Category Archives: Zoom sur

Eurodisney 56

Parc Eurodisney (Disneyland Paris)

En provenance de Versailles, nous arrivons à Marnes la Vallée en France.

Eurodisney 1

Nous payons cinq euros le parking et nous garons notre véhicule. Des tapis roulants nous facilitent le chemin.

Eurodisney 2

Nous arrivons aux abords de la pré-entrée du parc.

Eurodisney 3

Des gardiens vérifient les sacs.

Eurodisney 5

Nous arrivons aux abords de l’entrée principale.

Eurodisney 6

Sue le sol, des noms sont inscrits.

Eurodisney 7

Sue le sol, des noms sont inscrits.

Eurodisney 8

Une photographie s’impose.

 

Eurodisney 9

Nous entrons dans un grand bâtiment.

Eurodisney 10

Il s’agit des caisses.

Eurodisney 11

Nous payons 73 euros pour l’accès à un parc.

Eurodisney 12 A

Pour fêter Noël, le parc a dressé un grand sapin.

Eurodisney 12

La musique de Disney résonne à travers les hauts parleurs.

Eurodisney 13

Les bâtiments sont décorés avec soin.

Eurodisney 14

Nous avançons dans le parc.

Eurodisney 15

Le parc, dans toute sa splendeur.

Eurodisney 16

Nous devons traverser une artère importante.

Eurodisney 17

Nous contournons le sapin.

Eurodisney 18

Nous nous sentons bien dans cet endroit festif.

Eurodisney 19

Les guirlandes se dressent dans le ciel.

Eurodisney 20

Chaque détail a été pensé.

Eurodisney 21

L’ensemble s’harmonie en un tout féérique.

Eurodisney 22

Les touristes arrivent de tous les côtés.

Eurodisney 23

Nous arrivons devant le château de la belle au bois dormant.

Eurodisney 24

Les attractions sont nombreuses et diversifiées.

Eurodisney 25

Nous en essayons une.

Eurodisney 26

Mais, le spectacle es tailleurs.

Eurodisney 27

Sur les côtés, chaque décor amuse petit et grand.

Eurodisney 28

Nous arrivons devant l’attraction Space mountain. Deux heures d’attente sont nécessaires.

Eurodisney 29

Nous décidons de prendre les tickets Fastpass ; ce sont des tickets gratuits, qui permettent d’avoir accès à l’attraction à une certaine heure.

Eurodisney 30 A

Nous avons de la chance ; l’heure du passage est proche.

Eurodisney 30 B

Nous empruntons une file différente.

Eurodisney 30 C

Les attractions sont regroupées par thème.

Eurodisney 30

Ici, le futur est à l’honneur.

Eurodisney 31

Ainsi que la science fiction.

Eurodisney 32

Le froid commence à nous gagner.

Eurodisney 33

Nous nous réchauffons en découvrant certaines sculptures vivantes.

Eurodisney 34

Nous entrons enfin dans l’attraction.

Eurodisney 35

Une courte file d’attente se dresse devant nous.

Eurodisney 36

Une dizaine de minutes pas plus.

Eurodisney 37

Nous rejoignons les wagons qui seront lancés à grande vitesse.

Eurodisney 38

L’attraction Space mountain fait son petit effet ; les cris des jeunes pré-pubères le prouvent.

Eurodisney 39

Nous rejoignons ensuite le premier restaurant que nous croisons ; il s’agit d’un fast-food. D’autres restaurants sont présents sur le site, mais nombre d’entre eux affichent complet.

Eurodisney 40

Nous devons à nouveau attendre.

Eurodisney 41

Une fois les plateaux repas pris : une dizaine d’euros par menu, nous cherchons une place.

Eurodisney 42

La salle est immense ; pourtant, il faut avoir de la chance pour s’asseoir.

Eurodisney 43

Nous faisons une autre attraction.

Eurodisney 44

Puis les enfants testent d’autres manèges.

Eurodisney 45

Une musique attire notre attention ; il s’agit de la parade des princesses Disney.

Eurodisney 46

Les gens s’y pressent.

Eurodisney 47

Le spectacle est assez pauvre, mais suffisant pour amuser les enfants.

Eurodisney 48

Une fois la parade terminée, la foule se sépare en quelques instants.

Eurodisney 49

Nous longeons la grande rue.

Eurodisney 50

Nous arrivons dans une autre partie du parc.

Eurodisney 51

La ville des montagnes et du Far West, ou du moins, ce qui en ressemble.

Eurodisney 52

Un grand bateau y stationne à l’année.

Eurodisney 53

Après avoir effectué quelques attractions, nous nous pressons pour assister à la parade de Noël.

Eurodisney 54

Contrairement au spectacle des princesses, la parade de Noël est majestueuse.

Eurodisney 55

Les chants s’enchaînent à grande vitesse.

Eurodisney 56

Jusqu’au passage du dernier char.

Eurodisney 57

Nous retournons à l’entrée du parc.

Eurodisney 58

Nous effectuons quelques achats.

Eurodisney 59

Nous empruntons une grande galerie afin de retirer de l’argent.

Eurodisney 60

En même temps, nous découvrons quelques explications sur les monuments de la ville de Paris.

Eurodisney 61

Nous quittons le parc ensuite.

Eurodisney 62

L’expérience fut enrichissante et la journée, enchanteresse.

Eurodisney 63

France Gens du voyage Guitariste

Communauté des gens du voyage

En Moselle, en France, en août 2017, nous nous dirigeons vers la ville de Grostenquin, afin de rencontrer les gens du voyage qui se rassemblent une fois par an.

