Hors Frontières

Iles grecques

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Après quelques heures d’attente, le ferry en provenance de Turquie et en direction des îles grecques, dont celle de Chios parvient à quai.


Agrandir le plan

Iles grecques 1

Nous faisons monter à l’intérieur notre véhicule et une fois que les matelots l’ont attaché par les roues à la coque de l’embarcation afin de palier les houles d’éventuelles vagues, nous quittons le port et naviguons sur la mer Egée.

Iles grecques 2

Les côtes turques s’éloignent.

Iles grecques 3 Iles grecques 4

Elle ne sont déjà plus qu’un lointain souvenir.

 Iles grecques 5

Durant tout le voyage qui ne dure qu’une heure, nous nous trouvons sur les ponts extérieurs, afin de profiter d’une vue dégagée sur la mer, d’un bleu étincelant.

 Iles grecques 6

La mer est calme et nous nous détendons en scrutant l’horizon, le corsaire qui sommeille en chacun de nous se laisse découvrir dans nos têtes et nous nous laissons guider par ce fantasme infantile, à la tête d’un trois mats au milieu du pacifique Nord. L’imagination a cependant ses limites et nous revenons à nous lorsque les serveurs du bateau nous proposent des boissons non alcoolisées. Comme aventure, nous avions vu mieux.

 Iles grecques 7

Nous parvenons enfin près des côtes grecques, apercevant au loin les premières formes de construction humaine qui se dessinent.

 Iles grecques 8

Nous nous rapprochons de l’île de Chios, une île dont la capitale administrative en est la ville éponyme.

 Iles grecques 9

Nous dépassons une sorte de presqu’île qui se situe au milieu du port.

Iles grecques 10

Puis, nous posons pieds à quai avec une vue sur la ville de Chios ou du moins son artère principale.

Iles grecques 11

Après nous avoir contrôlés, les douaniers regardent furtivement notre véhicule, sans s’y attacher plus précisément. Nous pouvons enfin visiter l’île en attendant le ferry qui nous emmènera jusqu’à Athènes, la capitale de la Grèce continentale.

 

L’île de Chios comprend plusieurs sites touristiques majeures. Outre des maisons typiques se trouvant un peu partout sur l’île, se découvrent des moulins, servant encore à la fabrication du pain.

Iles grecques 12 Iles grecques 13

Nous rejoignons la ville de Chios, forte de ses 23 000 habitants.

 

La ville tourne autour de son port et de sa jetée qui comprend nombre de commerces et de restaurants.

 Iles grecques 14

Nous nous dirigeons vers le centre ville et découvrons une place étendue sur laquelle les habitants de l’île se rejoignent.

Iles grecques 15

Nous découvrons une église intéressante.

Iles grecques 16

Puis, nous empruntons les ruelles adjacentes.

 Iles grecques 17

Pour enfin, après avoir effectués quelques achats, retourner sur la place sur laquelle, nous nous asseyons et nous reposons.

 Iles grecques 18

Nous retournons sur le port et choisissons la table d’un restaurant traditionnel.

 

Nous sortons notre dictionnaire et nous essayons au Grec.

 

Le Grec est sans aucun doute une des plus vieilles langues Indo-Européennes. L’alphabet actuel a été inventé vers 800 Avant JC, et a été utilisé depuis lors avec quelques modifications légères. L’alphabet de 24 lettres utilisé en grec classique est toujours le même. Il est parlé en Grèce et sur les îles.

 

– Bonjour. Γεια σου. (YA sou)

– Comment ça va? Τι κανετε; (ti KA-nè-tè?)

– Très bien, merci. Καλά, ευχαριστώ. ( ka-LA ef-kha-rîs-TO)

– Et vous? Και εσείς ? (ke e-SÎS?))

– Comment vous appelez-vous? Πως σε λενε ? (pos se LE-ne?)

