Nous nous rendons en Autriche de l’Est.

Nous traversons une ville de taille moyenne pour emprunter l’autoroute qui nous mène à Graz.

Nous conduisons sur l’autoroute.

Nous faisons une halte dans une station service.

Nous reprenons la route.

Nous prenons la sortie qui nous mène à Graz.

Nous entrons dans la banlieue.

Nous suivons la direction du centre historique.

Nous entrons dans le centre commercial.

Nous longeons une sorte de fleuve.

Nous nous garons.

Nous nous rendons dans le centre à pied.

Nous avons une vue sur une sorte de citadelle.

Nous prenons la direction de la place principale.

Face à nous, un petit marché.

Nous découvrons une belle fontaine.

Une animation de yoga invite les touristes à découvrir cet art.

Nous sommes invités à partager l’ambiance d’un mariage.

Nous continuons notre visite de la ville.

Nous nous faisons plaisir.

Nous décidons de retourner à notre véhicule.

Mais avant de rejoindre notre véhicule, nous arpentons les alentours de la place centrale.

Nous reprenons notre véhicule.

Nous mettons vingt minutes pour quitter la ville.

Nous prenons la direction de la ville de Vienne, la capitale.

Il nous faut reprendre l’autoroute.

Nous mangeons un morceau dans une station service.

Une forte pluie commence à tomber.

Nous entrons dans la ville de Vienne, la capitale après deux heures de route.

La banlieue est assez étendue.

Nous entrons dans le centre ville.

Il nous faut rejoindre le centre historique.

La ville de Vienne est une des plus belles villes européennes.

Nous entrons dans le centre historique.

Nous prenons la direction de la cathédrale.

Nous cherchons une place de stationnement.

Nous parvenons à nous garer.

La cathédrale se trouve face à nous.

Nous la visitons.

A l’extérieur, nous faisons la connaissance d’un homme peint en bleu ; il s’agit d’une sorte de religieux.

Nous arpentons les rues du centre historique.

Des hommes proposent des concerts aux passants ; plusieurs compagnies se partagent ce marché.

Nous reprenons notre route.

Nous faisons une hate dans un restaurant.

Nous reprenons notre avancée vers la bibliothèque nationale.

La place sur laquelle se trouve son entrée est splendide.

Nous entrons dans la bibliothèque.

Des milliers de livres anciens s’y trouvent.

La visite est très intéressante.

Nous prenons la direction de l’opéra.

Nous entrons dans une autre partie de la ville.

L’opéra se trouve face à nous.

Nous décidons de rejoindre notre voiture.

Nous mangeons une spécialité locale.

Nous quittons la ville peu après.

Nous reprenons la route en direction de la Slovaquie.

Nous quittons l’Aurtiche.

Quelques années auparavant, nous nous étions déjà rendu en Autriche ; en voici le récit de voyage.

Nous entrons en Autriche, en provenance de la République tchèque.Il n’y a pas de contrôle aux frontières, cette absence de procédure étant expliquée par l’espace Schengen, espace dans lequel les biens et les personnes sont en libre circulation. Toujours sur autoroute, nous devons néanmoins nous arrêter afin de payer une vignette qui nous donne le droit de circuler gratuitement et sans restriction sur les autoroutes du pays. Vignette essentiel à moins de risquer pour son achat d’une vingtaine d’euros, une amende dix fois plus élevée.

Nous continuons notre chemin, mais devons, suite à des travaux sortir de l’autoroute.

Nous empruntons une route de déviation et après quelques kilomètres, un tronçon de quelques mètres est fermé à la circulation, au milieu d’une campagne déserte.

Autriche 3

Deux choix s’offrent à nous. Soit faire un détour d’une centaine de kilomètres, soit rejoindre la route normale en empruntant ce tronçon fermé. Nous bravons l’interdit et en l’espace de quelques secondes, une patrouille de police nous rattrape, un peu comme si une caméra surveillait les allées et venues. Du moins, nous pensons avoir été dénoncé par un des autochtones du village sous-jacent. Nous payons une vingtaine d’euros à une policière blonde proéminente et reprenons notre route.

Durant deux heures, toutes les voies de circulation sont en travaux et malgré notre GPS, nous nous égarons, sans parvenir à retrouver notre chemin. Nous décidons de chercher un hôtel, étant donné que la nuit est tombé et au milieu de la rase campagne, nous trouvons un hôtel typique autrichien, dans lequel, nous sommes accueillis avec un grand sourire de la patronne.