Nous pénétrons sur l’entrée de la base où les autorités les ont placés.

Nous apercevons de nombreuses caravanes.

Le camp étant tellement grand, que nous nous perdons à plusieurs reprises.

Nous nous rendons vers le responsable du camp afin de lui demander l’autorisation de partager quelques moments de vie de cette communauté méconnue.

Tous les gens du voyage nous accueillent avec bienveillance et sympathie.

Un des meilleurs joueurs de guitare du monde accepte de nous montrer son savoir-faire.

Nous passons de bons moments avec cette communauté encore ancrée sur les traditions et la fraternité, une image bien éloignée des clichés dont on l’affuble.

Nous nous rendons ensuite vers le grand chapiteau qui orne le milieu du camp.

Nous arrivons après quelques minutes de route face au grand chapiteau.

Nous entrons à l’intérieur.

Le grand chapiteau regroupe le baptême des gens du voyage, qui tout au long de leur vie peuvent accepter d’entrer dans la religion.

Chaque cérémonie est entrecoupée de chants et de sermons.

Nous quittons cette communauté après avoir passé la journée à les découvrir un peu plus en profondeur et cette découverte nous a agréablement surpris.

512 France Aveyron

Gorges du Tarn (France et Aveyron)

Nous prenons la route vers les gorges du Tarn en France en Aveyron.

Nous nous approchons des gorges.

Nous prenons la direction de Sainte Enimie.

Nous entrons dans les gorges.

Nous faisons une halte dans un petit village.

Nous profitons de ce moment de détente.

Nous reprenons la route.

Nous décidons de ne pas aller jusqu’à Sainte Enimie ; nous préférons nous arrêter à un point de vue magnifique.

29 France Aveyron

Vichy (France et Allier)

Nous avons bien deux heures devant nous pour découvrir la ville de Vichy en France.

Nous nous rendons dans le centre.

La ville compte deux sites thermaux. Nous nous rendons dans l’un d’entre eux qui se trouve au centre-ville.

Nous arrivons à l’entrée des thermes.

Une source en libre accès permet de remplir ses bouteilles de Vichy Celestin. D’autres robinets permettent d’avoir accès à d’autres sources plus chargées en oligo-éléments. Mais, il convient de ne pas en abuser sous peine d’avoir des problèmes digestifs.

Il est temps pour nous de rejoindre l’extérieur du site.

839 Madere

Cabo Girao (Madère et Portugal)

Nous arrivons à Cabo Girao sur l’île de Madère, une sorte de mirador.

Le site est gratuit.

Sur une plaque en verre, nous observons un des plus beaux point de vue de l’île.

806 Madere

Grottes de Sao Vicente (Madère et Portugal)

Nous nous garons sur le parking du site des grottes de Sao Vicente à Madère.

L’entrée coûte quelques euros par personne.

Nous entrons dans les tubes de lave en compagnie de notre guide.

Des bouteilles de vin vieillissent dans des conditions optimales.

Le site est fort intéressant.

De la mousse pousse à proximité des lumières, processus de la photosynthèse.

Les salles s’enchaînent.

Nous ne perdons pas une miette de ce spectacle.

De nombreux tunnels sont présents.

741 Madere

Porto Moniz (Madère et Portugal)

Nous arrivons à Porto Moniz sur l’île de Madère.

Le site est incroyable.

Les roches volcaniques ont façonnées l’endroit durant millions d’années.

Alors que les plus courageux se baignent dans une eau peu chaude, certains s’adonnent à la lecture et à la farniente.

Nous faisons connaissance avec un pêcheur.

Nous avons une vue dégagée sur un paysage sublime.

606 Madere

Porto da Cruz (Funchal et Portugal)

Nous nous rendons sur une des plus belles plages de l’île de Madère à Porto da Cruz.

Nous buvons un café.

Nous assistons à une séance de yoga aérien.

Nous avançons sur un sentier afin d’avoir une belle vue dégagée sur la plage.

Nous rejoignons ensuite le bord de mer.

Les surfeurs sont nombreux.

Face à nous, une usine de canne à sucre.

40 Madere et acores

Musée de Christiano Ronaldo (Funchal et Madère)

A Funchal, à Madère nous nous dirigeons vers le musée de Christiano Ronaldo. Nous découvrons la statue un peu loupée du footballeur.

L’entrée coûte 5 euros par personne.

Le musée comprend une grande salle dans laquelle tous ses trophées originaux sont exposés, mis à part les coupes gagnées en équipe qui appartiennent aux clubs qui les ont gagnées.

Une application permet de bénéficier d’une photo virtuel avec la star.

Nous voyons des trophées que nous n’aurions jamais vus autrement.

La visite permet également d’en apprendre un peu plus sur le joueur.

Nous terminons notre visite par la lecture de lettres de fans.

387 Madere

Observation des baleines (Funchal et Madère)

A Funchal à Madère, nous avons rendez-vous avec la société Rota dos Cetáceos pour une sortie en mer afin d’observer les baleines et les dauphins. Le tarif adulte est de 49,50 euros par personne.

Nous avons la chance d’avoir choisi une horaire entre midi qui nous donne la possibilité d’être seulement à deux sur le bateau. Une véritable chance car normalement les bateaux sont bondés.

A toute allure, le bateau file.

Arrivés sur place, notre guide en lien direct avec un observateur terrestre nous emmène au bon endroit. La compagnie est vraiment sérieuse et respectueuse des animaux ; elle ne s’approche pas trop près des animaux. Le diplôme de biologiste de notre guide l’aide à avoir une connaissance parfaite de l’océan.