– Je m’appelle Ludovic ! Με λενε Ludovic ! (me LE-ne Ludovic)

– Heureux de vous rencontrer. Χαρηκα. (HA-ri-ka)

– Merci. Ευχαριστω. (ef-kha-risse-TÔ)

– Excusez-moi. Συγνωμη. (sîn-GNO-mi)

– Je ne comprends pas. Δεν καταλαβαινω. (dhèn ka-ta-la-VAI-nô)

– Je ne parle pas bien grec. Δεν μιλω καλα ελληνικα. (dhèn mi-LÔ KA-la e-li-ni-KA)

– Parlez-vous français? Μιλατε γαλλικα ? (mi-LA-tè gha-li-KA?)

– Est-ce quelqu’un ici qui parle français ? Μιλαει κανεις εδω γαλλικα ? (mi-LA-i ka-NICE e-DHÔ gha-li-KA?)

– Non. Οχι. (O-khi)

– Désolé. Λυπαμαι. (li-PA-mai)

– Au revoir. Τα λεμε. (ta LE-me)

 

Le serveur nous apporte la carte. La cuisine grecque est influencée par la Turquie voisine et comprend généralement des produits simples, mais frais, avec une carte partagée entre viandes et poissons.

 

En entrée, nous avons le choix entre :

 

– Salade grecque (khoriatiki) : tomates, concombre, poivron vert, olives et féta, sans oublier l’oignon, avec plus ou moins d’huile d’olive.

– Mélitzanosalata : salade d’aubergines.

– Tzatziki : yaourt, concombre et ail pilé avec de l’huile d’olive et de la menthe.

– Feta : un fromage typique de la Grèce.

– Poulpe, fruits de mer, sardines grillées au citron et calamars.

 

Ensuite viennent les plats :

 

– Moussaka : viande hachée disposée en couche avec des aubergines, le tout recouvert d’une béchamel.

– Mélitzanès papoutsakia : aubergines farcies à la viande et gratinées.

– Kolokithia tiganita : courgettes coupées en petites tranches et frites.

– Domatés ou pipériés : tomate farcis au riz.

– Dolmadès : feuilles de vigne farcies. .

– Chorta et vlita : herbes cuites de la montagne.

– Souvlaki : brochette de porc ou de bœuf.

– Brizola : côte de porc ou de bœuf.

– Païdakia : côtelette d’agneau.

– Bifteki : viandes hachées.

– Keftédès : viandes hachées parfumées à la menthe et à l’origan, cuites au four.

– Kokoretsi : foie cuits à la broche.

– Spetsofaï : saucisses de pays en morceaux et aux poivrons. .

– Stifado : émincé de viande (lapin ou bœuf) aux oignons.

-Sofrito : viande de boeuf ou de veau préparée dans une sauce à l’ail.

– Bekri Mezze : morceaux de viande de porc dans un sauce au vin.

– Glossa : sole.

– Barbounia (red mullet) : rouget ou mulet barbu.

– Tsipourès (mullet/giltheads) : sorte de daurade.

– Xifias (sword fish) : espadon.

– Lavraki (bass) : bar.

– Garidès (shrimp) : crevettes.

– Kolios : maquereau.

– Sardella : sardine.

– Lithrinia (mullet): mulet.

– Briam : ratatouille.

– Imam baïldi : aubergine farcie d’oignons, de tomates et d’herbes.

 

En dessert, nous pouvons choisir entre :

 

– Pâtisseries turques.

– Rizogalo : riz au lait saupoudré de cannelle.

– Halva :crème de sésame.

– Galaktobouréko :feuilleté fourré d’une sorte de semoule.

– Revani : gâteau de semoule.

– L’amigdaloto :pâte d’amandes et de sucre.

– Les fruits frais.

 

Le tout, pour une dizaine d’euros par personne, avec en prime le café qui nous est offert.

 

Nous reprenons notre véhicule et retournons dans le port, effectuer les démarches administratives. Il fait déjà nuit et le bateau parvient à quai pour un départ prévu à 23 h 00.

 Iles grecques 19

Une quinzaine de minutes plus tard, il apparaît enfin. Nous sommes guidés par les matelots et déposons à l’intérieur notre véhicule.

 

Le départ est imminent. Le bateau s’éloigne du quai et nous rapproche de la suite de notre périple.