Hors Frontières

Jordanie

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Nous sommes en vol depuis Le Caire. Le trajet dure un peu moins d’une heure et demie.

Nous arrivons en Jordanie, pour quelques 200 euros le billet par adulte.

Jordanie 1

Nous atterrissons à une heure tardive à Amman, la capitale, forte de ses deux millions d’habitants. Nous achetons pour 20 dollars un visa individuel et après une inspection minutieuse de nos passeports, nous sommes autorisés à entrer dans le pays. Nous louons un véhicule au loueur Budget situé dans l’aéroport et vers 1 heure du matin, nous récupérons notre véhicule.

Jordanie 2

Après une demi-heure de route, nous arrivons dans la capitale, à la recherche Le Cairo hôtel.

Jordanie 3

Nous mettrons plus d’une heure à le trouver, étant donné que comme en Egypte, les directions sont mal indiquées. Nous découvrons alors, dans une crise de fou-rire général, un hôtel délabré avec des chambres à la soviétique des années 1950.

Jordanie 4

Avec en prime les toilettes sur le palier et les couvertures qui grattent. Si nous n’avons pas attrapé une maladie dermatologique dans ces draps, c’est que nous en sommes immunisée pour le reste de nos jours. Quelques heures après notre coucher, nous nous levons à la découverte de la ville.

Jordanie 5

Contrairement aux ressentis de nombreux voyageurs qui l’exècrent, nous apprécions la ville, qui présente la particularité de ces constructions sur le flanc des collines environnantes.

Jordanie 6

La ville possède une circulation lente et les voitures y sont nombreuses, mais régulées par une police qui sait se faire obéir.

Jordanie 7

Dans la rue, nous croisons à plusieurs reprises des vendeurs ambulants qui proposent pour quelques dinars jordaniens, pains aromatisés.

Jordanie 8

Nous avons une vue dégagée sur la ville.

Jordanie 9

Que nous découvrons de l’intérieur.

Jordanie 10

A travers ses plus petites ruelles.

Jordanie 11

Nous dépassons une mosquée.

Jordanie 12

Nous arrivons au cœur de la vieille ville.

Jordanie 13

Le spectacle est fascinant.

Jordanie 14

Les vestiges du théâtre romain y sont particulièrement bien conservés.

Jordanie 15

Ainsi que ceux de l’odéon.

Jordanie 16

Nous repartons en direction de notre véhicule.

Jordanie 17

Nous découvrons la mosquée du roi Abdallah 1er.

Jordanie 18

Une des plus belles du pays.

Jordanie 19

Une belle église attire non loin de la mosquée notre attention.

Jordanie 20

Puis nous nous dirigeons vers la mosquée du roi Hussein.

Jordanie 21

Avant de découvrir le Amman plus moderne.

Jordanie 22

Qui nous permet d’accéder à une vue panoramique de la ville.

Jordanie 23

Nous mettons plus d’une demi-heure à sortir de la ville.

Jordanie 24

La route est bouchonnée.

Jordanie 25

Tant bien que mal, nous avançons.

Jordanie 26

Pour faire passer le temps, nous nous arrêtons chez un vendeur ambulant de fruits frais et d’arachides, afin de faire le plein de glucide.

Jordanie 27

Le paysage commence à changer.

Jordanie 28

Las rayons du soleil caressent les flancs des différentes vallées que nous croisons.

Jordanie 29

Egayant ainsi leur perspective.

Jordanie 30

Les paysages sont naturellement sincères.

Jordanie 31

Et la route qui les traverse, de bonne facture.

Jordanie 32

Après une heure de route, nous parvenons à atteindre la ville de Jerash.

Jordanie 33

Nous continuons notre chemin.

Jordanie 34

Dés l’entrée de la ville de Jerash, nous apercevons le site antique, qui trône fièrement depuis des milliers d’années.

Jordanie 35

Nous garons notre véhicule et payons les huit euros de l’entrée, pour découvrir cette ancienne cité, appelée encore Gerasa.

Jordanie 36

A l’intérieur, le voyageur peut être surpris en se disant que dés le début de la visite, il découvre le clou du spectacle.

