Hors Frontières

République Tchèque

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

En provenance d’Allemagne, la République Tchèque s’atteint sans contrôle des passeports, toujours en restant sur une autoroute convenable et gratuite. Enfin, pas tout à fait gratuite, puisque nous devons nous arrêter à une station service, faire l’acquisition d’une vignette qui coûte une vingtaine d’euros pour un mois de circulation.


Agrandir le plan

République Tchèque 1

Juste avant de remonter dans notre véhicule, un bruit attire notre attention ; en nous rapprochant d’un fourmillement humain : essentiellement des asiatiques, nous remarquons des dizaines de caravanes et autant de vendeurs ambulants qui proposent des produits à bas prix, dont ne nous intéressons pas à l’origine. Nous faisons néanmoins quelques affaires. Nous repartons ; l’autoroute nous emmène jusqu’à Pilzen, une petite ville dans laquelle nous nous arrêtons.

République Tchèque 2

Pilzen est une ville de 170 000 habitants, qui comprend un centre historique classé. Nous visitons l’église et reprenons l’autoroute, qui nous emmène jusqu’à la capitale du pays : Prague.

 République Tchèque 3

L’arrivée à Prague se fait par un grand boulevard dégagé, duquel, nous pouvons admirer une splendide vue sur la ville.

République Tchèque 4

Prague, la capitale du pays est une des régions urbaines dont le Produit Intérieur Brut par habitant fait parti des plus élevés de l’Union européenne. Nous empruntons un des nombreux ponts de la ville afin de pénétrer dans le quartier historique.

République Tchèque 5

Sur la gauche, nous observons un bâtiment ovale, Nous nous arrêtons et découvrons un urbanisme gothique, intéressant.

 République Tchèque 8

Haut lieu de la culture, la ville fut autrefois et successivement capitale de la bohème, du Saint Empire germanique ainsi que de l’ancienne Tchécoslovaquie.

République Tchèque 7

La ville est agréable.

République Tchèque 6

Nous continuons notre chemin, palabrons quelques instants avec des tchèques dans un parc avec les mondanités d’usage.

 

Bonjour (Dobrý den)

Comment allez-vous ? (Jak se máte ?)

Très bien (dobře)

Merci Děkuji (diékouyi)

Excusez-moi (Promiňte)

Combien ça coûte ? (Kolik to stojí ?)

Je ne comprends pas (Nerozumím)

Je ne parle pas tchèque (Nemluvím česky)

Parlez-vous français ? (Mluvíte francouzsky ?)

Non (Ne)

Au revoir (Na shledanou)

 

Puis, nous nous dirigeons vers l’opéra, somptueuse curiosité, avec sa façade tout de jaune et ses piliers imposants.

République Tchèque 9

Nous nous rendons ensuite sur la rive Est, découvrir le château de Prague, non sans avoir auparavant visité l’église Saint-Nicolas de Manâ et ses sculptures impressionnantes, située sur la rive Ouest.

République Tchèque 11

Les habitants sont très pieux.

République Tchèque 10

Nous nous rendons ensuite au château de Prague, après une montée à pied de quelques centaines de mètres et la traversée d’une place dégagée.

 République Tchèque 12

Le château de Prague se dresse devant nous. Sublime, comme nous avions pu le voir dés notre entrée dans la ville.

République Tchèque 13

Le temps de faire une photographie avec un des gardes, nous pénétrons ensuite à l’intérieur, découvrir l’espacement à la tchèque.

République Tchèque 14

Le château est splendide.

République Tchèque 15

Pas un papier ne traîne.

République Tchèque 16

Nous continuons, toujours à proximité du château, découvrir la cathédrale Saint-Guy, une cathédrale incarnant la majestuosité du gothisme à elle seule.

 République Tchèque 17

Du palais, nous surplombons la rive gauche de la ville et nous ne pouvons nous empêcher de la contempler ; elle apparaît comme on la découvrira : unique.

 République Tchèque 18

La vue est à 180 degrés.

République Tchèque 19

Nous traversons ensuite à pied, le pont Saint Charles, afin de rejoindre à nouveau la rive gauche de la capitale, un lieu qui comprend les anciens quartiers de Prague.

République Tchèque 21

Nous observons la ville.

République Tchèque 20

Nous prenons notre temps.

République Tchèque 22

Avant de redémarrer les visites, nous nous asseyons dans un des nombreux restaurants de la place centrale.

La cuisine tchèque est une cuisine influencée par ses voisins germaniques et autrichiens. Souvent, les clients se contentent d’un plat avec accompagnement seul. En hors-d’œuvre, nous avons le choix parmi les entrées froides entre le jambon de Prague, un jambon blanc parfois farci de crème fouettée au raifort ; des salades classiques de concombres, de pommes de terre ou le Šopský salát : tomates et concombres recouverts de fromage râpé des Balkans.

 

La soupe nationale Česká bramborová est à base de pommes de terre, de champignons et de carottes.

Comme plat principal, nous choisissons le svíčková na smetaně, un rôti de bœuf à la crème, servi avec des airelles, mais nous aurions trés bien pu prendre du fromage chaud pané, une escalope panée, des boulettes de viande panées, préparées avec des petits dés de viande, des oignons et une sauce épaisse au paprika classique. Mais surtout le goulasch, spécialité hongroise que nous pouvons trouver partout.

 

Pour terminer, nous choisissons un dessert avec entre autres : les palačinky des crêpes sucrées fourrées avec des fruits frais et de la chantilly ou des trdelnícky, une sorte de pâte à gâteau enroulée sur un tube de bois, servie chaude et saupoudrée de chocolat, de coco, de noisette et de sucre vanillé.

 

De là où nous nous trouvons, nous avons une vue panoramique de la place, sur laquelle rayonne la tour de l’horloge.

République Tchèque 23

Afin de visiter la place, nous trouvons sur notre chemin, un palefrenier à la posture douteuse, mais au faciès oh combien soviétique. Nous nous laissons tenter par un tour de la vieille ville en carriole.

République Tchèque 24

De la carriole, nous pouvons apercevoir, en y passant assez près, les moindres détails de la tour de l’horloge.

 République Tchèque 25

La tout est immense.

République Tchèque 26

Elle est l’attraction principale de la ville.

République Tchèque 27

Nous abandonnons notre chauffeur éphémère et grimpons les marches de la tour. Après de longues minutes, nous avons un panorama de la ville, qui se dresse à nos pieds.

République Tchèque 28

Nous nous régalons.

République Tchèque 29

Nous n’en perdons pas une miette.

République Tchèque 30

La nuit commence à envelopper de son manteau la ville et nous quittons cette ambiance festive afin de rejoindre notre hôtel. Le lendemain matin, nous rejoignons la route nationale en direction de Vienne. La campagne alentour est verte et nous donne l’envie de nous arrêter dans ce cadre bucolique afin de nous aérer l’esprit.

 République Tchèque 31

Nous traversons la ville de Jihlava, à l’intérieur de laquelle, nous déjeunons.

 République Tchèque 32

Nous quittons enfin le territoire tchèque et laissons derrière nous le gothisme marqué de ses habitations. Ce qui ne nous laisse pas de marbre, bien au contraire.