Hors Frontières

Saint Marin

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Nous arrivons dans la république de Saint-Marin, en provenance d’Italie.Un peu comme pour se rendre au Vatican, le passage par l’Italie est obligé, ce dernier circonscrivant cet état, un des plus petits au monde.


Agrandir le plan

Saint-Marin 1

En pénétrant dans l’état, nous pouvons l’apercevoir à travers un panorama qui en montre les limites.

 Saint-Marin 2

Une vallée aux contours verdoyants.

Saint-Marin 3

Nous apercevons de Montegiardino, un des neufs castilles, sorte de département de la République.

Saint-Marin 4

Nous pénétrons ensuite dans la ville de San Marino, capitale du pays, peuplé de 5000 habitants.

Saint-Marin 5

Nous garons notre véhicule, la ville se faisant dans de meilleures conditions à pied. Nous rejoignons notre hôtel. La langue officielle est l’italien, nous pouvons essayer tant bien que mal de communiquer, l’Anglais étant très peu usité. Nous sommes cependant surpris de découvrir que nombre d’habitants parlent le Français. Nous nous asseyons sur un des remparts de la ville et admirons le panorama des paysages alentours.

 Saint-Marin 6

Nous nous engouffrons dans les rues de la ville, rues qui mélangent des commerces de produits touristiques et de luxes, ainsi que de la vieille pierre.

 Saint-Marin 7

La vue sur la ville est intéressante, puisque l’architecture typique de la capitale mise sur le traditionnel des façades, laissées telles quelles et simplement nettoyées pour en laisser les pierres apparentes.

Saint-Marin 8

Les rues sont bondées de monde et nous peinons à avancer, la plupart des touristes passant par la ville italienne de Rimini faisant un détour par Saint-Marin.

 Saint-Marin 9

Sur la place centrale, une fanfare accueille les touristes en musique.

Saint-Marin 10

Nous allons dîner en acceptant l’invitation, non dénuée d’intérêt par un des serveurs d’un des restaurants panoramiques de la vieille ville.

Saint-Marin 11

La vue est magnifique et nous pouvons allier la gastronomie du pays au prolongement de notre découverte touristique et culturelle.

La cuisine du pays est inspirée de la cuisine italienne principalement, mais présente quelques spécificités que nous choisissons. En entrée, le Strozzapreti, sorte de gros vermicelles, accompagné d’un vin rouge du pays. En plat principal, une pièce de bœuf braisée, accompagnée de piada, des galettes de blé. Puis en dessert, nous terminons par du cacciatello, un gâteau à base d’œufs et de citrons.

 

Nous payons une quarantaine d’euros pour ce repas et continuons notre découverte de la ville, non sans nous diriger vers une des nombreuses échoppes d’alcool, les bouteilles étant détaxées, leur prix est de moitié inférieur aux mêmes bouteilles trouvées en France ou le quart de celles achetées en Italie voisine.

 

Nous passons devant l’hôtel de ville, bâtiment baroque agrémenté de sa statue de la liberté traditionnelle

 Saint-Marin 12

Puis, nous arrivons devant la basilique, que nous prenons la peine de visiter. Néanmoins, nous apercevons en hauteur, une des tours du château de la ville.

 Saint-Marin 12A

Nous continuons notre visite.

Saint-Marin 13

Lorsque nous ressortons de la basilique, la nuit commence à tomber sur le pays. Il nous suffit de marcher quelques mètres pour être subitement plongés dans une nuit noire, ce qui n’est pas dénué de charme, les rues prenant une ambiance lugubre, mais nous nous sentons toujours en sécurité, les agressions étant inexistantes.

 Saint-Marin 14

Nous nous dirigeons vers un des accès qui mène au château, découpé en plusieurs tours qui se rejoignent les unes aux autres. Un spectacle d’artistes de rue vient égayer notre découverte

 Saint-Marin 15

Nous avançons maintenant dans la nuit noire. La première des tours se dévoile et nous goûtons à l’intérieur, une liqueur d’origine moyenâgeuse servie par des troubadours habillés en costume d’époque.

Saint-Marin 16

Nous rejoignons la deuxième des tours que nous visitons. A nouveau, des artistes italiens vêtus d’époque nous surprennent, en essayant de divertir le touriste de passage. Nous leur préférons cependant l’architecture du château.

Saint-Marin 17

Le lendemain matin, après une nuit reposante, nous quittons la ville et en même temps un état agréable et séculaire.