Jordanie 37

Mais, qu’il ne se méprenne pas.

Jordanie 38

Il va aller de surprise en surprise. Surprise qui commence en découvrant la précision de la taille des pierres.

Jordanie 39

Surprise qui continue en découvrant la précision des constructions.

Jordanie 41

Les pierres sont conservées avec soin.

Jordanie 40

A notre droite, nous pouvons apercevoir la nouvelle ville de Jerash.

Jordanie 42

A notre gauche, des anciennes habitations faisant parties de ce site historique majeur.

Jordanie 43

Et tout droit, les colonnes qui en font la renommé.

Jordanie 44

A perte de vue, elles se comptent par dizaines.

Jordanie 45

Puis par centaines.

Jordanie 46

Un spectacle édifiant.

Jordanie 47

N’allons pas jusqu’à affirmer par milliers, mais nous pouvons nous en approcher tant le site est vaste.

Jordanie 48

Nous continuons notre visite.

Jordanie 49

Sur les côtés, des sortes de petites places qui comprennent des dizaines de colonnes.

Jordanie 50

Selon les historiens, Jersah fut fondée par Alexandre le grand.

Jordanie 51

Puis conquise par les nabatéens.

Jordanie 52

Avant de tomber sous contrôle romain.

Jordanie 53

Le chemin principal se découpe en une multitude de petites places.

Jordanie 54

Le pavage au sol est remarquable.

Jordanie 55

Les historiens et visiteurs du monde entier se pressent en nombre pour en découvrir les détails.

Jordanie 56

Ce n’est qu’après plusieurs heures passés dans le site que nous retournons au point de départ.

Jordanie 57

Afin de récupérer notre véhicule en direction de Madaba.

Jordanie 58

Nous circulons en direction d’Amman.

Jordanie 60

Que nous frôlons presque.

Jordanie 61

Et nous nous dirigeons trente kilomètres plus au Sud.

Jordanie 62

Après une dernière ville traversée.

Jordanie 63

Nous arrivons à Madaba.

Jordanie 65

Nous nous arrêtons dans une église orthodoxe dans un premier temps.

Jordanie 66

Nous pénétrons à l’intérieur.

Jordanie 67

Et découvrons sous forme de mosaïques, la véritable carte de la Palestine, datant de plusieurs siècles.

Jordanie 68

Nous quittons l’église orthodoxe.

Jordanie 69

Et arpentons les rues de la ville.

Jordanie 70

En pénétrant pour la modique somme de trois euros, dans une autre église, qui contient des fouilles mis à jour récemment.

Jordanie 71

Une véritable leçon d’histoire.

Jordanie 72

Un ponton en bois circonscrit le sol de la bâtisse.

Jordanie 73

Nous suivons le parcours.

Jordanie 74

Et prenons grand soin d’admirer le moindre détail de ces fresques antiques posées à même le sol.

Jordanie 76

Nous nous dirigeons ensuite vers le mont Nebo.

Jordanie 77

Et en même pas dix kilomètres.

Jordanie 78

Nous découvrons un décor à couper le souffle.

Jordanie 79

A perte de vue, des vallées aux confins de l’horizon.

Jordanie 80

Et des couleurs d’une vivacité sans égale.

Jordanie 81

Nous sommes ébahis face à un tel spectacle.

Jordanie 82

Et prenons garde à faire durer ce moment précieux.

Jordanie 83

Nous arrivons enfin au mont Nébo.

Jordanie 84

Qui comprend une plaque commémorative dédiée à Moise.

Jordanie 85

Le mont Nébo est selon la légende biblique, le mont où Moise, interdit de terre promise regarda de son promontoire, la vallée de Canaan.

Jordanie 86

Nous nous approchons d’une grande pierre aux propriétés surnaturelles.

Jordanie 87

Et découvrons ce qu’il a pu voir.

Jordanie 88

Nous pénétrons dans la basilique qui lui est dédiée.

Jordanie 89

Les mosaïques d’époque y sont merveilleusement bien conservées.

Jordanie 90

Les guides se pressent afin de nous abreuver d’explications.

Jordanie 91

Nous visitons le mont dans son intégralité.

