Hors Frontières

Philippines

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance du Japon, de Tokyo, après quatre heures trente de vol avec la compagnie Philippine Airline, nous survolons Manille, la capitale.

Philippines 1

Nous rejoignons l’aéroport international du pays.

Philippines 2

Les ressortissants français n’ayant pas besoin de visa, les formalités sont rapidement engagées ; il faut néanmoins présenter un billet d’avion de retour, condition pour que l’officier de l’immigration appose son tampon d’entrée.

Philippines 3

Devant l’aéroport, nous prenons un taxi, pour rejoindre notre hôtel, ce qui nous coûte la modique somme de dix euros.

Philippines 4

Nous arrivons à notre hôtel, tard dans la nuit.

Philippines 5

L’hôtel que nous avons choisi est l’hôtel H2O, un hôtel cinq étoiles qui revient à 50 euros la nuit.

Philippines 6

Avec une surprise de taille : un aquarium géant dans la chambre.

Philippines 7

Qui permet de nous endormir comme des poissons dans l’eau.

Philippines 8

Le lendemain matin, nous nous réveillons sous une fine pluie.

Philippines 9

Ce qui ne nous empêche pas de prendre un solide petit déjeuner.

Philippines 10

Et de traverser le hall de l’hôtel, qui est en réalité un grand complexe.

Philippines 11

Nous en profitons pour découvrir la mer de Chine méridionale.

Philippines 12

Nous avons une vue panoramique sur la baie de Manille.

Philippines 13

De gros tankers y circulent.

Philippines 14

La mer est agitée.

Philippines 15

La pluie redouble d’intensité.

Philippines 16

Au loin, la ville de Manille s’éveille.

Philippines 17

Alors que les tankers s’éloignent.

Philippines 18

Aux abords de l’hôtel, des gens se regroupent pour faire de l’exercice en musique.

Philippines 19

Nous rejoignons le centre ville, en compagnie de notre guide chauffeur de taxi, que nous avons négocié pour la journée, la veille ; une somme avoisinant les trente dollars. Il s’agit de Crispin Aclao, joignable au 09157343180 ou à crispin.aclao@yahoo.com

Philippines 20

Les premières habitations apparaissent.

Philippines 21

Nous faisons le plein du taxi.

Philippines 22

Et repartons, alors que la pluie cesse.

Philippines 23

La circulation y est difficile.

Philippines 24

Nous découvrons le parc Rizal.

Philippines 25

Ainsi que le stade de la ville.

Philippines 26

Le drapeau des Philippines flotte fièrement.

Philippines 27

De belles statues contemporaines égayent le décor urbain plutôt austère.

Philippines 28

Après une longue promenade, nous regagnons notre véhicule.

Philippines 29

Qui nous emmène dans le centre de la ville.

Philippines 30

De hauts immeubles nous obligent à quitter la misère ambiante et à lever nos yeux vers le ciel.

Philippines 31

De beaux immeubles modernes.

Philippines 32

Nous découvrons une petite place.

Philippines 33

Ainsi que les bus locaux.

Philippines 34

Nous rejoignons l’église de Malate.

Philippines 35

Une des principales de la ville.

Philippines 36

Nous reprenons la route.

Philippines 38

Quelques signes de modernité apparaissent.

Philippines 39

Ainsi que quelques églises refaites à neuf, le pays étant catholique.

Philippines 40

La pluie reprend puis s’arrête.

Philippines 41

Nous découvrons la holy cathédrale.

Philippines 42

Certains immeubles sont délabrés.

Philippines 43

D’une manière générale, la ville est assez pauvre.

Philippines 44

Mais, relativement bon marché.

Philippines 45

Les bus typiques sont légions.

Philippines 46

Ainsi que les pensionnats.

Philippines 47

Une immense pauvreté emplit les rues.

Philippines 48

Juste aux pieds d’immeubles à la peinture défraichie.

Philippines 49

Un pont nous permet d’obtenir une vue panoramique de la ville.

Philippines 50

Un fleuve dans lequel les enfants se baignent et se lavent.

Philippines 51

Nous traversons un pont.