Après une vingtaine de minutes à observer de nombreux dauphins et plusieurs baleines, nous laissons notre place à un autre bateau.

361 Madere

Funchal (Madère et Funchal)

Nous rejoignons le centre historique de la ville de Funchal à Madère.

Le Waterfront est encore désert.

Par contre aux abords du mercado, l’endroit regroupant le marché municipal, les rues sont bondées de monde.

Nous arpentons tout d’abord le centre historique.

De nombreuses façades sont peintes.

La station de téléphérique qui permet de rejoindre les hauteurs de la ville se trouve sur notre droite.

Nous entrons dans une des rues perpendiculaires.

Nous buvons un café dans un bar.

Nous reprenons notre route en direction du mercado.

Nous achetons une bouteille d’eau dans une boutique qui se trouve juste aux abords du marché municipal.

Nous traversons tout d’abord la route afin de rejoindre l’usine de broderie qui se trouve juste en face.

L’entreprise Bordal Broderie est une entreprise qui fabrique de la broderie depuis plusieurs dizaines d’années ; elle est une véritable référence puisque tout son travail est effectué à la main. Les visites peuvent être réservées au 00 351 291 222 965, sur le 00351 291 227 754 ou sur le bordal@bordal.pt Le site Internet de l’entreprise est le : www.bordal.pt

Dans le couloir, des couturières qui livrent leur création mais en travaillant de chez elles afin d’arrondir leur fin de mois effectuent quelques retouches depuis le couloir.

Nous avons l’autorisation de pouvoir visiter la broderie. Nous commençons par l’atelier de création.

Puis, vient l’atelier de représentation des dessins sur le tissu.

Nous trouver dans cette entreprise est pour nous un véritable bond dans le passé.

Nous visitons ensuite l’atelier de séchage et de repassage.

Puis vient le dernier atelier de découpe et de finition.

Nous saluons les salariés de l’entreprise et retrouvons Celia, notre guide.

Sur le chemin, nous nous arrêtons dans une épicerie qui propose des produits traditionnels.

Nous retrouvons le marché municipal.

Nous grimpons par les escaliers pour retrouver l’étage.

Nous faisons connaissance avec un marchand de fruits sympathique qui nous propose de goûter des fruits dont nous n’avions jamais entendu parlé : fruit de la passion orange, fruit de la passion mangue, fruit de la passion citron, banane orange et tant d’autres qui selon les dires des vendeurs sont d’origine naturelle. Une véritable surprise et une véritable explosion de saveur dans la bouche.

Puis vient le tour de goûter une mangue.

Les piments sont également une spécialité de l’île.

Chaque fruit donne l’envie d’être mangé.

Nous continuons notre visite des lieux.

Nous rejoignons à proximité le marché aux poissons.

Tous les produits de la mer sont frais et proviennent des nombreuses pêches quotidiennes.

Nous rejoignons à présent à pied la station de téléphérique afin de découvrir les hauteurs de la ville.

En moins de cinq minutes, nous rejoignons la station.

Le ticket coûte une dizaine d’euros l’aller. Il ne faut surtout pas prendre un aller et retour, car quasiment pour le même prix, la descente peut être faîte en traineau.

Le trajet nous permet de bénéficier d’une vue exceptionnelle.

Nous en prenons plein la vue.

Le trajet en téléphérique est une activité en soi.

La trajet est agréable.

Après dix minutes, nous parvenons au sommet.

Nous dépassons le jardin tropical.

Nous prenons quelques minutes pour l’admirer, sans toutefois le visiter, le temps nous manquant.

Nous passons une vingtaine de minutes sur place avant de rejoindre sur le chemin, une société de traineaux.

L’activité qui coûte 25 euros pour une personne et 30 euros pour deux est unique au monde ; elle permet de descendre dans le centre-ville dans des traineaux en osier, le moyen de locomotion étant dirigé par deux hommes vêtus de costume traditionnel. Le site Internet de la société Carreirodosmonte permet de glaner de bonnes informations et renseignements.

La descente commence. Les paniers accueillent deux personnes, certains étant prévus pour trois.

La descente est surprenante, une véritable joie partagée par tous les membres du traineau.

Nous arrivons sur place en moins de dix minutes.

A l’arrivée, nous n’échappons pas à la photo souvenir.

Nous reprenons la route pour nous rendre au Waterfront.

Nous effectuons une promenade agréable et découvrons des talentueux artistes de rue.

Nous rejoignons le port.

147 Madere

Fête du vin (Madère et Funchal)

La fête du vin de Madère à Funchal regroupe de nombreux stands disséminés le long de l’avenue.

Sous une première tente, de nombreux artisans présentent leur création.

Sur les bancs, les locaux aiment se retrouver au calme afin de discuter de la pluie et du beau temps. Sur Madère, surtout du beau temps, il faut le préciser.

Nous rejoignons plusieurs agriculteurs qui effectuent une battue du blé, devant des spectateurs attentifs, reproduisant ainsi les gestes de leurs aînés.

Puis, la battue est remplacée par une danse locale traditionnelle.

Nous continuons notre chemin.

De nombreux badauds sont regroupés autour d’une chanteuse de jazz.

81 Madere

Canyoning (Madère et Portugal)

A Madère, malgré notre retard, nous sommes attendus par les responsables de l’agence Epic Madeira, une des sociétés les plus renommés de l’île qui s’occupe des activités sportives et de nature. Nous avons réservé une activité de canyoning. L’activité coûte 60 euros et dure en fonction de la difficulté une demi-journée. La société Epic Madeira est joignable au 00 351 965 108 967.

En leur compagnie, nous nous rendons dans le Nord de la capitale Funchal.