Autriche 4

Avec ses explications et après une nuit de sommeil, nous trouvons facilement le lendemain, la route qui nous conduit à Vienne, capitale de l’Autriche.

Autriche 5

La circulation dans la ville est complexe, alors nous décidons de garer la voiture et de parcourir la ville à pied. Vienne est une ville splendide, peuplée de 1 800 000 habitants. Somptueuse, elle comprend de nombreuses instances internationales et a été le siège de la signature de nombreuses conventions mondiales, dont la convention de Vienne, qui régit les rapports diplomatiques entre les différents pays.

Autriche 6

La ville est bordée par de nombreuses collines, véritable barrière naturelle la séparant des Alpes et elle est traversée par la Danube, ce qui lui donne une aura magique.

Autriche 10

D’ailleurs, dés notre arrivée, nous  sommes marqués par cette aura, caractérisée par une prédominance de bâtiments gigantesques, l’art baroque dans toute sa splendeur.

Autriche 7

Nous découvrons de grands bâtiments.

Autriche 8

Dans la ville de Vienne, le moindre bâtiment représente à lui seul, la prouesse d’avoir été pensé pour s’intégrer dans l’urbanisme local. Les boulevards étendus laissent à penser aux grandes avenues haussmanniennes parisiennes.

Les rues sont propres.

Autriche 12

Nous effectuons ensuite une balade au sein d’un parc, une sorte d’écrin de verdure dans un monde bétonné.

Autriche 13

Cette promenade nous permet de nous aérer l’esprit.

Autriche 14

Et, nous nous arrêtons pour admirer les statues présentes, qui n’ont rien à envier à l’art renaissance italien.

Autriche 15

Nous nous dirigeons ensuite vers la vieille ville, afin d’y découvrir les rues commerciales. Le chantre de la consommation.

Autriche 16

La ville allie les bâtiments traditionnels et les bâtiments plus modernes.

Autriche 17

Et à la fin de la rue, la cathédrale de Vienne émerge, somptueuse, gracieuse.

Autriche 18

L’intérieur n’est pas en reste et il est un vrai régal pour les yeux et pour l’esprit de s’y recueillir.

Autriche 19

Nous découvrons ensuite l’église Saint-Charles Borromée, qui se replie tel le Taj Mal en Inde, et dont le reflet en effectue une ampliation qui entraîne, de l’endroit d’où nous nous plaçons, une inversion des directions cardinales.

Autriche 20

Le palais du Belvédère dans le troisième arrondissement, optimise nos sens.

Autriche 21

Mais, nous sommes encore plus attentifs de faire connaissance avec ses statues, toutes de marbre vêtues.

Autriche 22

L’art dans toute sa splendeur.

Autriche 23

Nous ne nous lassons pas de ce spectacle.

Autriche 24

Nous continuons ensuite avec la cathédrale orthodoxe, ainsi qu’avec l’église Saint pierre.

Autriche 25

Les églises se suivent mais ne se ressemblent pas.

Autriche 26

Ainsi que l’hôtel de ville dans la foulée, qui se dresse au milieu d’une place et semble présenter les caractéristiques de construction de la cathédrale catholique de vienne.

Autriche 27

Les monuments qui se succèdent ensuite sont tout autant impressionnants.

Autriche 28

Pas un papier ne traîne par terre.

Autriche 29

Certaines places nous transportent immédiatement à l’époque des Habsbourg.

Autriche 30

Le musée de vienne recèle de trésors, conservés avec méticulosité et il n’est pas rare de voir des chercheurs du monde entier arriver sur place pour en étudier les détails.

Autriche 31

Mais une des plus belles pièces de la ville qui ne figure pourtant pas dans le musée, question de taille oblige reste le Staatsoper, l’opéra d’état de Vienne.

Autriche 32

Dont l’intérieur recèle de dorure et d’aménagement faisant de l’opéra une fierté national et du bâtiment qui l’accueille, un des plus reconnus dans le monde.

Autriche 33

De nombreux enfants visitent cet opéra.

Autriche 34

Il a vu défiler en son sein, les plus grands.

Autriche 35

Même le plafond est constitué de dorures.

Autriche 36

Le Burgthéater n’est quant à lui pas en reste, puisqu’en tant que théâtre de Vienne, il est tout autant dans la démesure.

