire déclarer l’indépendance de la Namibie, outre le fait de lutter contre les discriminations et l’apartheid. Le pays est marqué l’instabilité et les affrontements, en 1978n l’ONU vote une résolution et somme l’Afrique du Sud de se retirer encore une fois du pays. En 1979 est voté l’abolition des discriminations raciales. Entre 1988 et 1989 des accords sont signés sous l’égide des Nations Unies pour l’indépendance du Sud ouest africain et du Namibie. C’est donc en 1990 que le Namibie est indépendant, et le parti majoritaire est resté le SWAPO.