Hors Frontières

Corée du sud

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Après deux heures de vol en provenance de Pékin, nous arrivons à l’aéroport d’Incheon. En tant que Français, le visa n’est pas nécessaire. Il n’y a qu’une heure de décalage à rajouter avec la Chine, ce qui nous fait atterrir à 22 h 10 heure locale.

Corée du Sud 1

Nous entrons dans l’aéroport.

Corée du Sud 2

Nous nous dirigeons vers le quai d’embarquement, les pistes d’atterrissage étant situées loin de l’aéroport, la prise d’un train express est nécessaire.

Corée du Sud 3

Le quai est bondé.

Corée du Sud 4

Nous nous engouffrons dans la rame dés l’arrivée du train.

Corée du Sud 5

Nous passons les services d’immigration.

Corée du Sud 6

Nous pouvons enfin rejoindre l’extérieur de l’aéroport.

Corée du Sud 7

Nous retrouvons notre guide : Eujin, une jeune fille qui parle correctement le Français et qui est d’un professionnalisme et d’une gentillesse hors du commun. Qui plus est, elle est imbattable question rapport qualité prix. Elle se contacte au : eujin2321@naver.com.

Corée du Sud 8

Pour rejoindre le centre ville, nous sommes dans l’obligation à cette heure tardive de prendre un taxi qui nous revient à 50 euros, étant donné que le train express et le métro ne circulent plus.

Corée du Sud 9

L’autoroute est bien dégagée, ce qui nous permet d’avancer à bonne vitesse.

Corée du Sud 10

Le chauffeur est très agréable.

Corée du Sud 11

Il nous faut bien une heure pour nous rapprocher du centre ville.

Corée du Sud 12

L’autoroute est bien éclairée et très propre.

Corée du Sud 13

La guide est montée avec nous ; nous négocions avec le chauffeur son raccompagnement à la maison, étant donné qu’elle a patienté bien une heure pour nous retrouver.

Corée du Sud 14

La ville de Séoul apparaît enfin.

Corée du Sud 15

Peuplée de 10 000 000 d’habitants intramuros et plus de 25 000 000 en aire périurbaine, elle est la troisième mégalopole la plus peuplée au monde et compte plus de 3 millions de véhicules.

Corée du Sud 16

Nous traversons paradoxalement, certaines rues désertes.

Corée du Sud 17

Et rejoignons notre hôtel, situé dans la partie Nord de la ville, celle qui contient tous les sites historiques, la partie sud étant constituée des quartiers d’affaire.

Corée du Sud 18

Après une bonne nuit à l’hôtel Aventree Jongno pour une soixantaine d’euros, nous retrouvons notre guide accompagnée d’une autre guide que nous avions contacté par mail avant notre arrivée. Il s’agit de Caroline Boullay, professeur de Français dans la ville, qui nous a préparé un circuit complet afin de découvrir le pays. Elle se contacte au : carolineboullay@gmail.com et a pour numéro de téléphone : 010 6745 7600. A cette heure matinale, les rues sont encore désertes.

Corée du Sud 19

Nous rejoignons le temple Jogyesa.

Corée du Sud 20

Nous l’atteignons en moins de 20 minutes.

Corée du Sud 21

Temple bouddhiste par excellence, il est bariolé de couleurs vives.

Corée du Sud 22

De nombreuses statues le décorent.

Corée du Sud 23

Il est composé d’un bâtiment central.

Corée du Sud 24

Et de plusieurs autres petits édifices, chacun ayant sa fonction propre.

Corée du Sud 25

Au plafond, se trouvent des petites lanternes.

Corée du Sud 26

Les pèlerins commencent à arriver.

Corée du Sud 27

Chacun manifestant sa foi suivant un rituel précis.

Corée du Sud 28

Puis, nous faisons la connaissance d’un moine vêtu de son costume traditionnel.

Corée du Sud 29

Après avoir assisté à cette dévotion, nous continuons notre route ; certains immeubles semblent toucher le ciel.

Corée du Sud 30

Quand d’autres sont plus larges.

