Hors Frontières

Norvège

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

La frontière entre la Suède et la Norvège ne demande pas d’efforts particuliers, quand bien même la Norvège ne fait pas partie de l’espace Schengen.Le flot de circulation est fluide et rares sont les contrôles douaniers ou migratoires.

èè
Agrandir le plan

Nous circulons depuis quelques heures sur une autoroute dégagée et commençons à apercevoir les premiers paysages norvégiens.

Norvège 1

En évitant les grandes villes, nous prenons une bifurcation, toujours en direction de Oslo, la capitale,

 Norvège 2

…et traversons le village de Drobak, dont le petit port mérite le détour, niché au cœur du Skagerrak.

 Norvège 3

La campagne norvégienne qui se dessine laisse apparaître, niché au cœur de certaines collines, des maisons écologiques qui se façonnent dans le paysage. Ces maisons en bois montrent un visage rural recyclable, en faveur d’un développement durable, bien ancré dans les mœurs.

Norvège 4

Ici et là, un paysage somptueux éblouit notre vue et nous pouvons sentir, une terre de contraste, partagée entre une préservation de ses richesses naturelles et un fort sentiment touristique.

Norvège 5

Les paysages de la Norvège du Sud sont verdoyants, s’étendant à perte de vue dans un désert végétal, sans présence humaine, susceptible de déranger les différentes variétés d’oiseaux qui y nichent.

 Norvège 6

Le paysage est différent de ce que à quoi nous nous attendions.

Norvège 7

La route, ou plus précisément, l’autoroute est semblable à ce désert végétal ; le flot de voitures n’y est pas important et un vrai sentiment de liberté s’empare du conducteur, qui peut prendre le temps de découvrir les paysages alentours. Encouragé, par le strict respect des vitesses autorisées des autres conducteurs. Il faut dire que la Norvège est particulièrement sévère quant au respect du code de la route, les nombreux radars automatiques disséminés tout du long du parcours venant rappeler cette impériosité. Néanmoins, l’absence de policiers sur les routes rend caduque cette injonction généralisée, puisque les étrangers de passage n’y sont pas ou peu soumis, la Norvège se trouvant hors de l’espace Schengen. Au milieu de cette espace de liberté, la ville d’Oslo émerge et nous la découvrons de haut.

 Norvège 8

La ville est nichée dans une sorte de vallée.

Norvège 9

Une photo s’impose.

Norvège 10

Il faut approximativement dix minutes pour traverser la ville et rejoindre la place centrale autour du théâtre national, sur laquelle, nous pouvons garer la voiture en toute sécurité et flâner dans les boutiques, qui nous accueillent avec un :

– Bonjour. (Goddag)

– Comment allez-vous ? (Hvordan har du det?)

– Très bien, merci. (Takk, bra)

– Quel est votre nom ? (Hva heter du?)

– Mon nom est Ludovic (Jeg heter Ludovic)

– Heureux de vous rencontrer. (Hyggelig å treffe deg)

– Merci. (Takk)

– Il n’y a pas de quoi. (Vaer så god)

 Norvège 11

Nous continuons notre découverte de la ville.

Norvège 12

Quand bien même, les commerçants, sont, à l’instar de leurs collègues scandinaves de la Suède et de la Finlande, assez peu mercantiles et insistants, les prix restent relativement excessifs, Oslo étant derrière Tokyo et Ossaka, la troisième ville la plus chère au monde. Il faut ainsi compter six euros pour un souvenir de la ville, voire 25 euros pour un menu simple au restaurant, composé de Fenalar, un gigot de mouton salé et séché, ainsi que de Multekrem, un désert à base de mûres polaires et de la crème fouettée. Les prix étant expliqués par la localisation de la ville, à la limite septentrionale du fjord portant son nom, ainsi que par sa verdure, Oslo étant une ville verdoyante, entourée de collines et de lacs, qui bien qu’appartenant majoritairement à des propriétaires privées, sont ouverts, principe séculaire du droit ancien de l’allmennsrett, à tous et gratuitement.

Norvège 14

Oslo étant une ville au climat continental, la température extérieure de 20 degrés Celcius, nous offre la possibilité d’une belle balade et nous permet de rejoindre l’hôtel de ville, un vaste bâtiment de pierres rouges.

Norvège 13

…que nous contournons et rejoignons sans trop d’effort, le port, en contournant une jolie place piétonne, agréable à parcourir.

Norvège 15

Le port d’Oslo est un port typique norvégien, avec ses bateaux en bois et ses ferries transportant le quidam sur les îles alentours. Il fait face à la citadelle d’Akershus, qui se dresse, fière, et s’emboîte harmonieusement dans une partition, dont les vagues viennent clore la mélodie en formant un tout unifié et indissociable.

Norvège 17

Les températures sont agréables.

Norvège 16

Quelques bâtiments méritent le détour, révélant le talent des bâtisseurs norvégiens.

Norvège 18

Dont une petite église, que nous découvrons de l’intérieur et qui nous révèle une ligne neutre et effilée, les Norvégiens étant relativement discrets et pudiques, aucune élévation théologique, ni empathique ne se manifestent en public.

 Norvège 19

Nous découvrons une autre église.

Norvège 20

Nous la visitons.

Norvège 21

Le palais royal, que nous visitons ensuite vient affermir la droiture des norvégiens. Lignes épurées, places propres, il est le symbole d’un passé archaïque auquel sont attachés les habitants.

 Norvège 22

Le palais royal est en libre accès.

Norvège 23

Nous quittons le centre ville afin de rejoindre notre hôtel, situé sur la colline la plus élevée de la ville : la Kjerkeberget, de laquelle, nous pouvons découvrir Oslo, sous d’autres coutures.

 Norvège 24

La vue est splendide.

Norvège 25

Une vue à 180 degrés.

Norvège 27

Nous visitons également, après un détour de plusieurs kilomètres, la route principale étant en travaux, la construction la plus connue de Norvège : le tremplin de Holmenkollen qui domine un domaine de ski nordique où se sont illustrés nombre d’athlètes.

 Norvège 28

Le lendemain matin, nous nous arrêtons à un parc d’attraction en direction de la Suède.

 Norvège 29

Puis nous traversons la Norvège d’Ouest en Est et découvrons sur notre chemin, les paysages époustouflants et surprenants.

 Norvège 30

Là où l’eau se mêle à la terre.

 Norvège 31

Là où les routes semblent conduire nulle part.

 Norvège 33

Là où le ciel n’a plus de frontières.

Norvège 34

Et au détour d’une route sans fin, semblant s’étendre vers l’infini,

 Norvège 35

…la Norvège tire sa révérence et nous la saluons humblement.

 Norvège 36