Philippines 52

Pour rejoindre un marché couvert.

Philippines 53

Juste en face de l’église du Nazaréen noir.

Philippines 54

L’église a été repeinte.

Philippines 55

Nous effectuons quelques emplettes.

Philippines 56

Et prenons quelques instants pour découvrir le christ noir.

Philippines 57

Nous repartons dans le taxi.

Philippines 58

Pour atteindre la basilique San Sébastien.

Philippines 59

Une des plus belles que nous ayons vu dans le pays.

Philippines 60

Nous arrivons à la place Mendiola.

Philippines 61

Fermée par des barbelés et surveillée par une escouade de policiers.

Philippines 62

Reconnaissable entre mille avec ses bâtiments de couleurs vives.

Philippines 63

Une photographie s’impose dans ce lieu mythique.

Philippines 64

De nombreux vendeurs de rue essayent tant bien que mal d’attirer le badaud.

Philippines 65

Rivalisant ainsi avec les commerces implantées en dur.

Philippines 66

Notre chauffeur est agréable et patient.

Philippines 67

Il nous fait découvrir d’autres facettes de la ville.

Philippines 68

Nous arrivons dans une rue d’inspiration coloniale.

Philippines 69

Bien plus propre que les rues visitées précédemment.

Philippines 70

Il faut dire qu’elle mène au fort Santiago, un des emblèmes de la ville.

Philippines 71

Transformé depuis en une sorte de musée.

Philippines 72

Ce qui explique son entretien minutieux.

Philippines 73

Un autre pont nous permet de prendre de la hauteur.

Philippines 74

La vue est sympathique.

Philippines 75

Nous découvrons le musée national des Philippines.

Philippines 76

Avec une entrée intéressante.

Philippines 77

Puis, nous nous dirigeons vers la cathédrale de la ville.

Philippines 78

Entourée par un parc agréable.

Philippines 79

Nous en découvrons l’intérieur.

Philippines 80

De grandes voutes se marient avec un décor peu ostentatoire.

Philippines 82

Nous entrons dans les intérieurs de la vieille ville.

Philippines 83

Les voitures y circulent au compte-gouttes.

Philippines 84

Nous découvrons ensuite le palais Malacanan, résidence du président de la République.

Philippines 85

Nous continuons notre route.

Philippines 86

Nous découvrons l’hôtel de ville.

Philippines 87

Et un peu plus loin, la baie de Manille, côté nord.

Philippines 88

Nous visitons le centre culturel du pays.

Philippines 89

Puis, repassons par la vieille ville.

Philippines 90

De grands bâtiments administratifs auraient bien besoin d’une réfection.

Philippines 91

Mais, les habitants n’y prêtent même pas attention.

Philippines 92

Une fine pluie retombe.

Philippines 93

Ce qui ne dérange pas un jeune drogué qui inhale de la colle, allongé sur le sol.

Philippines 94

Le front de mer est peu entretenu.

Philippines 95

Nous traversons un bidonville de la ville de Pasay.

Philippines 96

La circulation y est dense.

Philippines 97

La respiration, due aux gaz d’échappement, difficile.

Philippines 98

Et comme il nous reste beaucoup de temps, nous effectuons prés de 200 kilomètres pour rejoindre la mer des Philippines à Infanta Quezon.

Philippines 99

La ville est peu intéressante.

Philippines 100

Les ruelles sont étroites.

Philippines 101

Et les habitations sont délabrées.

Philippines 102

Après deux heures de route, nous rejoignons l’aéroport international Ninoy Aquino.

Philippines 103

Nous déposons nos bagages à l’enregistrement. Et découvrons une salle de prière.

Philippines 104

Nous patientons dans un aéroport moderne et propre, une sorte de vitrine du pays.

Philippines 105

Nous avons le temps de nous essayer à la langue. Le Philippin est la langue nationale des Philippines. Mais, il existe plus de 90 dialectes différents. La deuxième langue officielle est l’anglais. Le Philippin se nomme tagalog et pour être correct, il convient de rajouter PO à la fin de chaque phrase.