Corée du Sud 31

Et juste en-dessous, le pavillon du beffroi Bosingak

Corée du Sud 32

Nous souhaitons nous faire immortaliser devant cet endroit typique, un savant mélange en équilibre entre le moderne et l’ancestral.

Corée du Sud 33

Nous arrivons ensuite à la rivière Cheonggyecheon, qui traverse la ville de Séoul.

Corée du Sud 34

L’endroit est bien vert.

Corée du Sud 35

Et permet de belles balades.

Corée du Sud 36

Malgré les quelques moustiques attirés par ce point d’eau, l’endroit permet de se ressourcer.

Corée du Sud 37

Et de suivre son lit, en contemplant juste sur nos têtes, la grandeur de la ville.

Corée du Sud 38

Nous arrivons à la place Gwanghwamum.

Corée du Sud 39

Ce qui nous permet d’avoir une vue dégagée sur le quartier central historique de la ville.

Corée du Sud 41

Nous nous dirigeons vers la mairie de la ville.

Corée du Sud 42

Que nous atteignons en quelques minutes.

Corée du Sud 43

Le bâtiment se trouve correctement intégré dans l’aire urbaine.

Corée du Sud 44

En l’espace de quelques instants, les rues se chargent en véhicules.

Corée du Sud 45

Nous ressentons la pleine puissance des bouchons coréens.

Corée du Sud 46

Et atteignons, le premier des cinq palais impériaux.

Corée du Sud 47

Qui comprend une belle petite cour fleurie.

Corée du Sud 48

Néanmoins, étant peu intéressants, nous ne nous y attardons pas.

Corée du Sud 49

Nous rejoignons plutôt le palais de Gyeongbokgung.

Corée du Sud 50

En direction du Nord de la ville.

Corée du Sud 51

La police respectueuse est représentée de manière animée.

Corée du Sud 52

Nous continuons vers le Nord de la ville.

Corée du Sud 53

Sur un ilot central, un attroupement de pères en colère, manifeste en silence contre l’inactivité gouvernementale faisant suite à la mort de plus de 200 écoliers, suite au naufrage d’un ferry en mer de Chine Occidentale en début d’année 2014.

Corée du Sud 54

Non loin de la manifestation, une statue en mémoire de la guerre de Corée.

Corée du Sud 55

Sur notre gauche, un bâtiment administratif.

Corée du Sud 56

Et au centre de la place, une vue d’ensemble sur la partie la plus historique de la ville.

Corée du Sud 57

Avec la présence de sculptures joliment travaillées.

Corée du Sud 58

Nous apercevons le palais de Gyeongbokgung.

Corée du Sud 59

Un des principaux de la ville.

Corée du Sud 60

Faisant face au tumulte de la circulation.

Corée du Sud 61

Nous pénétrons à l’intérieur.

Corée du Sud 62

Nous avons une vue sur une montagne particulièrement appréciée des coréens.

Corée du Sud 63

L’endroit est propre.

Corée du Sud 64

Il permet la quiétude, une sorte de campagne dans la ville.

Corée du Sud 65

Majestueusement, les temples ornent de leur magnificence ce décor enchanteur.

Corée du Sud 66

Nous contournons le palais par la droite.

Corée du Sud 67

Nous découvrons un musée d’art contemporain.

Corée du Sud 68

Puis nous entrons dans le palais par une autre entrée.

Corée du Sud 69

Un petit village traditionnel a été reconstitué.

Corée du Sud 70

Le décor est sublime.

Corée du Sud 71

La guide redécouvre cet endroit.

Corée du Sud 72

Et nous sommes ébahis de capter un moment intense de bonheur à l’état pur.

Corée du Sud 73

Un véritable jardin coréen émerge.

Corée du Sud 74

Entouré de maisons traditionnelles.

Corée du Sud 75

Nous quittons avec regret cet endroit, pressés par le temps.

Corée du Sud 76

Nous empruntons une autre sortie.

Corée du Sud 77

Certaines statues sont, nous devons le dire sujettes à quiproquo.