Nous quittons la route principale de l’île.

Nous arrivons dans les bureaux de la société.

Nous devons nous préparer en enfilant une combinaison qui nous protègera du froid, l’eau dans le coeur de l’île étant assez froide.

Il nous faut marcher une vingtaine de minutes en plein coeur de la campagne pour rejoindre le site de Canyoning.

Nous avançons sur un petit chemin de terre.

Nous franchissons un terrain privé.

Nous descendons pour rejoindre une rivière.

Nous nous apprêtons à descendre notre première cascade.

La sensation est extraordinaire. Nous continuons à suivre la rivière.

Nous descendons une deuxième cascade.

Après deux heures sur place, il est temps de rentrer.

861 France Alsace

Mulhouse (France et Alsace)

Nous rejoignons le centre de la ville de Mulhouse en Alsace, en France.

Nous rejoignons notre hôtel : l’hôtel Bristol, un hôtel trois étoiles qui se trouve  au coeur du centre-ville. Il se situe au 18 avenue de Colmar et les réservations s’effectuent au 0033 389 42 12 31 ou sur le site de l’hôtel : www.hotelbristol.com

Nous rejoignons Dominique Poirier, un journaliste qui nous servira de guide dans le centre de la ville.

Nous nous dirigeons vers la place centrale de la ville.

La ville est internationalement connue pour son street art.

Nous découvrons sur le chemin, un temple protestant.

Puis, nous rejoignons la place centrale.

Nous nous rendons dans la rue Guillaume Tell.

Le street art es tomniprésent ; à chaque coin de rue, nous découvrons une nouvelle oeuvre ; près de 70 oeuvres sont disséminées dans la ville.

Nous mangeons une glace.

813 France Alsace

Ecomusée d’Alsace (France et Alsace)

Nous rejoignons en Alsace, en France l’Ecomusée. L’Ecomusée se trouve dans le chemin du Grosswald ; il permet pour une vingtaine d’euros d’avoir accès à un grand parc qui a reproduit l’Alsace d’il y a cent ans.

Nous nous dirigeons vers l’entrée du site. Pour en savoir plus, les visiteurs sont invités à rejoindre le site officiel du musée : www.ecomusee.alsace/fr

Nous découvrons un site fort intéressant.

Sur la place centrale du musée se trouve un orchestre humoristique.

Nous continuons notre visite des lieux ; le site est accessible à tous ; les visiteurs de tous âges y trouveront leur compte.

Vers 15 heures, un spectacle débute : près de 150 personnes défilent en costume traditionnel d’antan dans les rues du site. Il s’agit du sacrifice du feuillu ; un homme naïf va être jeté dans l’eau après une grande parade.

Les personnages se réunissent au centre du village.

Nous rejoignons la rivière d’où va être sacrifié le feuillu.

La tension est à son comble. Le feuillu est jeté à l’eau.

Nous restons encore un peu sur place avant de quitter le musée.

Nous rejoignons la sortie.

733 France Alsace

Colmar (Alsace et France)

Nous entrons dans la ville de Colmar en Alsace en France.

Nous nous garons dans le centre.

Nous mangeons une flamme dans un des restaurants touristiques de la place centrale.

Nous visitons ensuite la ville.

Nous nous rendons ensuite aux abords du restaurant Saint Pierre afin de rejoindre la société Sweet Narcisse qui se trouve au 24 rue de la Hersse. La société propose des tours en barque dans les canaux de la ville.

Le tarif est de 6 euros par personne. Le tour dure près de trente minutes.

Le tour commence par une découverte du Nord des canaux.

Nous faisons ensuite demi-tour et rejoignons le centre de la ville.

Une fois le tour effectué, nous continuons notre découverte de la ville en rejoignant les anciennes douanes.

596 France Alsace

Kaysersberg (France et Alsace)

Nous entrons dans la ville de Kaysersberg en France en Alsace, mais pour rejoindre l’hôtel des remparts, nous sommes obligés de contourner tout le centre ville.

Nous séjournons pour une nuitée à l’hôtel des remparts, un hôtel de bonne qualité avec un accueil irréprochable de la part de la propriétaire. L’hôtel est un des moins chers de la ville et les réservations peuvent se faire sur son site Internet : https://lesremparts.com/

Après avoir découvert notre chambre, nous rejoignons le centre-ville.

La ville de Kaysersberg est une ville magnifique ; ce n’est pas pour rien qu’elle a été élue plus beau village de France. Elle compte de nombreux restaurants et elle dégage une atmosphère conviviale et typiquement alsacienne. Un incontournable donc.

La ville compte de nombreux restaurants.

Nous rejoignons l’entrée de la ville.

Nous visitons l’hôtel Le Chambard, un hôtel 5 étoiles dont les prix avoisinent les 200 euros la nuitée.

Nous visitons les cuisines. L’hôtel comporte deux restaurants : un restaurant deux étoiles au guide Michelin et un restaurant plus traditionnel.

L’hôtel est intéressant, quand bien même il se dégage une atmosphère un peu trop guindée à notre goût.

Nous mangeons dans le restaurant traditionnel.

La nourriture que nous commandons est de grande qualité.

Le lendemain matin, nous nous réveillons, galvanisés par la bonne nuit que nous venons de passer. Nous prenons un petit-déjeuner copieux.

521 France Alsace

Château du Haut-Koenigsbourg (Alsace et France)

Nous rejoignons l’entrée du château du Haut-Koenigsbourg en Alsace en France.

Nous nous dirigeons récupérer nos tickets.

Les tarifs sont de 9 euros par personne.