Jordanie 92

En foulant de nos pieds cette terre sacrée.

Jordanie 93

Les dix kilomètres qui nous séparent de la mer morte nous apportent de nombreuses surprises.

Jordanie 94

Des reliefs escarpés.

Jordanie 95

Un panorama extatique.

Jordanie 96

La terre et l’air sont fusionnés.

Jordanie 97

Et au milieu, des bédouins.

Jordanie 98

Ainsi que leur chameau.

Jordanie 99

La mer morte s’aperçoit au loin.

Jordanie 100

Elle semble vivante.

Jordanie 101

Un spectacle fabuleux.

Jordanie 102

Nous allons le vérifier par nous-mêmes.

Jordanie 103

Nous nous en approchons.

Jordanie 104

La vue est à nouveau impressionnante.

Jordanie 105

Nous garons notre véhicule.

Jordanie 106

Nous parvenons à pénétrer à l’intérieur d’une plage privée.

Jordanie 107

Evitant ainsi les 20 euros par personne.

Jordanie 108

L’accès à la mer n’est pas continu, les falaises abruptes en restreignant l’utilisation.

Jordanie 109

De nombreuses sociétés privées en profitent abondamment.

Jordanie 110

Nous goûtons l’eau ; elle est imbuvable et agresse immédiatement les muqueuses.

Jordanie 111

Mais elle est douce au touché, un peu comme de l’huile.

Jordanie 112

Qui servirait à maintenir la flamme d’un soleil ravageur.

Jordanie 113

Nous reprenons la route après avoir remarqué que les gens flottaient bel et bien dans la mer, sans possibilité de couler.

Jordanie 114

C’est un décor rocailleux qui nous accompagne, durant les premiers des 200 kilomètres qui nous séparent de la ville de Pétra.

Jordanie 115

Ville que nous atteignons tardivement. Nous avons de la chance de rejoindre le Saphir Hôtel, qui nous accueille pour un tarif imbattable. La nuit ne dure pas longtemps et quelques heures après notre coucher, nous nous réveillons avec une vue magnifique sur la ville.

Jordanie 116

Nous nous dirigeons sans plus attendre vers le site de Pétra.

Jordanie 117

La ville de Pétra n’est pas grande.

Jordanie 118

Elle vit principalement du site éponyme, dont elle assure la gestion.

Jordanie 119

Une dernière descente.

Jordanie 120

Et en moins de dix minutes, nous parvenons à destination.

Jordanie 121

Après avoir garé notre véhicule sur le parking, nous nous dirigeons vers les caisses.

Jordanie 122

Le site de Pétra ayant été classé nouvelle merveille du monde, les tarifs sont à la hauteur du titre : 50 euros pour une journée et 55 euros pour deux jours. Les visiteurs qui viennent en groupe avec un voyage organisé à la journée, payent quant à eux, pour ne pas avoir dormi dans le pays, 90 euros.

Jordanie 123

Une fois nos billets en poche, nous pouvons entrer dans le site.

Jordanie 124

Dés l’entrée, la vue est sublime.

Jordanie 125

Nous refusons les chevaux que les bédouins nous proposent pour la modique somme de un euro, afin de prendre notre temps.

Jordanie 126

Nous pénétrons dans les canyons naturels.

Jordanie 127

La température est déjà élevée, et ce dés le matin.

Jordanie 128

Nous apercevons déjà les premières habitations troglodytes.

Jordanie 129

Mais ce n’est qu’après quelques mètres, que nous plongeons dans un autre univers.

Jordanie 130

Nous faisons enfin partis de ces vallées rocailleuses que nous avons aperçus jusque là.

Jordanie 131

Il ne nous faut pas longtemps pour découvrir un premier temple.

Jordanie 132

Nous en admirons les détails.

Jordanie 133

Nous continuons notre avancée.

Jordanie 134

Chaque roche mérite le détour.

Jordanie 135

Tout au long du chemin de quelques kilomètres que nous effectuons, nous nous satisfaisons de ce spectacle.

Jordanie 136

Un véritable rêve d’enfant se vit en direct.