Corée du Sud 78

Nous nous dirigeons ensuite vers le village Hanok, un village traditionnel de la ville.

Corée du Sud 79

Nous arrivons au village Hanok.

Corée du Sud 80

Le système électrique reste rudimentaire.

Corée du Sud 81

Les petites maisons typiques sont légions.

Corée du Sud 82

Une vue panoramique nous attend au sommet.

Corée du Sud 83

Le quartier est encore préservé.

Corée du Sud 84

Il faut dire qu’il représente un atout touristique indéniable.

Corée du Sud 85

Le bois fait parti intégrante des constructions.

Corée du Sud 86

Nous prenons un taxi pour rejoindre le quartier des affaires.

Corée du Sud 87

La circulation est dense.

Corée du Sud 88

Nous rejoignons le sud de la ville.

Corée du Sud 89

La circulation est difficile, chaque coréen semblant se croire seul sur la route.

Corée du Sud 90

Les hauts immeubles commencent à apparaître.

Corée du Sud 91

De beaux bâtiments modernes.

Corée du Sud 92

Nous nous arrêtons quelques instants au parc Namsan.

Corée du Sud 93

La circulation est ralentie.

Corée du Sud 94

Nous parvenons malgré tout à Gangnam, le quartier des affaires.

Corée du Sud 95

Qui a donné son nom à la célèbre chanson du chanteur coréen Psy.

Corée du Sud 96

Le quartier est florissant.

Corée du Sud 97

De beaux immeubles tout en verre sont omniprésents.

Corée du Sud 98

Les avenues sont bien dégagées.

Corée du Sud 99

Ce qui nous permet de voir au loin.

Corée du Sud 100

Les taxis oranges sont facilement reconnaissables.

Corée du Sud 101

Mais Séoul est une ville qui se regarde de haut.

Corée du Sud 102

Voire de très haut.

Corée du Sud 103

Le mobilier urbain est futuriste.

Corée du Sud 104

Nous décidons de retourner dans la partie nord de la ville.

Corée du Sud 105

Nous franchissons deux ponts.

Corée du Sud 106

Ce qui nous donne la possibilité d’acquérir une vue panoramique sur la ville.

Corée du Sud 107

Vision très agréable.

Corée du Sud 108

Nous arrivons à Insadong, un quartier commerçant.

Corée du Sud 109

Beaucoup de monde.

Corée du Sud 110

Nous découvrons les façades colorées des commerces de la rue.

Corée du Sud 111

Les jeunes coréens s’y donnent rendez-vous pour se restaurer ou faire des emplettes.

Corée du Sud 112

Nous essayons un restaurant traditionnel afin de goûter aux dumplings, ces beignets cuits à la vapeur ou dans de l’huile bouillante.

Corée du Sud 113

Le verdict est imparable : délicieux.

Corée du Sud 114

Nous terminons notre balade par la visite de quelques boutiques, dont une spécialement dédiée à la peinture.

Corée du Sud 115

Nous rejoignons ensuite le palais Changdeokgung, un des plus beaux du pays.

Corée du Sud 116

L’entrée coûte un peu moins de cinq euros.

Corée du Sud 117

Nous pénétrons à l’intérieur du site.

Corée du Sud 118

Les extérieurs sont finement travaillés.

Corée du Sud 119

Le temple principal se trouve à l’intérieur d’une cour.

Corée du Sud 120

Nous rejoignons une autre partie du site qui comporte également un beau jardin.

Corée du Sud 121

Les couleurs dominantes sont des couleurs vives.

Corée du Sud 122

Qui vont de pair avec une verdure omniprésente.

Corée du Sud 123

De l’extérieur, nous pouvons apercevoir les hautes tours d’immeubles.

Corée du Sud 124

Nous flânons à l’intérieur de ce décor pittoresque.

Corée du Sud 125

Plusieurs portes d’entrée mènent à son centre.

Corée du Sud 126

Certaines parties du site sont presque désertes.

Corée du Sud 127

Un peu de calme nous fait du bien.

Corée du Sud 128

Le sol est constitué en majeure partie de pierres, assemblées en mosaïque.

