Alors que nous nous trouvons à Longyearbyen, nous nous préparons à partir à Pyramiden.

A huit heures, un bus vient nous chercher pour une excursion à Pyramiden, une autre partie du Svalbard ; l’excursion qui a été réservée à la réception de l’hôtel coûte 135 euros.

Un bus nous conduit jusqu’au port.

Nous découvrons notre bateau : le Polar Charter.

Nous embarquons et découvrons l’intérieur du bateau.

Le bateau quitte le port.

Il nous faut quatre heures de navigation pour nous rendre à Pyramiden.

Nous en profitons pour visiter le bateau.

Mais le plus beau spectacle se trouve à l’extérieur.

Le Spitzberg s’éloigne.

Nous profitons de ce spectacle unique.

Le café nous est offert.

Nous découvrons le paysage alentour.

Le paysage est dégagé.

L’absence de brouillard et une pluie inexistante nous permettent de bénéficier de beaux panoramas.

Nous approchons près des berges.

Nous nous dirigeons vers un glacier encore préservé.

Le guide nous explique cependant que la glace fond d’année en année.

Nous apercevons la ville de Pyramiden.

Nous nous apprêtons à accoster.

Pyramiden était une base soviétique ; la visiter permet de faire un retour en arrière.

Nous débarquons.

Un bus nous conduit dans le centre de la ville.

La ville est encore aujourd’hui occupée par quelques Russes qui font tourner un hôtel local et accueillent les visiteurs.

Nous entrons dans la ville.

Même si nous avons un guide à disposition, nous sommes libres de nos mouvements.

Tous les bâtiments que nous croisons sont inoccupés.

Nous apercevons la mine dont l’exploitation a cessé, il y a de nombreuses années.

Le sol comprend de la mousse et une sorte d’herbe polaire.

Nous nous dirigeons vers la bâtiment de la culture.

Une statue de Lénine orne son entrée.

Nous entrons dans le bâtiment.

Nous découvrons un endroit laissé à l’abandon ; pourtant, il est en pleine rénovation.

Nous découvrons les parties refaites.

Nous rejoignons l’extérieur du bâtiment.

Nous nous approchons de la mine.

Face à nous, un grand immeuble abandonné sur lequel ont niché des centaines d’oiseaux qui crient en masse.

Le sol est recouvert d’excréments.

Nous nous dirigeons vers l’hôtel de la ville.

Nous entrons à l’intérieur.

La chambre coûte 50 euros.

A l’extérieur, nous avons la chance de faire la connaissance avec un renard polaire.

Il est temps pour nous de retourner à notre bateau.

Nous nous dirigeons vers un glacier qui nous fait face.

Le glacier est magnifique.

Soudainement, le capitaine du bateau nous indique la présence de trois ours polaires.

Les ours polaires sont difficilement visibles, mais avec attention, il est facile de les repérer.

Le capitaine ne peut s’approcher davantage étant donné que des roches pourraient percer la coque du bateau. Nous devons nous éloigner des berges.

Néanmoins, jusqu’au bout nous continuons de profiter du spectacle qui nous est offert.

Nous pouvons sentir à cette distance le froid de la glace sur nos peaux.

Il est temps pour nous de retourner au port.

Mais avant de rentrer, le capitaine souhaite nous montrer une partie de l’archipel que l’on nomme l’ile aux oiseaux.

Nous arrivons sur place après une heure de navigation.

Les falaises recueillent depuis des années les excréments d’oiseaux.

Le décor est stupéfiant.

Il est temps pour nous de rentrer.

Nous retournons au port tard dans la soirée.

Nous en profitons pour nous reposer à l’intérieur de la cabine.

Il nous faut encore une heure de navigation pour rentrer.

Nous saluons notre guide.