Hors Frontières

Chine

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Après 7 heures de vol en provenance de Moscou, nous survolons le territoire chinois.

Le temps nous semble long.

Chine 1

La compagnie russe Aeroflot est une bonne compagnie, avec un rapport qualité prix imbattable. Nous survolons à présent la ville de Pékin.

Chine 2

Nous nous posons enfin à 09 h 15 du matin.

Chine 3

Nous rejoignons les services de l’immigration. Normalement, le visa est obligatoire et coûte approximativement 80 euros par personne et doit se faire obligatoirement dans le pays d’origine du demandeur, mais depuis 2013, les autorités chinoises laissent la possibilité aux voyageurs d’une quarantaine de destinations qui présentent un billet, non de retour, mais vers une destination tiers en escale en Chine, dans les secteurs de Pékin, de Shanghai et de Canton, de séjourner jusqu’à trois jours gratuitement dans ces secteurs. Nous avons opté pour Pékin. Un tampon nous autorisant un séjour de trois jours nous est apposé sur nos passeports et fort de ce sésame, nous nous dirigeons vers l’extérieur de l’aéroport.
L’aéroport est très vaste et il faut bien une vingtaine de minutes pour récupérer nos bagages.

Chine 4

Néanmoins, il est propre et comporte de nombreux commerces.

Chine 5

Nous franchissons les derniers contrôles.

Chine 6

Et après une dernière ligne droite, nous atteignons la sortie.

Chine 7

La température extérieure en ce mois de juillet est de 36 degrés. Le taux d’humidité est de 80 %, ce qui renforce le côté moite de l’air ambiant. Nous retrouvons notre guide. La conduite étant interdite aux non détenteurs d’un permis chinois, nous sommes passés par une agence de voyage qui nous a concocté pour un prix modique de 140 euros par personne, un circuit privé avec repas, transport avec chauffeur, guide et entrée dans les monuments. L’agence d’une fiabilité indescriptible a été parfaite, d’un professionnalisme hors du commun. Elle se nomme China voyage (www.voyageschine.com. Tel : 0086 138 2504 9848 ou 0086 773 288 5351. email : chloe@chinahighlights.net). La guide quant à elle peut également s’occuper de tout voyage pour un prix plus qu’abordable de 30 euros par jour. Elle s’appelle Ren Chunhong (Tel 131 462 96588. email : chunhong0524@icloud.com).

Chine 8

Nous partons vers 10 h 30, en direction de la grande muraille de Chine, sur la portion la plus intéressante de Mutianyu.

Chine 9

L’autoroute est neuve.

Chine 10

Et contrairement à ce que nous avions pu penser, la conduite n’y est pas anarchique.

Chine 11

A 50 kilomètres au Nord de pékin, nous nous arrêtons à la voie des esprits, un ensemble de plusieurs kilomètres carrés, qui comporte de belles avenues.

Chine 12

Et des statues faisant l’apanage des ancêtres et des divinités.

Chine 13

Nous retrouvons la route qui nous mène vers la grande muraille.

Chine 14

Nous traversons de belles forêts.

Chine 15

Sur une route propre et de belle facture.

Chine 16

Nous ne rencontrons pas un seul policier et seulement quelques véhicules, à croire que les chinois ne possèdent pas le permis.

Chine 17

Nous traversons une première petite ville.

Chine 18

Elle ne nous semble pas intéressante.

Chine 19

Puis, une seconde.

Chine 20

Avant de rejoindre la campagne chinoise.

Chine 21

Nous dépassons un pont qui semble neuf.

Chine 22

Et arrivons dans la ville de Mutianyu.

Chine 23

L’accès à la grande muraille ne peut se faire qu’à pied ou en bus.

Chine 24

Le trajet dure un peu moins de cinq minutes.

Chine 25

L’accès coûte quelques euros.

Chine 26

Tout est fait pour accueillir les touristes dans les meilleures conditions.

Chine 27

Nous descendons du bus.

Chine 28

Nous avançons quelques mètres.

