Nous circulons de nuit en direction de Lyon.

L’autoroute A4 est déserte.

A la levée du jour, nous nous arrêtons aux portes de Lyon afin de prendre un café dans une station service.

Il nous reste 40 kilomètres pour rejoindre Lyon.

Nous entrons sur le périphérique en faisant attention aux nombreux radars qui parsèment la route.

Nous en profitons pour voir un spécialiste à l’hôpital civil.

Une fois notre rendez-vous médical terminé, nous faisons une halte dans un fast-food avant de prendre la route vers la Suisse.

Nous traversons les Alpes françaises.

Nous arrivons à la frontière après 2 heures de route.

Nous prenons la voie réservée aux véhicules légers.

Immédiatement, un vendeur privé nous accoste afin de nous proposer la vignette. Nous la prenons, étant donné que les contrôles sont nombreux et que nous avons une grande distance à effectuer sur autoroute. La vignette nous coûte 40 euros et elle est valable 1 an.

Nous prenons la direction du centre-ville de Genève.

Mais avant de rejoindre le centre de Genève, nous devons rejoindre une ville frontalière française pour prendre les clefs de notre chambre ; nous avons ainsi préféré réserver un hôtel en France, les prix étant presque 3 fois inférieurs à ceux pratiqués en Suisse.

Nous entrons dans la ville de Ferney Voltaire.

Nous rejoignons l’hôtel Odalys ; il se trouve à 2 minutes de la frontière.

Une fois nos clefs récupérés, nous retournons en Suisse.

L’attente à la frontière est de moins de 10 minutes ; nous ne subissons aucun contrôle de la part des nombreux douaniers présents.

Nous circulons vers le centre de la ville.

Après quelques minutes, nous arrivons au centre-ville.

La circulation est faible dans la périphérie de la ville.

Nous nous dirigeons vers le Lac Léman.

Nous garons notre véhicule aux abords d’un hôtel.

Nous longeons le lac.

Le lac regroupe les attractions majeures de la ville.

A plusieurs endroits, nous découvrons des petites marinas.

En arpentant les berges du lac, nous faisons connaissance avec une association qui promeut la paix entre les peuples.

Au coeur du lac, un grand geyser attire notre attention.

Sur les berges, des plaisanciers réparent et nettoient leurs bateaux.

Nous faisons une halte dans une petite terrasse.

Nous avons une vue magnifique sur la ville.

Nous nous dirigeons vers une petite marina afin de prendre un ticket qui nous permettra de traverser le lac, mais après réflexion, la location d’un bateau pour 4 personnes sera plus avantageuse.

Nous retournons sur nos pas afin de louer un petit bateau à moteur.

Nous payons la somme de 20 euros pour trente minutes de navigation.

Un homme prépare notre embarcation.

Nous pouvons naviguer à notre aise sur le lac.

Nous profitons de ce moment agréable.

Nous nous échangeons le volant.

Nous retournons sur les berges.

Nous reprenons notre véhicule afin de rejoindre le centre de la ville.

Nous parvenons à trouver une place de stationnement.

Sur l’avenue principale, les boutiques de luxe sont nombreuses.

Nous rejoignons à pied la place du Molard.

Se faisant tard, nous décidons de retourner à notre hôtel.

Nous retraversons la ville.

Nous retournons ainsi en France.

Nous mangeons dans un fast-food.

Nous sommes contents de trouver notre lit.

Le lendemain matin, après un solide petit-déjeuner, nous retournons en Suisse. Toujours peu d’attente à la frontière.

Nous circulons à présent en direction de Bern, la capitale du pays.

Nous faisons une halte dans un magasin d’autoroute ; nous trouvons que les prix sont affreusement élevés.

Nous repartons ensuite après avoir acheté quelques bricoles pour la somme exorbitante de 50 euros.

Nous entrons en moins de deux heures dans la ville de Bern.

La ville présente de beaux attraits.

Nous rejoignons le centre de la ville.

Les bâtiments sont soignés.

Il nous faut rejoindre le coeur administratif de la ville, non loin du parlement.

Nous parvenons à trouver une place de parking gratuite aux abords du casino.

Nous nous rendons immédiatement au parlement.

Nous pouvons de là avoir une vue magnifique sur la vallée qui se situe en contrebas.