Autriche 37

Le parlement autrichien qui se dresse est impressionnant. Le bronze symbolisant la puissance de l’ancien Empire dégage un côté impérial, qui n’est pas sans rappeler l’empire napoléonien.

Autriche 40

D’autres palais et bâtiments, pourtant moins renommés sont tout aussi intéressants à voir et à visiter.

Autriche 38

On dirait que Vienne a été construit comme un musée à ciel ouvert.

Autriche 39

Nous terminons la visite de la ville par le palais Hofburg, résidence d’hiver des Habsbourg, la famille royale autrichienne, qui a fourni tous les monarques s’étant succédés à la tête du pays, à travers les siècles…

Autriche 40

Le bâtiment est impressionnant.

Autriche 41

La visite de la ville terminée, nous en profitons pour nous détendre. La visite des petites ruelles s’effectue dans le calme, bien éloigné de la frénésie de découverte à laquelle nous avons du faire face, tant le nombre de lieux culturels est important dans la ville. Nous profitons pleinement de notre fin de journée avec des arrêts plus ou moins longs en compagnie d’artistes de rue, qui pullulent dans le centre ville.

Autriche 42

Nous nous arrêtons ensuite dans un restaurant traditionnel, afin de déguster la cuisine autrichienne.

Autriche 43

Une table située à côté de la nôtre nous sourit. Nous essayons de nouer la conversation avec ce couple de retraité autrichien  avec en bagage les réminiscences de nos années de lycéens. La langue parlée en Autriche est l’Allemand, avec quelques spécificités toutefois, essentiellement basée sur le placement de certains accents.

Bonjour (Guten Tag!)

Comment allez-vous ?  (Wie geht’s?)

Très bien, merci (Danke, gut)

Quel est votre nom ? (Wie heißen Sie? )

Mon nom est Ludovic (Ich heiße Ludovic)

Heureux de vous rencontrer  (Nett, Sie kennen zu lernen)

Merci (Danke)

Il n’y a pas de quoi!  (Bitte sehr!)

Je ne parle pas allemand (Ich kann nicht  deutsch)

Parlez-vous français ? (Sprechen Sie französisch ?)

Non (Nein)

A revoir (Auf widersen)

Dés leur départ, nous recevons le menu. Nous apprenons que le pain que nous allons commander sera en supplément. Nous nous en passerons. Au choix, un large éventail de plats riches :

– Knödel : boule de pomme de terre, de mie de pain ou de semoule.

– Schweinebraten : rôti de porc à l’ail et au cumin

– Tafelspitz : filet de bœuf bouilli à l’eau servi avec une sauce au raifort ou à la ciboulette.

– Rindsrouladen : escalope de bœuf roulée et farcie de lard et de cornichons.

– Schnitzel : viandes et poissons panés.

– Kasnudel : raviolis fourrés au fromage et fines herbes.

– Rindsgulasch : bœuf braisé aux oignons et au paprika.

– Backhendl : poulet pané, accompagné souvent de salade verte.

– Stelze : jarret de porc grillé.

– Geselchtes : porc fumé avec de la choucroute.

– Krenfleisch : porcelet cuit avec sa couenne, assaisonné de raifort râpé.

– Tiroler Gröstl : pommes de terre sautées aux oignons de la viande, de la saucisse ou du lard.

Nous terminons notre repas par un dessert avec comme possibilité : l’Apfelstrudel : feuilleté aux pommes, aux raisins secs et à la cannelle, le Salzburger Nockerln,  le Kaiserschmarren : une grosse crêpe aux œufs montés en neige, sucrée et découpée en lamelles, servie avec une compote ou des fruits au sirop, le Marillen/Zwetschgen Knödel : abricotenrobé d’une pâte et roulé dans de la chapelure servi avec du beurre fondu ou des crèpes locales. Suivant les régions, quelques spécificités dont le  Germknödel : pâte à la levure avec de la confiture de prune et saupoudrée de grains de pavot moulus ou le Sachertorte : gâteau viennois composé de chocolat moelleux avec une fine couche de confiture d’abricots au milieu.

Pour accompagner notre repas, nous commandons une bière autrichienne, un peu forte en goût, mais dont l’amertume disparaît progressivement au cours de la dégustation.

Le lendemain, nous reprenons la route avec en tête, des souvenirs merveilleux, dont nous nous souvenons avec délectation.

Autriche 44