Jordanie 137

Alors qu’il était facile d’entrer sur le site sans ticket, un autre contrôle aléatoire restreint les possibilités de fraude.

Jordanie 138

Le décor nous aspire de l’intérieur.

Jordanie 139

Et il s’agit là, de l’accès aux merveilles de Pétra, les premières découvertes n’étant qu’une mise en bouche.

Jordanie 140

Les vastes canyons se succèdent.

Jordanie 141

Le site de Pétra porte bien son titre de merveille du monde.

Jordanie 142

Le visiteur a l’impression d’être transporté dans un décor de cinéma.

Jordanie 143

Fabriqué à sa demande.

Jordanie 144

Et selon ses rêves les plus fous.

Jordanie 145

Et dire que les nabatéens en étaient les fondateurs.

Jordanie 146

Un peuple érudit vers – 2500 avant Jésus-Christ.

Jordanie 147

Et qui a construit ces merveilles de ses mains.

Jordanie 148

Merveilles qui sont tombées dans l’oubli depuis leur éradication.

Suite à une mixité sociale qu’ils avaient eux-mêmes souhaitée.

Jordanie 149

Le site de Pétra fut redécouvert au 19 èm siècle.

Jordanie 150

Et constitue un temps fort de tout voyage au Moyen-Orient.

Jordanie 151

Les inscriptions séculaires sont inscrites à même la roche.

Jordanie 152

Et après un énième canyon.

Jordanie 153

La porte de Khazneh, joyau des nabatéens s’aperçoit.

Jordanie 154

Puis, se dévoile.

Jordanie 155

Dans toute sa splendeur, elle a servi de décor au film Indiana Jones et la dernière croisade.

Jordanie 156

Nous nous approchons de la porte ; une grille en barre l’accès des escaliers.

Jordanie 157 A

Nous pouvons voir les galeries souterraines, fermées également à la visite, question de sécurité oblige.

Jordanie 157

Galeries qui se prolongent.

Jordanie 158

Nous dépassons la porte de Khazneh. Un autre temple se dessine.

Jordanie 159

Les bédouins insistent de plus belle pour nous proposer tours en chameau ou en calèche.

Jordanie 160

Nous ne pensions plus être surpris après le joyau de Pétra.

Jordanie 161

Mais c’était sans compter sur la dextérité des Nabatéens.

Jordanie 162

Nous pénétrons dans une de ces cavernes troglodytes.

Jordanie 163

Et continuons notre avancée.

Jordanie 164

Chaque rocher semble avoir été sculpté.

Jordanie 165

Chaque pierre faisant partie de l’édifice complet.

Jordanie 166

Et après les derniers pas effectués.

Jordanie 167

En hauteur, une autre merveille se montre.

Jordanie 168

Une photo de groupe est indéniable.

Jordanie 169

Avant de quitter en cheval cette fois-ci ce lieu magique.

Jordanie 170

Nous retournons vers Amman.

Jordanie 171

Nous continuons notre chemin.

Jordanie 172

L’autoroute traverse le désert.

Jordanie 173

Il y a peu de circulation.

Jordanie 174

Néanmoins, la route n’est pas dénuée de surprise.

Jordanie 175

Nous faisons une halte au milieu du désert.

Jordanie 176

Nous reprenons la route pour refaire une halte, lorsque le jaune se remplace par le noir des pierres volcaniques entassées les unes sur les autres.

Jordanie 177

Le paysage est à nouveau grandiose.

Jordanie 178

Nous reprenons la route.

Jordanie 179

Et parvenons jusqu’à l’entrée de l’aéroport.

Jordanie 180

Nous déposons notre voiture de location.

Jordanie 181

Et négocions avec un chauffeur de taxi, une course jusqu’au pont Hussein Bridge, à sept passagers avec le chauffeur pour 35 euros.

Jordanie 182

Nous nous rapprochons de la frontière israélienne.

Jordanie 183

Et pouvons enfin nous reposer en admirant le paysage.

Jordanie 184

La zone étant sensible, les chars qui circulent sont nombreux.

Jordanie 185

Nous pénétrons enfin dans la ville frontalière, dans laquelle nous descendons.