Chine 29

Et parvenons sans effort jusqu’aux pieds du site.

Chine 30

Nous prenons un téléphérique qui ne répond pas aux normes de sécurité européennes.

Chine 31

Mais, qui nous permet néanmoins d’avoir une vue dégagée sur l’ensemble des montagnes environnantes.

Chine 32

La grande muraille se rapproche.

Chine 33

Nous parvenons enfin au sommet.

Chine 34

La vue est à couper le souffle.

Chine 35

Nous longeons le mur.

Chine 36

Afin d’en emprunter les escaliers.

Chine 38

Pour rejoindre une des nouvelles merveilles du monde.

Chine 39

Nous pouvons en admirer l’immensité.

Chine 40

La construction semble interminable.

Chine 41

Les alentours sont boisés.

Chine 42

La muraille s’étend à perte de vue.

Chine 43

Nous nous aventurons sur la grande muraille.

Chine 44

La portion de Mutianyu est préservée des hordes de touristes qui visite les autres site, dont Badaling et Simatai.

Chine 45

Le site ainsi désert, nous prenons le temps de le découvrir avec précision.

Chine 47

Et dire que l’homme a construit une telle merveille.

Chine 48

Qui contrairement aux idées reçues, ne se voit pas de la lune.

Chine 49

Du sol, ce n’est déjà pas si mal.

Chine 50

Nous nous engouffrons à l’intérieur de la forêt, toujours sur le chemin tracé par l’homme.

Chine 51

Nous grimpons sur une des nombreuses tourelles qui composent l’édifice.

Chine 52

La vue semble encore plus spectaculaire.

Chine 53

Nous redescendons par un toboggan géant.

Chine 54

En contrebas, nous rencontrons un groupe de jeune chinois des campagnes qui découvrent pour la première fois ce que leurs ancêtres ont construit.

Chine 55

Nous repartons ensuite vers la ville de Pékin.

Chine 56

Nous franchissons un péage.

Chine 57

Après 70 kilomètres d’autoroute, la banlieue se dessine.

Chine 58

Les premiers immeubles apparaissent. De grandes tours dans lesquelles s’entassent des centaines de familles.

Chine 59

Durant plusieurs kilomètres, nous sommes plongés dans une banlieue austère.

Chine 60

Le chemin est égayé par une université.

Chine 61

Et après une dernière portion d’autoroute.

Chine 62

La verdure apparaît enfin.

Chine 63

Nous quittons l’autoroute.

Chine 64

Et pénétrons dans une ville de prés de 20 000 000 d’habitants.

Chine 65

Nous découvrons le temple des lamas.

Chine 66

Ainsi qu’une manufacture que nous visitons, une des rares à être située dans Pékin ou autrement appelé Beijing.

Chine 67

Il nous faut bien trente minutes pour rejoindre le centre de la ville.

Chine 68

Nous ne loupons rien de cette découverte.

Chine 69

Nous arrivons enfin au temple de Confucius.

Chine 70

Les billets sont achetés par la guide.

Chine 71

Une fois le sésame en poche, nous pénétrons à l’intérieur du temple.

Chine 72

Dédié au sage chinois millénaire.

Chine 73

De l’extérieur, le parc qui contient le temple est un vaste ensemble.

Chine 74

Qui comprend de nombreuses entrées internes.

Chine 75

Plusieurs petits édifices sont disséminés dans le parc.

Chine 76

Mais, le principal reste le temple en lui-même.

Chine 77

Une plaque commémorative rappelle au visiteur que l’endroit est sacré.

Chine 78

Décoré avec soin sous inspiration bouddhiste.

Chine 79

Les finitions s’aperçoivent jusqu’au plafond.

Chine 80

Nous ressortons du temple.

Chine 81

Afin d’en découvrir les alentours.

Chine 82

Une statue du maître des lieux orne l’endroit.

Chine 83

Surplombant des centaines de prières inscrites sur des morceaux de tissus rouges.

Chine 84

Avec le recul, la statue semble les accueillir avec ferveur.