Corée du Sud 129

Nous faisons une rapide connaissance ensuite avec le palais Deoksugung.

Corée du Sud 130

Puis avec le palais Gyeonghuigong.

Corée du Sud 131

Avant de rejoindre le sanctuaire Jongmyo

Corée du Sud 132

Caché derrière un paravent de verdure.

Corée du Sud 133

C’est alors qu’il émerge.

Corée du Sud 134

La guide Caroline continue de nous abreuver de détails croustillants sur la vie en Corée.

Corée du Sud 135

Nous visitons ensuite une église.

Corée du Sud 136

Nous nous rendons ensuite au marché Kwangjang, un lieu typique de la ville dans lequel se vendent des produits, disons, spéciaux.

Corée du Sud 137

Bien peu attirants, mais qui font le bonheur des coréens.

Corée du Sud 138_1

Nous atteignons une des rues dédiées aux technologies.

Corée du Sud 138

Avant de rejoindre à nouveau la rivière Cheonggyecheon

Corée du Sud 139

Et d’atteindre la cathédrale Myeongdong.

Corée du Sud 140

Pour terminer par rejoindre le quartier Dongdaemun.

Corée du Sud 141

De là, nous rejoignons le nouveau centre des arts.

Corée du Sud 142

Que nous atteignons en quelques minutes.

Corée du Sud 143

Reconnaissable entre mille grâce à sa forme futuriste.

Corée du Sud 144

Le musée accueille depuis son ouverture, des milliers de touristes en provenance du monde entier.

Corée du Sud 145

Nous rejoignons à présent la ville d’Inchéon.

Corée du Sud 146

Pour ce faire, nous atteignons une entrée de métro.

Corée du Sud 147

L’endroit est propre.

Corée du Sud 148

A l’intérieur de la rame, pas de bousculade, le coréen est bien discipliné.

Corée du Sud 149

Nous arrivons dans la ville d’Inchéon.

Corée du Sud 150

Nous attendons un bus, juste en face de la gare.

Corée du Sud 151

La ville n’est pas forcément agréable de primes abords.

Corée du Sud 152

Mais, elle comprend un quartier chinois sympathique.

Corée du Sud 153

Nous nous dirigeons pour moins d’un euros, au parc Jayu.

Corée du Sud 154

Le parc permet de belles balades.

Corée du Sud 155

Ainsi que la découverte de jolies statues, fortes en symbole.

Corée du Sud 156

Nous prenons ensuite un autre bus.

Corée du Sud 157

Et rejoignons la mer de Chine occidentale, que les coréens appelle mer de Corée.

Corée du Sud 158

Le bus nous stoppe sur la route principale.

Corée du Sud 159

C’est à pied que nous atteignons le front de mer.

Corée du Sud 160

Désert à cette heure matinale.

Corée du Sud 161

L’eau se trouve à bonne température.

Corée du Sud 162

Mais, avant de nous mouiller, nous préférons admirer le panorama.

Corée du Sud 163

Les pêcheurs s’adonnent à leur passion.

Corée du Sud 164

Alors que les festivaliers commencent à parcourir la mer en bateau.

Corée du Sud 165

Une photographie s’impose.

Corée du Sud 166

En quelques instants, la mer est prise d’assaut par les pêcheurs.

Corée du Sud 167

A quai, nous prenons un café bien mérité.

Corée du Sud 168

La température extérieure est de trente degrés, juste assez pour ne pas avoir froid, pas trop élevée pour ne pas avoir chaud.

Corée du Sud 169

Une ancre traîne sur le sol.

Corée du Sud 170

Juste en face des cafés typiques.

Corée du Sud 171

Une fête foraine semble abandonnée depuis des lustres.

Corée du Sud 172

Nous reprenons le trajet jusqu’à l’aéroport.

Corée du Sud 173

Nous changeons de bus.

Corée du Sud 174

Le paysage défile devant nous.