Bonjour. Araw de Magandang
Quel est votre nom ? Anong MOIS pangalan ?
Mon nom est Ludovic. Ludovic ay de ko pangalan d’Ang.
Excusez-moi. Na PO de galang de Mawalang.
Comprenez-vous l’anglais ? Ingles de Ba de ka de Nakakaintindi ?
Oui, je parle. Oo, lang de kaunti.
Je ne comprends pas le Tagalog. Tagalog de nakakaintindi d’ako de Hindi.
Y a-t-il quelqu’un ici qui parle anglais ?Ingles de marunong de ditong de Ba de Meron ?
Que voulez-vous dire ? Sabihin de mong d’ibig d’Anong ?
Veuillez le dire encore. Paki-ulit.
Veuillez l’écrire. Pakisulat.
Je suis désolé.Paumanhin.
Au revoir. Paalam.

Nous entrons dans un restaurant. Un vaste choix s’offre à nous.

L’Adobo : poulet servi dans un ragoût aillé avec du vinaigre et la sauce de soja comme base.
Le Sinigang : potage acidifié habituellement avec le tamarinier (mais peut également être par des goyaves ou des kamias), qui peut être servi avec du porc, du boeuf, du poulet, des poissons ou des crevettes.
Le Lengua : langue de boeuf rôtie marinée en sauce savoureuse.
Le Nilaga : viande bouillie.
Les Calamares : crevettes ou calamars frits enveloppé dans du panage.
Le Kare-kare : ragoût de légumes et de viande qui a fermenté pendant des heures.
Le Camaron Rebusado : version philippine du tempura, beignets de crevettes.
Le Lechon de leche : porc roti lentement.
Le Bangus de Na de Daing : poisson au lait sec frit, habituellement servi au déjeuner avec du riz frit par ail et un oeuf sur le plat.
Le Pakbet : repas traditionnel de légumes mélangés contenant habituellement des tomates coupées et du porc haché.
Le Dinuguan : ragoût foncé avec le sang du porc qui s’est mélangé à ses intestins.
Le Bopis : intestins de porc, habituellement servis épicé.

Nous aurions pu également choisir une grande variété de plats rapidement préparés.

Le Bibingka : gâteau de riz avec du fromage et l’oeuf salé.
Le Halo : mélange de fruits, bonbons, crême écrasée, de glace et de haricots.
Le Balut : oeuf fertilisé de canard avec un intérieur presque-développé d’embryon qui est bouilli.
Le Penoy : balut spécial constitué simplement avec le jaune.
Le Pâté en croûte de Buko : pâté en croûte fait avec la chair fraîche de noix de coco.
Les Pandesal : petites brioches.
La banane frit : aliment populaire de la rue fait de bananes frit et caramélisée.
Les beignets de viande et de poissons.
Le Puto : gâteau de riz.
Le Chicharon : casse-croûtes croquants faits à partir de la peau cuite en friteuse de porc.

Une vaste palette de desserts nous est proposé pour terminer ce repas.

Les fruits tropicaux.
La sucrerie de Sampaloc.
Le Mais Hielo : dessert de maïs frais servi dans un verre mélangé à de la glace et du lait écrasés.
Le Halo-Halo : mélange de haricots et de fruits adoucis, tels que les bananes adoucies, les haricots rouges et blancs, le sagou, la glace écrasée et le lait.
Le Leche Flan : fait à partir d’oeufs, de lait et de sucre.

En boisson, nous avons le choix :

– Le café.
– Le buko, jus d’une jeune noix de coco que l’on boit à même l’écorce.
– Le jus de calamansi (citron vert).
– Les jus de mangue, papaye.
– La bière locale San Miguel.
– Le vin de coco (tuba, fabriqué aux Visayas).
– Le vin rouge de canne à sucre (le basi fait dans la région d’Ilocos)
– L’alcool de riz (le taipei des Igorot).

Nous payons une dizaine d’euros par personne et rejoignons notre porte d’embarquement, quittant ainsi les Philippines, pays pauvre mais qui n’a pas fini ou du moins pas encore commencé à exploiter son potentiel.