Nous pouvons entrer dans le château.

Le château a été restauré intégralement ; il faut compter une heure de visite.

Nous entrons à l’intérieur des pièces.

En entrant dans un autre secteur, nous découvrons un mobilier traditionnel protégé par des cordes infranchissables.

Nous rejoignons une autre aile du château.

La visite est agréable.

739 France Alsace

Strasbourg (France et Alsace)

Nous entrons dans la ville de Strasbourg en France, en Alsace et prenons la direction du centre-ville.

Nous nous garons à proximité d’une église.

Nous nous dirigeons à pied vers la cathédrale.

Sur une place, nous écoutons un guide parler à un groupe de touristes ; nous apprenons que des tours gratuits sont mis en place par des habitants locaux ; les voyageurs n’ont et s’ils ont été satisfaits, qu’à donner un pourboire à leur accompagnateur. Mais de facto, la visite guidée est gratuite.

Nous reprenons notre chemin.

Nous arrivons à la place de la cathédrale, la place centrale de la ville.

Nous visitons tout d’abord la cathédrale.

Nous avons la chance d’assister à une messe de confirmation.

Nous rejoignons l’extérieur de la cathédrale.

Nous décidons de grimper les 330 marches qui nous mènent vers le sommet de l’édifice. L’entrée qui se trouve sur les côtés de la cathédrale nécessite 10 minutes de montée et coûte près de 5 euros.

La montée est difficile. Mais, nous tenons le bon rythme.

Nous arrivons finalement au sommet.

Nous avons une vue dégagée sur l’ensemble de la ville.

Après une vingtaine de minutes, nous redescendons.

Nous restons dans la ville et nous nous dirigeons vers la microbrasserie Bendorf, qui se trouve au 114 rue Jean Jaurès.

Après 20 minutes de route, nous découvrons une des micro-brasseries les plus appréciées de la ville.

115 France Alsace

Wissembourg (France et Alsace)

Nous parcourons les rues du centre-ville de Wissembourg en Alsace en France en nous dirigeant vers l’hôtel de ville.

Un petit train stationne sur la place centrale de la ville ; il propose pour une quinzaine d’euros, un tour du centre.

Nous entrons dans le marché municipal.

Nous arrivons face à l’église de la ville.

Nous découvrons de beaux canaux.

Sur une place, les gens se reposent et passent un agréable moment de détente.

Nous rejoignons une exposition dont l’entrée est gratuite ; l’exposition présente des dizaines de solex, relativement bien entretenus.

Nous continuons notre découverte de la ville.

Nous dégustons de bons produits locaux. La pâtisserie : Daniel Rebert est une des pâtisseries les plus reconnues de la ville ; son chef pâtissier ne travaille qu’avec des produits de qualité. Son adresse est le 7 place du marché aux choux et son numéro de téléphone est le : 0033 3 88 94 01 66.

Nous rejoignons la foire de Wissembourg qui se trouve sous un chapiteau. La foire est gérée depuis des années par Eric, un restaurateur qui possède également un des plus beaux hôtels de la ville de Haguenau. L’établissement Les Pins se situe au 112 route de Strasbourg à Haguenau. Son numéro de téléphone est le 0033 3 88 93 68 40. Son email est le : hotelrestaurantlespins@wanadoo.fr Le voyageur peut également se rendre sur le site Internet de l’établissement : www.hotelrestaurantlespinshaguenau.com

 

Nous assistons au concert donné par un orchestre folklorique : le d’Sandhaase.

Après plus d’une heure d’écoute de musique, nous nous installons pour manger un morceau.

Les plats traditionnels sont délicieux et peu chers, un véritable régal.

Vers le début d’après-midi, le maire de la ville lance l’ouverture officielle de la foire. Pour marquer le coup, un tonneau de bière est percé. Les gens sont invités à partager ce moment de convivialité.

Nous retournons à notre voiture.

1024 Acores Sao Miguel

Parque Terra Nostra (Furnas et Açores)

A Furnas sur l’île de Sao Miguel aux Açores, nous rejoignons un autre site touristique : le Parque Terra Nostra.

Le parc se trouve à quelques minutes du site précédent.

L’entrée coûte 8 euros par personne.

Le site est un des plus beaux de l’île ; il comporte un lac d’eau chaude ainsi qu’un jardin botanique.

Les touristes sont nombreux à visiter le site.

Nous grimpons des escaliers pour rejoindre le lac d’eau chaude, à près de quarante degrés.

Une forte odeur de soufre emplit l’atmosphère.

La température moyenne de l’eau est de 35 degrés, avec des pics à près de 40 aux abords des écoulements de sources chaudes.

Nous décidons de nous baigner.

Après une heure de détente, nous décidons de découvrir le jardin botanique du site.

Nous suivons un chemin qui nous emmène dans le coeur du parc.

Le site est majestueux, un des plus beaux de l’île.

Le jardin comporte plusieurs centaines d’espèces végétales.

Etant donné que nous revenons dans le parc le lendemain, nous décidons d’écourter notre visite et d’aller une nouvelle fois nous baigner.

Nous retournons sur nos pas.

Npous nous dirigeons immédiatement vers le point d’eau le plus chaud.

Le lendemain, nous retournons dans le parc.

Nous nous rendons dans la grande maison blanche qui surplombe le lac.

Une légère pluie fine commence à tomber.

Nous visitons ensuite un espace dans lequel des dizaines de plantes sont mises en valeur.

Nous nous dirigeons ensuite dans une sorte de petit parc.

Nous continuons notre découverte des lieux.

Sous le pluie, la forêt ressemble encore plus à une jungle.