Chine 85

Sur les côtés, des petits ponts permettent de rejoindre une autre partie du parc.

Chine 86

Nous découvrons une nouvelle arche.

Chine 87

Et un autre bâtiment.

Chine 88

La statue de Confucius est encore présente.

Chine 89

Nous pénétrons dans ce nouveau bâtiment.

Chine 90

Et nous nous promenons dans cette nouvelle cour.

Chine 91

Nous nous rapprochons de ce second temple.

Chine 92

A l’intérieur, un réceptacle à offrande.

Chine 93

Entouré de parchemins contenant des textes sacrés.

Chine 94

La pièce est symétrique.

Chine 95

Le plafond semble identique à celui du premier temple.

Chine 96

A l’extérieur, les vélos sont regroupés dans des parkings spécialement prévus à cet effet.

Chine 97

Nous avançons à pied dans une rue fleurie.

Chine 98

Ou du moins, son sol.

Chine 99

Le temple de Confucius est bien visible de l’extérieur.

Chine 100

Nous faisons connaissance avec nos premiers commerces chinois.

Chine 101

De nombreux petits temples sont disséminés dans la ville.

Chine 102

Au milieu, de rues commerçantes.

Chine 103

Les bâtiments administratifs sont imposants.

Chine 104

Image oblige de la puissance du pays. Tout comme les rues qui sont nettoyées à toute heure de la journée.

Chine 105

Nous arrivons dans le quartier des huttongs, un des quartiers les plus traditionnels de la ville, puisque les maisons qui n’ont pas encore été reconstruites par la ville sont encore séculaires, organisées en réseau autour des maisons de maîtres dont les portes sont orientées vers le Sud.

Chine 106

Au cœur des huttongs se trouvent de nombreux temples.

Chine 107

Dont le plus grand en est situé à l’extrémité.

Chine 108

Il fait face à un autre, de configuration différente.

Chine 109

Nous les longeons.

Chine 110

Et pénétrons au cœur du quartier.

Chine 111

Certaines maisons ont été bien conservées.

Chine 112

D’autres, un peu moins.

Chine 113

L’endroit reste agréable, malgré quelques démolitions qui détournent l’attention.

Chine 114

Nous quittons le quartier après une belle promenade.

Chine 115

Et rejoignons le tumulte de la ville.

Chine 116

Les véhicules sont plus nombreux sur la route.

Chine 117

Nous parvenons dans le Nord de la ville.

Chine 118

Aux abords du parc olympique.

Chine 119

Avec une vue sur le célèbre stade nid d’oiseau.

Chine 120

L’avenue se remplie progressivement de monde.

Chine 121

Bientôt, une véritable nuée de cerfs-volants remplissent chaque recoin de la zone.

Chine 122

Nous pouvons apercevoir au loin, le parc aquatique.

Chine 123

Nous profitons de chaque instant au milieu des autochtones, jusqu’à la tombée de la nuit.

Chine 124

Ce n’est que très tardivement que nous quittons la liesse populaire.

Chine 125

Afin de rejoindre notre hôtel : le Beijing prime hotel Wangfujing, un cinq étoiles à moins de cinquante euros la nuit.

Chine 126

Le lendemain matin, nous arpentons la rue Wangfujing, qui permet de rejoindre le secteur commerçant de la ville.

Chine 127

Nous passons devant une cathédrale, une des seules de la ville.

Chine 128

De grands boulevards s’offrent à nous.

Chine 129

Ainsi que de grands bâtiments commerciaux.

Chine 130

Un bus de la police stationne.

Chine 131

Figé, comme le sont les statues de la rue.

Chine 132

Des gens qui ne se connaissent pas se regroupent pour faire de l’exercice en musique.

Chine 133

Tandis que les travailleurs s’exécutent à leurs tâches ingrates.

Chine 134

La rue semble encore déserte à cette heure matinale.

Chine 135

Les stigmates du dynamisme de la veille disparaissent.

Chine 136

Une légère pluie fine commence à tomber.