Corée du Sud 175

La guide nous explique sa vie en Corée ; elle nous apprend par exemple, que les coréens ne mettent pas de préservatifs, lorsqu’ils rencontrent un nouveau ou une nouvelle partenaire, mais que le taux de personnes contaminées par le VIH est tabou ; officiellement de zéro, il fait abstraction des mouroirs, dans lesquels se retrouvent les malades.

Corée du Sud 176

Nous arrivons après une heure de bus, à l’aéroport.

Corée du Sud 177

Nous prenons nos tickets, qui nous mèneront vers le Japon, avec la compagnie la moins chère du marché : la compagnie low cost : Peach.

Corée du Sud 178

Notre vol partira à 14 h 00.

Corée du Sud 179

Nous avons la chance d’assister au déplacement de la famille royale japonaise.

Corée du Sud 180

Accompagnée d’une sorte d’apparat anachronique.

Corée du Sud 181

Pour patienter, nous nous promenons dans l’aéroport.

Corée du Sud 182

Et assistons à un spectacle typique sud-coréen.

Corée du Sud 183

Nous nous essayons à la langue, qui ressemble au Nord Coréen, mais qui en diffère cependant sur certaines tournures de phrase.

Bonjour. (annyeonghaseyo)
S’il vous plaît. (butakamnida)
Comment allez-vous? (eotteoke jinaesimnikka?)
Bien, merci. (jal jinaemnida, gamsahamnida)
Quel est votre nom? (seonghami eotteoke doeseyo?)
Mon nom est Ludovic. (je ireumeun Ludovic imnida)
Enchanté. (mannaseo bangapseumnida)
Merci. (gamsahamnida)
Pas de quoi. (cheonmanimnida)
Oui. (ye/ne)
Y a-t-il quelqu’un qui parle français ici? (yeogie bul-eoreul hasineun bun gyesimnikka?)
Non. (anio)
Parlez lentement, SVP. (cheoncheonhi malhae jusipsio)
Veuillez répéter. (dasi hanbeon malhae jusipsio)
Je ne parle pas [bien] français. (jeoneun bul-eoreul [jal] motamnida)
Parlez-vous l’anglais ? (yeong-eo reul hasimnikka?)
Oui, un peu. (ne, jogeummanyo)
Je ne comprends pas. (moreugesseumnida)
J’ai compris. (algesseumnida)
Excusez-moi. (shill(y)e hamnida)
Je suis désolé. (joesonghamnida)
Au revoir. (annyeonghi gyeseyo)

Nous nous dirigeons ensuite dans un restaurant traditionnel, afin de continuer notre découverte des spécialités du pays.

Nous nous asseyons à une table basse, coutume du pays. Le serveur nous apporte immédiatement une soupe et plusieurs petits plats dans lesquels, nous nous servons aléatoirement, une sorte d’apéritif typique. Le serveur nous explique que nous devons manger avec des baguettes en métal, mis à part la soupe avec une cuillère, mais qu’il ne faut pas laisser la cuillère ou les baguettes dans le riz, synonyme d’un repas laissé aux morts. Nous demandons, pour plus de convenance, une fourchette.

Chaque plat est accompagné de riz et de kimchi, une sorte de chou mariné.

Nous pouvons choisir :
– Le bibimbap, riz mélangé : dans un grand bol de pierre (dolsot) avec des légumes, un jaune d’œuf cru, le tout relevé de piment ou de pâte de poivron rouge.
– Le bindaetteok, pancake coréen à base de haricots.
– Le kalguksu, une soupe de nouilles servies dans un bouillon de viande.
-Le seolleongtang (bouillon de bœuf).
-Le haejangguk (autre bouillon).
– Le galbi, côtes de bœuf marinées grillées au charbon de bois.
-Le bulgogi ou barbecue coréen qui consiste à faire cuire des lamelles de bœuf mariné sur un gril de table.
– Les fruits de mer.
– Les dumplings, beignets fourrés de viande ou de légumes, cuits à la vapeur ou bouillis à l’huile.

Le repas n’est pas cher, une dizaine d’euros par personne. Nous quittons ensuite la Corée du Sud, merveilleux pays dans lequel, les habitants ont réellement connaissance de la définition du mot respect.