Certains monuments sont dispersés dans le parc.

Dont un abri typique de jardin.

786 Acores Sao Miguel

Poca da D Beija (Furnas et Açores)

Nous entrons sur un des sites les plus demandés de l’île : le Poca da D Beija à Furnas aux Açores, sur l’île de Sao Miguel ; il s’agit de thermes dont l’entrée est de 6 euros.

Nous nous changeons dans les vestiaires.

Le site regroupe plusieurs piscines qui possèdent une eau à près de 40 degrés.

Nous découvrons la première piscine.

Puis la seconde.

Enfin la troisième.

Et la quatrième.

Nous en profitons également pour nous baigner.

 

 

Les Acores Sao Miguel Centre

Sete Cidades (Açores et Sao Miguel)

Nous entrons dans la région de Sete Cidades aux Açores.

Nous quittons la ville pour rejoindre les différents lacs qui se trouvent dans la région de Sete Cidades.

Juste en sortie de la ville, nous découvrons un beau lac découpé en deux par un pont.

De nombreuses activités sont organisées sur le lac.

Nous prenons la route vers les hauteurs de l’île.

Nous faisons un premier arrêt à un petit mirador.

Nous reprenons la route pour nous arrêter quelques mètres plus loin.

Un des plus beaux miradors de l’île nous attend ; il s’agit du mirador do Cerrado das Freiras.

L’endroit est brumeux, mais nous parvenons tout de même à en admirer la vue.

Nous reprenons notre route vers le miradoura Vista do Rei.

La brume recouvre l’ensemble du site.

Néanmoins, cette brume donne à l’endroit un côté fin du monde intéressant.

Le temps se couvre de plus en plus.

Nous arrivons au Lagoa do Canario.

Nous rejoignons le lac à pied en descendant quelques escaliers.

Nous retournons à la ville de Sete Cidades.

Nous buvons un café dans un bar local.

Mais nous préférons manger dans un autre restaurant de la ville.

Les Acores Sao Miguel Ferraira

Thermes de Ferraria (Açores et Sao Miguel)

Nous suivons les thermes de Ferraria aux Açores sur l’île de Sao Miguel.

Une longue route sinueuse permet de rejoindre les thermes.

Nous nous garons sur le parking du site ; face à nous, des thermes payantes qui comprennent toute une série de bains relaxants.

Nous empruntons un chemin qui permet de rejoindre les thermes naturelles.

Le site est magnifique.

Le vent souffle fort.

Une échelle permet de rejoindre la piscine et c’est contre le rebord de cette piscine qu’une source chaude s’écoule.

La température de l’eau dépend des marées ; l’eau est plus chaude vers 11 heures du matin.

En retournant sur nos pas, nous découvrons la piscine extérieure des thermes payantes.

513 Acores Sao Miguel

Caldeira Velha (Açores et Sao Miguel)

Nous prenons la direction du site Caldeira Velha aux Açores qui se trouve sur la route principale qui permet de rejoindre le Sud du pays. Le site se trouve non loin du lagoa do Fogo, un site magnifique mais qui es tune grande partie du temps sous la brume.

Nous nous garons à l’entrée du site. Le site comporte des sources naturelles d’eau chaude ; le tarif est de 3 euros pour le visiter et 8 euros pour s’y baigner.

Nous marchons une dizaine de minutes pour rejoindre les premières sources chaudes.

La température de l’eau est de presque 40 degrés.

Nous rejoignons à proximité une deuxième piscine.

Une troisième piscine est interdite d’accès ; l’eau y sort à près de 100 degrés.

La piscine interdite se trouve à côté de la deuxième piscine, quant à elle autorisée.

Non loin des douches, un centre d’exposition permet aux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur le site.

Nous rejoignons dans les hauteurs la troisième piscine naturelle.

L’endroit est magnifique, mais l’eau y est plus froide que dans les deux premiers bassins.

Nous décidons de nous baigner dans la première piscine. Nous en profitons pendant près d’une heure. Tous nos muscles sont détendus : un véritable rêve.

315 Acores Sao Miguel

Furnas (Sao Miguel et Açores)

Nous entrons dans une des villes les plus intéressantes du pays : Furnas sur l’île de Sao Miguel aux Açores.

Nous nous garons aux abords d’une fabrique de Bolo Levedos, une sorte de pain traditionnel. La boutique se trouve au RUA VICTOR MANUEL RODRIGUES, 16, FURNAS, 9675-063 POVOAÇÃO ; la boutique est joignable au 00351 296 584 570 | 00351 296 584 912 | 00351 966 118 346 ou sur le  receita-da-vida@sapo.pt

Etant donné que la fabrication ne commence que dans l’après-midi, nous devons revenir plus tard. En attendant, nous nous rendons dans le coeur de la ville afin d’en découvrir les geysers.

Le site porte le nom de Caldeira.

Un chemin permet d’apercevoir les différents geysers.

Une forte odeur de soufre emplit l’air.

Dans certaines sources chaudes, des restaurateurs font chauffer du maïs.

Nous pouvons déguster gratuitement de l’eau aux vertus minérales impressionnantes.

Nous goûtons également un alcool local.

Nous prenons la route vers le lac Furnas.

Nous longeons le lac.

L’entrée du lac coûte aux environs de 5 euros par véhicule.

Nous nous garons.

Face au lac, plusieurs geysers.

Le lac est très agréable.

Mais le spectacle le plus impressionnant reste ces monticules de terre dans lesquelles sont chauffées des casseroles cylindriques contenant le célèbre Cozido das Furnas, une sorte de pot au feu cuit dans le sol grâce aux vapeurs brulantes. Nous ne nous attardons pas sur place car nous y reviendrons quelques jours plus tard.