Chine 137

Le tout noyé dans un épais nuage de pollution qui malgré la nuit, ne disparaît jamais vraiment.

Chine 138

Pékin n’a cependant rien à envier à nos capitales occidentales.

Chine 139

Nous rejoignons le carrefour qui nous mène à la cité interdite.

Chine 140

La route est bien encombrée.

Chine 141

Nous dépassons une arche.

Chine 142

Un grand bâtiment administratif surplombe tous les autres : un siège du parti politique chinois au pouvoir, tout puissant dans le pays.

Chine 143

Nous arrivons après une heure de marche, aux abords de la cité interdite. Un attroupement se forme devant nous.

Chine 144

L’attroupement se fait de plus en plus compact.

Chine 145

Nous comprenons qu’il s’agit d’un contrôle de sécurité effectué sur chaque passant qui désire entrer dans le site protégé.

Chine 146

Nous mettrons une bonne dizaine de minutes à le franchir.

Chine 147

Le palais surplombant l’entrée de la cité interdite se dévoile.

Chine 148

Juste en face de la place Tien An Men.

Chine 149

Déjà noire de monde.

Chine 151

La place est mythique.

Chine 152

Le portrait de Mao est apposé majestueusement, vu chaque année par des millions de personnes.

Chine 153

La photo souvenir est nécessaire.

Chine 154

En face, se trouve le centre des arts.

Chine 155

Nous empruntons une passerelle souterraine pour rejoindre la place Tien An Men.

Chine 156

Nous sommes sous la route.

Chine 157

Et en sortant, la place Tien An Men, une des plus célèbres au monde se tient face à nous.

Chine 158

Nous avons à présent une vue dégagée sur la cité interdite.

Chine 159

La place est très étendue.

Chine 160

Le flot des véhicules juste à côté est ininterrompu.

Chine 161

Nous nous baladons sur la place.

Chine 162

Découvrons au loin, les monuments dédiés et sacrés.

Chine 163

En-dessous de cette tour, des centaines de chinois se pressent pour se recueillir avec dévotion.

Chine 164

A certains endroits, la place est verte.

Chine 165

Nous retraversons la route en empruntant le même passage souterrain.

Chine 166

Nous visitons le mausolée de Mao Zedong.

Chine 167

Nous pénétrons sans traîner dans l’enceinte de la cité interdite.

Chine 168

Le flux de visiteurs est impressionnant.

Chine 169

Nous parvenons quand même à trouver un coin tranquille : celui en face des guichets d’achat de tickets.

Chine 170

Mais ce calme apparent ne dure pas.

Chine 171

Plus l’heure avance, plus les visiteurs sont nombreux.

Chine 172

Mais la beauté des lieux nous fait oublier ce tracas temporel.

Chine 173

Nous avons l’impression de caresser l’histoire.

Chine 174

Nous passons un contrôle de sécurité où l’on nous fait jeter tous nos briquets.

Chine 175

Nous sommes à présent face à une série de temples et de résidences de l’empereur qui a régné sur le pays.

Chine 176

Peu de touristes occidentaux.

Chine 177

La vue est tout simplement unique au monde.

Chine 178

Chaque détail a été travaillé avec soin.

Chine 179

Le mélange des couleurs est harmonieux.

Chine 180

Chaque temple semble avoir été construit avec justesse et précision.

Chine 181

La vue panoramique impressionne davantage.

Chine 182

Et dire qu’il y a quelques centaines d’années, la cité tout entière était interdite au peuple.

Chine 183

Qui recouvre aujourd’hui ses droits.

Chine 184

Sur les côtés, d’autres entrées permettent de rejoindre d’autres bâtiments.

Chine 185

Qui se ressemblent tout en étant différents.

Chine 186

Sur les murs, des motifs travaillés dans la pierre.

Chine 187

La température extérieure atteint 32 degrés.

Chine 188

Nous rejoignons une partie de l’ensemble beaucoup plus verte.

Chine 189

Nous recherchons de l’ombre.

Chine 190

Un temple est posé sur un monticule rocheux.

