Hors Frontières

Togo

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

D’une superficie totale de 56 785 km2, le Togo  autrement nommée République togolaise possède une population de 6 191 155 habitants.

La monnaie officielle au Togo est le franc CFA, qui est le nom de deux monnaies utilisées par plusieurs pays d’Afrique constituant en partie la zone franc de l’Afrique centrale et la zone franc de l’Afrique de l’ouest. Cette monnaie fait partie des restes de l’empire colonial français, même si tous les pays y participant n’étaient pas une ancienne colonie française.

La religion prédominante est l’animisme avec près de 50% de la population (c’est une religion traditionnelle africaine). Le catholicisme suit avec 26% de la population. Enfin l’islam et le protestantisme ferment la marche avec respectivement 15 et 9%.

Ayant une frontière terrestre commune avec le Ghana, le Bénin et le Burkina Faso, et étant ouvert sur l’océan Atlantique, le Togo se traverse du Sud au Nord en approximativement huit heures et trente minutes et de l’Est en Ouest en une heure et trente minutes pour des distances respectives de 644 km de 106 km

Lomé en est la capitale. Les autres grandes villes sont : le Sokodé et Kara.

D’un point de vue historique, Le Togo tire son nom de Togodo ce qui signifie originellement ville « au-delà du fleuve » en langue éwé. Aujourd’hui Togoville, une ville coloniale germanique, première capitale du pays qui est située à l’est de la capitale Lomé. Le Togo a souffert du commerce négrier que lui ont fait subir les liens commerciaux entre les marchands occidentaux et rois tribaux à partir du XVIème siècle ; avant que la colonisation n’y mette fin au XIXème siècle. En 1884 le roi de Togiville signe un protectorat avec l’Allemagne qui va durer jusqu’à la fin de la première guerre mondiale (1918). Le Togo sera divisé entre la France et la Royaume Uni. Le Togo acquiert son indépendance, le 27 avril 1960, par un accord avec l’administration française, sous le contrôle de l’ONU. Antérieurement, l’autonomie interne remontait au 30 août 1956, avec l’institution de la « République autonome du Togo ». Un des organisateurs du coup d’État de 1963, Gnassingbé Eyadema accède à la présidence de la République en 1967. Ce dernier décède le 5 février 2005, mettant fin à 38 ans de présidence consécutifs. La situation de vide constitutionnel créée par l’absence du président du Parlement du territoire national conduit l’armée à confier la responsabilité du pouvoir à Faure Gnassingbe qui a été réélu cette année (2015).