Il est temps pour nous de repartir.

Nous retournons dans le centre-ville.

Nous mangeons un sandwich rapide.

Nous reprenons la route vers l’entreprise qui fabrique de Bolo Levedos.

Nous sommes autorisés à pénétrer dans le laboratoire de fabrication.

La conception de ce pain unique est traditionnelle.

Nous découvrons les extérieurs du site.

Nous repartons ensuite vers la ville de Nordeste.

111 Madere et acores

Ponta Delgada (Les Açores et Sao Miguel)

Nous nous dirigeons vers le fort de la ville de Ponta Delgada sur l’île de Sao Miguel aux Açores.

Le fort se trouve non loin du port.

Nous nous dirigeons vers le fort qui porte le nom complet de forte de Sao Bras.

Face au fort, une belle petite place.

Le fort a été transformé en musée ; il est géré par les militaires et son entrée coûte trois euros.

Le fort comprend plusieurs salles expliquant l’histoire militaire de l’île.

Nous rejoignons l’extérieur du fort.

En retournant à l’intérieur, nous découvrons plusieurs pièces d’artillerie.

Ainsi que de longs tunnels.

Nous retournons à notre véhicule.

Nous nous rendons à présent au port.

Nous croisons de nombreux pêcheurs.

Depuis des années, les locaux pêchent dans les eaux poissonneuses du port.

Nous arpentons ensuite les berges de la jetée.

Nous prenons notre véhicule et rejoignons le centre de la ville.

Nous nous dirigeons vers le mercado de Graça, le marché local.

Nous nous garons dans le centre.

Nous prenons une petite collation ; les prix des menus sont peu élevés.

Nous reprenons la route vers le marché.

Juste à côté du marché, nous entrons dans une petite épicerie.

Le marché propose des produits frais de l’île, dont de nombreux ananas ; Sao Miguel étant la seule île d’Europe qui parvient à les faire pousser.

Le marché est agréable.

C’est ensuite à pied que nous parcourons le centre.

Nous arrivons à l’église Matriz de Sao Sebastio.

L’église se trouve au coeur de la place centrale.

Nous la visitons ; l’entrée est gratuite.

Nous rejoignons l’extérieur de l’église.

Face à nous, les Portas da Cidade ou autrement les portes de la ville.

Nous prenons notre véhicule afin de rejoindre un peu plus excentrée, l’église Ermida da Mae de Deus.

En moins de cinq minutes, nous parvenons sur place.

L’église se situant en hauteur, le point de vue est étendu sur la ville.

De nombreux jeunes se retrouvent aux pieds de l’église pour écouter de la musique.

Nous prenons ensuite la route vers notre hôtel : le VIP executive, un hôtel quatre étoiles qui possède un bon rapport qualité prix. L’hôtel se trouve au Rotunda de São Gonçalo, 131, S. Pedro 9500-343 Ponta Delgada – Portugal. Son téléphone est le 00 351 296 000 100. Les réservations peuvent se faire sur le res.azores@viphotels.com ou sur le site de l’hôtel : www.viphotels.com

Nous prenons notre véhicule pour rejoindre à nouveau le centre-ville afin de pouvoir manger un morceau.

Nous nous garons le long du Waterfront.

Nous faisons quelques achats.

Nous décidons de tester un restaurant chinois et japonais qui propose pour 12 euros une formule à volonté. Le restaurant propose une nourriture peu chère et très bonne. Les plats sont variés et l’ambiance générale est bonne.

Turquie Istanbul Mer de Marmara

Mer de Marmara (Turquie)

Nous découvrons la mer de Marmara à Pendik en Turquie.

Nous assistons ainsi à un beau coucher de soleil.

De nombreux pêcheurs tentent leur chance.

Une femme et son mari nous invitent à partager leur barbecue.

Nous ne voulons pas les déranger et déclinons leur invitation.

531 Capture

Bayburt (Turquie et Asie)

Nous entrons dans le centre de la ville de Bayburt en Turquie.

Nous entrons dans le restaurant Sebat au coeur du centre ville.

Les plats arrivent et quel régal.

Le soir, nous découvrons une partie de la ville.

Nous sommes cependant si épuisés que nous rejoignons notre hôtel : le Buyuk hôtel, un hôtel trois étoiles pour un coût de 40 euros la nuit.

Nous embrassons notre sauveur qui nous a accompagné jusqu’à la porte de notre chambre puis nous allons nous coucher.

L’hôtel nous fait cependant porter des fruits pour nous remercier de séjourner dans l’établissement.

Le lendemain matin, nous prenons notre petit-déjeuner.

Nous visitons ensuite la ville.

Bayburt est une ville peu touristique ; pourtant elle possède de nombreuses attractions.

Après une heure de visite, nous quittons la ville.

Turquie Cappadoce

Cappadoce (Turquie et Asie)

Nous arrivons dans la ville de Uçhisar en Cappadoce en Turquie.

Nous nous garons sur un parking.

Nous avançons dans les dédales de la cité troglodyte.

La citadelle apparaît sous nos yeux.

Nous nous rendons ensuite dans un café afin de découvrir l’intérieur d’une maison ouverte au public.

Nous pouvons visiter la bâtisse librement.

Nous rejoignons l’extérieur.

Nous buvons un bon thé.

Nous restons plus d’une heure sur place.

Face à nous, une vallée de roches.

Nous prenons la route ensuite en direction de Göreme.

Nous faisons une halte d’une heure sur la route afin d’avoir un beau point de vue sur la région.