Jordanie 186

Nous nous asseyons afin de parfaire notre connaissance du pays, avec un Jordanien sympathique, la langue parlée étant l’arabe littéraire.

Bonjour /marħaban
Salut ! Que la paix soit avec vous/ as salam ʕlɛikum
Comment allez-vous ?/ kɛjf ɛlhal
Très bien /bixɛjr
Quel est votre nom ? /ma ‘smuka
Mon nom est Ludovic/ismi Ludovic
Heureux de vous rencontrer/ sourirtou bi likaika
Merci /ʃukran
Il n’y a pas de quoi /ʕfwan/
Je ne comprends pas/ la afhamou
Parlez-vous français ? / Halta ta kil l’ami l’ouradir francia??
Non / kalla
Je ne parle pas le Français/la atakallamou francia
Y a il quelqu’un qui parle français ici ? / hal min ahad yatakallamou al firancia ?
Excusez-moi / ʕðran
Au revoir / maa ‘salama

Nous en profitons également pour découvrir les spécialités culinaires jordaniennes, cuisine essentiellement d’inspiration égyptienne, libanaise et turque.

Dés notre arrivée, le serveur nous apporte du pain arabe chaud, sous forme de galettes.

Le menu nous laisse la possibilité de choisir :

– le mezze : entrées froides ou chaudes, d’origine libanaise, présentées dans différentes coupelles comprenant du : hoummos (purée de pois chiches à l’huile d’olive), tabouleh (tomates, menthe et persil hachés), foul (fèves à l’ail, assaisonnées d’huile et citron).
– les falafels, croquettes de pois chiches légèrement épicées puis frites, généralement servies dans du pain, avec différentes salades.
-le mouton (ou poulet, ou agneau) servi sous forme de brochettes : les fameux chich kebab.
– le poulet, servi grillé par moitiés, rôti ou en brochettes.
– le poisson grillé.
– le Chawarma : pain fourré au mouton (cuit à la broche) ou au poulet grillé, additionné d’oignons et de tomates, et nappé d’une sauce blanche.
– le Kefta : viande de mouton ou de bœuf hachée, mélangée à des oignons et du persil.
– le Gallayeh : plat chaud à base de tomates, oignons, ail, poulet (ou mouton), parfois des piments.
– le Maglouba : poulet cuit dans une marmite, puis les légumes (souvent des pommes de terre) et le riz.
– le Mensaf : platée de riz couverte de pignons de pin, auquel on ajoute des morceaux d’agneau (ou de poulet) mijotés en ragoût, le tout arrosé d’une sauce blanchâtre (genre yaourt chaud) à base de caillé de chèvre et de graisse.

Tous ces plats sont servis avec au choix, des légumes, du riz ou des frites.

Au dessert, le serveur nous propose : les baklavas, nappées de sucre, le konafa, cheveux d’ange d’un orange vif, fourrés soit au fromage de chèvre doux et fondu, les ma’amouls (fourrés aux dattes, noix ou pistaches), les raïbés, assez farineux, les barazeks, parsemés de graines de sésame sur fond d’éclats de pistaches, les kataïefs – dessert frit, fait d’une sorte de pâte à crêpe fourrée de noix, fromage blanc ou crème de lait.

A pied, nous rejoignons le poste de douanes, afin de quitter le pays et d’entrer en Israël.

Jordanie 187

Des officiers de police nous laissent passer.

Jordanie 188

Nous pénétrons dans le bâtiment et présentons nos papiers ; nous ne payons pas la taxe de sortie, car emprunter le pont Hussein bridge, appelé pont Allenby, du côté israélien, n’est pas considéré comme un départ définitif de la Jordanie.

Jordanie 189

Une fois nos papiers en poche, nous attendons le bus, seul moyen de traverser le pont qui nous mène en Israël. Nous payons la somme de 5 euros par personne et grimpons dans le bus.

Jordanie 190

Sur les côtés, nous apercevons une mosquée.

Jordanie 191

Puis, le désert se rapproche et avec lui le Jourdain.

Jordanie 192

Nous nous engageons sur le pont et quittons la Jordanie, terre de contraste et de merveilles naturelles.

Jordanie 193