Hors Frontières

Oman

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 309 500 km2, Oman autrement nommé sultanat d’Oman possède une population de 4 000 345habitants.

La monnaie officielle d’Oman est le rial omanais dont le taux de conversion avec l’euro est : 0,5227OMR = 1EUR.

La religion prédominante d’Oman est l’islam ibadite, cette particularité est d’autant plus notable qu’Oman est le seul état musulman à n’être ni chiite, ni sunnite. Cette religion est également celle de la famille royale.

Ayant une frontière terrestre commune avec l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Yémen, ainsi qu’une frontière maritime ouverte sur l’Iran, le Pakistan et l’Inde, Oman se traverse du Sud au Nord en approximativement quatorze heures et trente minutes et de l’Est en Ouest en sept heures et quinze minutes pour des distances respectives de 1093 km de 550 km

Mascate en est la capitale. Les autres grandes villes sont : Sib et Salalah.

D’un point de vue historique, Oman ne commence véritablement son existence qu’en l’an 751 AP-JC avec l’élection du premier Iman ibadite à Nizwa, elle était connue sous l’époque sumérienne sous le nom de Manga et constituait l’un des satrapies de l’Empire perse. Le pays fut occupé partiellement par les portugais du 16ème et 17ème siècle, puis par les perses brièvement au 18ème siècle. Au 19ème siècle, Oman était le centre d’un véritable empire colonial, empire placé sous protectorat britannique de 1891 à 1971 tout en conservant son indépendance. De 1965 à 1976, le pays fut le théâtre d’une violente insurrection communiste, dite guerre du Dhofar, provoquée par les mauvaises conditions socioéconomiques d’une partie de la population : ce soulèvement fut réduit avec l’aide des forces britanniques et iraniennes. D’une nature despotique, le sultan Taymour a été évincé en 1970 par son fils et actuel sultan Qabus. Tout en maintenant la paix avec le reste du Moyen Orient, ce dernier a entrepris l’amélioration économique du pays. L’ONU a d’ailleurs classé le pays parmi les dix pays ayant connu le plus fort développement depuis 1970. En 1996, outre des règles clarifiant les règles successorales, il a institué un conseil bicaméral doté de certains pouvoirs législatifs et un premier ministre garantissant les libertés civiles de base pour tous les citoyens nationaux. De plus en 2003, la chambre basse du conseil a été librement élue pour la première fois. Actuellement, que ce soit en terme d’éducation (85% de la population alphabétisée et éduquée), d’économie (revenu par habitant : 25000 dollars) ou plus globalement au niveau national, la situation est prospère