Le site est magnifique.

Les maisons troglodytes se comptent par centaines.

Nous avons également une belle vue sur Uçhisar.

Nous continuons notre route.

Nous entrons dans la ville de Göreme.

Nous rejoignons notre hôtel.

La ville de Göreme est le point de chute de tous les touristes souhaitant visiter la Cappadoce.

Nous arrivons au Tourist hôtel, un hôtel quatre étoiles que nous avons réservé pour deux jours pour la somme de vingt euros par nuit. A la réception, l’hôtesse d’accueil nous apprend qu’il y a eu une erreur lors de la réservation sur un site concurrent de Booking.com, le site sur lequel nous réservons habituellement, étant donné qu’il a été déclaré dans tout le pays illégitime et ne fonctionne plus. Le nouveau site de réservation que nous avons utilisé nous a donné un tarif de 20 euros par nuit, alors qu’il était trois fois plsu important ; l’erreur n’étant pas de notre fait, nous bénéficierons de ce tarif.

Nous passerons le reste de la journée dans la ville de Göreme.

Nous nous rendons dans le centre ville.

Göreme est une ville agréable.

Sa partie moderne s’est construite au coeur des maisons troglodytes.

Nous nous rendons dans le coeur de la ville.

Les bars sont nombreux.

Nous nous rendons ensuite dans un restaurant.

Tard dans la nuit, nous retournons à notre hôtel.

Le lendemain matin, nous prenons un petit-déjeuner complet.

Nous retournons dans la ville d’Uçhisar.

Nous nous rendons dans la ville de Cavusin.

Nous découvrons tout d’abord l’église de la ville.

Nous effectuons une petite balade aux alentours.

Nous prenons ensuite la route vers le coeur de la ville.

Nous pénétrons dans le centre historique.

Il nous faut rejoindre les hauteurs de la ville.

Le chemin est escarpé.

La vue est dégagée.

Nous pénétrons dans une ancienne église troglodyte.

Un habitant a insisté pour nous accompagner et nous servir de guide.

L’église comporte de nombreuses gravures.

En redescendant, nous faisons une halte dans un petit magasin.

Nous nous rendons en fin d’après-midi dans la ville de Pasa bagi.

Nous nous arrêtons dans un restaurant afin de manger un morceau.

Nous arpentons la cité troglodyte qui regroupe chaque jours des mariés qui aiment s’y faire photographier.

Nous approchons les formations rocheuses de près.

Nous croisons un jeune couple fraîchement marié.

Nous continuons notre découverte des lieux.

Turquie Pamukkale Piscines

Pamukkale (Turquie et Asie)

Nous nous dirigeons vers le site de Pamukkale en Turquie.

Le site de Pamukkale est en réalité un site dans lequel trois attractions sont proposées : le site archéologique d’Hiérapolis, les piscines de Pamukkale et les thermes. Plusieurs entrées sont possibles. L’entrée la plus adaptée se trouve dans le secteur B, c’est à dire l’entrée qui se trouve un peu plus éloignée de la ville.

L’entrée coûte 10 euros par personne. Nous recevons un plan d’un agent d’accueil.

A l’accueil, de nombreux restaurants attendent de bon matin les touristes.

Nous entrons sur le site.

Le site est tellement grand, que nous décidons de prendre une voiturette de golf afin dans un premier temps de visiter Hiérapolis, la cité antique. Le coût est de dix euros.

Nous commençons notre visite du site.

Nous mettons 15 minutes pour rejoindre la fin du site selon notre entrée.

Nous bénéficions des explications de notre guide.

Nous faisons une halte dans une autre partie du site.

Des jardiniers sont à l’oeuvre pour rendre l’endroit irréprochable.

Nous faisons une halte un peu plus loin.

Le site d’Hiérapolis est un véritable trésor.

Il nous faut dix minutes pour rejoindre l’emplacement du théâtre.

Nous passons près de trente minutes sur place.

Le site s’étend au loin.

Face à nous, le musée.

Nous nous dirigeons à présent vers les piscines.

Nous devons enlever nos chaussures pour arpenter les piscines à pied.

Nous les rejoignons.

Le site est bondé.

L’eau s’écoule par une sorte de tunnel.

Mais contrairement à ce que nous pensions, l’eau n’est pas si chaude.

La vue sur la ville est exceptionnelle.

Nous profitons pleinement de cette découverte.

Nous restons près d’une heure sur place.

Les piscines naturelles s’étendent sur notre gauche ; généralement, il s’agit de la photographie type que les touristes aiment faire sur le site ; nous préférons rester en bas, au coeur des piscines.

Nous rejoignons à pied les piscines antiques ou autrement appelées les thermes dont l’entrée dans l’eau chaude coûte près de dix dollars.

Nous mangeons des spécialités locales.

Nous passons le reste de l’après-midi à nous baigner, même si nous trouvons que le prix demandé est un peu excessif.

Nous quittons ensuite le site pour rejoindre notre hôtel.

63 Belgique Bruxelles

Manneken-piss (Bruxelles et Belgique)

Nous reprenons notre route en direction du Manneken-piss à Bruxelles en Belgique.

Le Manneken-piss est vêtu en ce jour d’un habit blanc. Il faut préciser que ses vêtements changent régulièrement ; il est rarement nu.

Dans la rue dans laquelle se trouve le Manneken-piss se trouve le musée de ses habits ; le musée d’un coût de quelques euros l’entrée permet de découvrir l’étendu des costumes qu’il porte ; ces costumes sont utilisés pour rendre hommage à un pays ami ou à une fête particulière.

 

Faire un don