Chine 191

Des stands nous permettent de nous abreuver.

Chine 192

Certains secteurs sont fermés aux visiteurs.

Chine 193

C’est alors que nous apercevons la sortie de la cité interdite.

Chine 194

Qui donne une vue directe sur la colline aux charbons.

Chine 195

La cité se trouve maintenant derrière nous.

Chine 196

Mais, elle n’a pas terminé de nous étonner.

Chine 197

Après avoir acheté les tickets, nous pénétrons dans le site du parc de la colline aux charbons, une colline qui permet d’avoir un accès élevé à l’ensemble de la cité interdite.

Chine 198

Le parc semble être le prolongement de la cité.

Chine 199

Nous grimpons inlassablement.

Chine 200

Et découvrons un temple somptueux.

Chine 201

Puis, une vue magique.

Chine 202

Le brouillard de pollution donne un côté séculaire mystérieux à l’ensemble.

Chine 203

Un véritable retour dans le passé.

Chine 204

Mais, le parc en lui-même recèle d’innombrables trésors.

Chine 205

Une pluie fine commence à tomber.

Chine 206

En quelques instants, le parc se vide.

Chine 207

Nous prenons notre véhicule et nous nous dirigeons à présent vers le temple du ciel.

Chine 208

L’extérieur du site est boisé.

Chine 209

La pluie redouble d’intensité.

Chine 210

Puis s’arrête comme par magie.

Chine 211

Nous franchissons les premières arches.

Chine 212

Avant de découvrir un promontoire sur lequel nous pouvons monter.

Chine 213

D’autres ont eu la même idée que nous.

Chine 214

Nous avons une vue d’ensemble sur l’entrée.

Chine 215

Nous pouvons apercevoir les hordes de touristes qui se pressent dans ce sanctuaire dédié au céleste.

Chine 216

Le premier temple émerge.

Chine 217

Il est un hommage au ciel, respecté éminemment par les chinois.

Chine 218

Avec le recul, il semble encore plus impressionnant.

Chine 219

Nous le découvrons de l’intérieur.

Chine 220

En continuant notre avancée, nous découvrons à présent le temple principal.

Chine 221

Qui est une véritable pépite architecturale.

Chine 222

Quel que soit l’endroit d’où l’on se place, il en ressort majestueux.

Chine 223

Nous l’admirons tel qu’il se doit.

Chine 224

Nous quittons le temple et nous nous arrêtons au parc Beihai.

Chine 225

Puis, au parc Jingshuan.

Chine 226

Avant de rejoindre le parc du palais d’été.

Chine 227

La circulation est dense.

Chine 228

Nous mettons plus d’une heure à traverser la ville.

Chine 229

Les immeubles sont impressionnants.

Chine 230

Le pays exploite tout son potentiel humain et économique.

Chine 231

Nous garons notre véhicule.

Chine 232

Et continuons à pied.

Chine 233

Avant l’entrée du parc, plusieurs boutiques nous permettent de nous restaurer à moindre coût.

Chine 234

L’accueil y est chaleureux.

Chine 235

Nous assistons à un contrôle policier.

Chine 236

Avant de rejoindre l’entrée au palais d’été, une des nombreuses résidences des anciens empereurs.

Chine 237

Le billet ne coûte que quelques euros.

Chine 238

Nous franchissons les grandes portes rouges massives.

Chine 239

Et découvrons un petit temple sur notre gauche.

Chine 240

La balade dans le parc est agréable.

Chine 241

De petits bonzaïs sont disséminés tout au long du chemin.

Chine 242

Menant à un lac magnifique.

Chine 243

De nombreux bateaux emmènent les touristes.

Chine 244

Nous préférons rester sur la terre ferme.

Chine 245

La vue y est tout simplement unique.

Chine 246

Et un léger vent vient nous rafraichir.

Chine 247

Nous avons une vue directe sur le temple du parc.

Chine 248

Ainsi que sur les berges.

Chine 249

Nous continuons notre avancée.

Chine 250

Un petit court d’eau s’écoule lentement.

