Hors Frontières

Paraguay

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Le Paraguay, en forme longue la République du Paraguay (en guarani Paraguái, en espagnol República del Paraguay) est un pays d’Amérique du Sud sans accès à la mer. Son territoire compte deux régions différentes séparées par la rivière Paraguay : la partie orientale, qui est la plus peuplée, et l’occidentale, qui intègre le Chaco Boreal ou Gran Chaco (le Chaco est une région naturelle qui s’étend au sud jusqu’en Argentine). Entouré par le Brésil, la Bolivie et l’Argentine, le Paraguay occupe une superficie de 406 752 km2, sa population est de 6 862 812 en juillet 2016 , sans compter une diaspora de centaines de milliers de paraguayens, notamment en Argentine, où ils ont souvent fait souche. Sa capitale est Asunción.

Sa monnaie est le Guarani (PYG)

 Environ 90 % sont catholiques et 10 % sont protestants (principalement mennonites) ou mormons, entre autres religions.

Le Paraguay ne possédant pas d’accès à la mer, il est entouré par environ 3 450 km de frontières terrestres et fluviales. Ce pays possède une triple frontière avec le Brésil et l’Argentine. Ces trois pays sont séparés par la rivière Iguazu et le fleuve Parama11. De chaque cotés de la frontière, un obélisque aux couleurs de son pays est érigé. Ce pays américain possède une frontière avec l’Argentine de 2 531 km, avec la Bolivie de 753 km, et avec le Brésil de 1 371 km13.

L’histoire coloniale du Paraguay est très compliquée en comparaison de celle d’autres parties de l’Empire espagnol des « Indes ». Asunción a d’abord été un poste avancé pour Buenos Aires, puis cette place forte a été détruite par des Indiens. D’abord point de départ d’expéditions à la recherche de l’or des Incas, constatant que d’autres espagnols avaient atteint ce but, elle est devenue le centre administratif et la base de la conquête d’une grande partie du bassin du Rio de la Plata. Elle a constitué jusqu’au début du XVIe siècle la « province Géante des Indes » par défaut, mais a été rapidement démembrée. En effet, alors que les autres provinces voyaient leur territoire délimité – avec toutes les approximations qu’entrainaient les connaissance géographiques limitées de l’époque – c’est à la suite de la « refondation » de Buenos Aires depuis Asunción que, du fait de sa position géographique de port sur l’embouchure du Rio de la Plata, la première a pris l’ascendant et sera élevée à capitale de province, amputant l’aire de la province du Paraguay, puis sera choisie comme siège du nouveau Vice-Royaume du Rio de la Plata dont le Paraguay ne sera plus qu’une des « intendances ».