Hors Frontières

Salvador

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Le Salvador, en forme longue la République du Salvador (en espagnol : El Salvador ou República de El Salvador, respectivement), est le plus petit pays d’Amérique centrale avec une superficie totale de 20 742 km2 pour une population estimée à 6 328 196 habitants en 2014, et possède à ce titre la densité de population la plus élevée du continent américain. Il possède également un climat tropical, et borde le sud-ouest du Honduras et le sud-est du Guatemala. Enfin, il est le seul pays continental d’Amérique centrale à ne donner que sur le Pacifique, comme pour le Belize avec l’Atlantique. Son territoire se répartit sur 14 départements et 262 municipalités. San Salvador en est sa capitale, et les villes de Santa Ana et San Miguel en sont les villes les plus importantes.

Il a pour religions :   Catholicisme 50% ; Protestantisme 36% ; Sans religion 12% ; Autres confessions  3%.

L’origine ethnique des habitants salvadoriens peut être retracée depuis la fondation du pays par les Pipils, un peuple nahuatl. Ils appelaient leur territoire Cuzcatlan, un mot d’origine nahuatl signifiant « l’endroit des pierres précieuses », retranscrit en espagnol sous le terme Cuzcatlán. Durant l’époque précolombienne, le territoire était habité par différentes ethnies amérindiennes dont les cultures étaient influencées par celle des mayas, dont les Pipils, qui occupaient les régions centre et ouest du pays, et les Lenca, qui se concentraient principalement à l’est du pays. À l’arrivée des conquistadors espagnols, le royaume de Cuzcatlan était la principale entité politique de la région.