Chine 251

Nous franchissons une autre porte.

Chine 252

Et découvrons un petit promontoire qui nous permet d’accéder à une autre partie du lac.

Chine 253

La photo s’impose.

Chine 254

Quant soudain, un bateau en marbre blanc semble arnaché.

Chine 255

Il s’agit en réalité d’un trompe l’œil.

Chine 256

La sculpture est un bâtiment construit sur la terre ferme.

Chine 257

Chaque recoin du parc révèle une surprise de taille.

Chine 258

Digne des plus belles cartes postales.

Chine 259

De nombreux temples permettent de se ressourcer.

Chine 260

Et de nombreux abris, de se protéger du soleil qui cogne à plus de 40 degrés.

Chine 261

Nous quittons enfin le parc.

Chine 262

Nous nous dirigeons vers l’aéroport.

Chine 263

Que nous atteignons en un peu plus d’une heure.

Chine 264

Notre vol n’étant qu’à 19 h 10, nous avons deux heures à patienter. Nous nous essayons au chinois. Plusieurs langues sont officielles en Chine.

Le mandarin (官 / 官話 / guānhuà, « langue des officiels » ou 北方 / 北方話 / Běifāng huà parlé dans le Nord et le Nord-Est de la Chine est la langue la plus parlée au monde (environ 850 millions de locuteurs).
Le mandarin standard (汉语 / 漢語 / hànyǔ, globalement ou 普通 / 普通話 / putonghua, en République populaire de Chine, ou 国 / 國語 / guóyǔ, en République de Chine (Taïwan)), est la variante standardisée du mandarin et la langue officielle de la République populaire de Chine, de la République de Chine (Taïwan) et de Singapour. Il est par ailleurs parlé au Viêt Nam et au Cambodge.
Le wu (吴 / 吳語 / wúyǔ), est parlé à Shanghai, dans le Jiangsu et le Zhejiang (environ 77 millions de locuteurs).
Le cantonais (粤 / 粵語 / yuèyǔ), est parlé dans les provinces du Guangdong et du Guangxi, à Hong Kong, Macao, en Asie du Sud-Est et par certains Chinois d’outre-mer (environ 71 millions de locuteurs).
Le gan (赣 / 贛語 / gànyǔ) est quant à lui parlé dans la province du Jiangxi (environ 31 millions de locuteurs).
Le hakka (客家 / 客家話 / kèjiāhuà), dans la partie nord du Guangdong, le Fujian et à Taïwan (environ 34 millions de locuteurs).
Le min (闽 / 閩語 / mǐnyǔ), dans les provinces du Guangdong, Fujian et à Taïwan (environ 60 millions de locuteurs), dont : le groupe minnan (ou hokkien) qui comprend, entre autres, le taïwanais, le teochew et le hainanais ; le groupe minbei et le xiang (湘/ 湘語 / Xiāngyǔ), parlé dans la province du Hunan (environ 36 millions de locuteurs).
Certains linguistes distinguent parfois trois autres langues importantes :
le jin (晋 / 晉語 / jìnyǔ), dans la zone Nord, distingué du mandarin ; le hui (徽 / 徽語 / huīyǔ), distingué du wu ; le ping (平 / 平話 / pínghuà), distingué du cantonais.

En ce qui nous concerne, nous nous essayons au mandarin.

Bonjour. 你好. Hǎo Nǐ.
Comment allez-vous? 你 好? Nǐ hǎo ma?
Très bien, merci. 很好, 谢. Poule hǎo, xiexie.
Puis-je s’il vous plaît demander, quel est votre nom? 请问 你 叫 什么 名? Qǐngwèn nǐjiào shěnme míng?
S’il vous plaît. Qǐng.
Quel est votre nom? 你 叫 什么 名字? Nǐ Jiao shénme Mingzi?
Mon nom est Ludovic.我 叫 Ludovic. Wǒ Jiao Ludovic.
Ravi de vous rencontrer. 很 高兴 认识 你. Poule Gaoxing Renshi nǐ.
Merci. Xiexie.
Soyez le bienvenu. 不客气. Keqi Bú.
Je ne peux pas parler chinois. 我 不会 讲 中文. Wǒ Bú huì Jiang Zhōngwén.
Parlez-vous anglais? 你 会 说 英? Nǐ huì Shuo Yīngyǔ ma?
Y at-il quelqu’un ici qui parle anglais? 这里 有人 会 ? Zhèlĭ yǒu Hui Ren Shuo Yīngyǔ ma?
Je ne comprends pas.我 听 不懂. Wǒ bù Ting dǒng.
Excusez-moi. Qǐng Wen.
Je suis désolé. 不起. Duìbùqǐ.
Ça va. 没关系 (méiguānxi).
Au revoir再. Zaijian
Bonsoir.晚上 好. Wǎnshàng hǎo.
Bonne nuit.晚安. Wǎn’ān.

Nous nous rendons ensuite dans un restaurant traditionnel.

La cuisine chinoise est variée. Traditionnellement, on dit que le Nord est salé, le Sud sucré, l’Est plutôt aigre et l’Ouest épicé.

Plusieurs spécialités sont proposées :
– Les galettes (bing), crêpes fourrées, beignets, petits pains fourrés (baozi), raviolis (jiaozi ouhundun), bouchées (xiaolongbao), nouilles et pâtes ;
– Les lawanmian, nouilles de riz parfumées d’une pâte de fèves fermentée ;
– La fondue locale agrémentée de fromage de soja (doufu) ; – Les légumes saumurés (type pickles anglais) ;
– La purée de sésame ;
– Le canard fumé aux feuilles de thé et au bois de camphrier ;
– La soupe de grenouilles cuite dans un caquelon rempli d’un bouillon parfumé aux herbes, gingembre, coriandre, avec gousses d’ail entières et poivre du Sichuan en grappes ;
– Les fruits de mer : crabes, crevettes, coquillages, crustacés, carpes fumées, poisson mandarin, anguilles ;
– Les légumes, pousses de bambou, germes de soja, racines de lotus coupées en rondelles, champignons de culture (parfumés) ou sauvage (noirs), choux (cai), courges (gua) ; – Les jambonneau de Zhouzhuang et les guojie, raviolis sautés ;
– Les nouilles qui se consomment sous toutes les formes : étirées, pelées, coupées, pincées ou rabotées, certaines sont appelées « oreilles de chat » ou encore « petits poissons » servies avec un jus de viande mélangé à de l’œuf ou à une sauce dite « aux trois fraîcheurs », à base de poulet, de crevettes et de sèche ;
– Les mets différents : chien, ragondins, renards, serpents, hérissons, cerfs, grenouilles, moineaux et crocodiles ;
– Les nouilles par-dessus le pont (guoqiao mixian), soupe de poulet bouillante dans laquelle on fait cuire soi-même de la viande crue, des légumes et des nouilles de riz ;
– Le poulet aux herbes et à la vapeur (qiguoji) ;
– La fondue chinoise (huoguo) ;
– Les œufs de « cent ans » (pidan) : œufs de cane conservés pendant 100 jours dans un mélange d’argile, de paille hachée et de chaux vive ;
– Le bol de lait de soja agrémenté de son beignet huileux type chourro (doujiang youchao) ;
– La soupe de boulettes de riz glutineux fourrées (jianjiu jidan) servie dans un jus de riz fermenté mêlé d’œuf ;
– Le zhou, bouillie de riz du matin, que l’on mange relevée de fromage de soja fermenté, de viandes et poissons séchés et autres légumes salés et vinaigrés.
– Le canard laqué.

Nous agrémentons notre repas d’un bon thé et nous nous dirigeons passer l’immigration. Le policier est cordial ; nous nous dirigeons ensuite vers le poste de sécurité où un militaire zélé nous confisque tous nos briquets ; le contrôle est poussé et dure bien une vingtaine de minutes.

Nous quittons le pays avec la compagnie China Southern à l’heure prévue.