Nous n’hésitons pas à faire de nombreuses photos.

Nous nous rendons ensuite au centre de la ville.

De nombreux cafés et restaurants sont présents dans le centre.

La ville est splendide.

A chaque pas, nous sommes surpris de découvrir la richesse de l’architecture suisse.

Nous dépassons une horloge astronomique.

Nous prenons le chemin de la cathédrale.

La cathédrale est majestueuse.

Nous décidons de prendre une petite collation, non loin d’un pont à proximité du casino.

Le plat coûte 35 euros par personne.

Nous quittons ensuite la ville.

Nous prenons la route en direction du Lichtenstein.

Il nous faut pour cela conduire près de 2 heures.

Nous faisons une halte dans un restaurant.

Au cours de cette halte agréable, les enfants peuvent se dégourdir les jambes.

Nous pouvons également faire connaissance avec les vaches suisses.

Nous reprenons la route.

Nous faisons une halte pour mettre un peu d’essence.

La vue est de plus en plus belle au fur et à mesure où nous nous approchons de l’Est du pays.

Les Alpes suisses nous accompagnent.

Après avoir aperçu un petit village, nous faisons une halte dans un champ.

Nous découvrons un paysage bucolique.

Nous reprenons la route en direction de Vaduz.

Nous quittons la Suisse pour entrer dans le Lichtenstein.

En provenance de Suisse, nous nous dirigeons vers le Lichtenstein, une principauté enclavée avec l’Autriche. Nous suivons la direction du pays.

Nous nous apprêtons à franchir un pont marquant l’entrée sur le territoire.

Nous prenons la direction de Vaduz, la capitale.

Face à nous, les Alpes.

Nous entrons dans la ville de Vaduz, la ville la plus peuplée du pays et accessoirement la ville qui comporte la majorité des infrastructures du Lichtenstein.

Nous garons notre véhicule sur un parking public.

Nous pouvons apercevoir le château princier.

Nous rejoignons ensuite le centre ville.

Le centre ville se résume en une rue de quelques centaines de mètres dans laquelle sont regroupés les attractions du pays : musées, restaurants, cafés, magasins de souvenirs. Le centre se situe en contrebas du château qui surplombe la ville.

Quelques statues méritent le détour.

Nous faisons la connaissance de plusieurs personnes sympathiques avec lesquelles nous passons un moment agréable.

Nous nous dirigeons vers le Parlement du pays, qui se trouve à l’Est du centre ville.

Nous dépassons quelques musées.

Le Parlement se reconnait entre mille avec ses façades jaunes.

La visite est néanmoins rapide. Le Parlement étant fermé au public. Nous retournons dans le centre ville.

Nous faisons une halte dans un glacier afin de satisfaire notre gourmandise.

Nous retournons à notre véhicule.

Nous prenons la direction de Triesenberg. Nous devons prendre la route vers la ville de Triesen ; il s’agit de la route principale du pays qui le traverse suivant l’axe Nord-Sud. Nous devons tout d’abord traverser la ville de Vaduz.

Nous nous trompons de chemin et prenons vers le Nord. Nous faisons demi-tour.

Nous revenons sur nos pas.

Nous dépassons un des plus grands musée du pays : le Kunstmuseum.

Sur notre gauche, la cathédrale de la ville qui se trouve non loin du Parlement.

Nous quittons la ville de Vaduz.

Une autre municipalité prend le relais aussitôt mais nous ne nous y arrêtons pas.

Nous continuons notre route en direction de la ville de Triesen.

Nous devons nous rendre dans les hauteurs du pays.

Nous entrons dans la ville de Triesen.

Nous empruntons une route qui s’engouffre dans les montagnes.

Nous grimpons ; la route présente une forte pente.

Le paysage alentour est agréable ; nous alternons les champs et les villages.

La pente se fait de plus en plus forte.

Nous arrivons dans la ville de Triesenberg.

Nous avons une vue magnifique sur la vallée.

Nous arpentons les rues de cette petite ville.

Nous découvrons son église et son cimetière.

Les plaques d’immatriculation sont intéressantes.

Mais le spectacle véritable se trouve dans les rues de cette petite ville, agréable et reposante.

Nous nous arrêtons un peu plus loin dans un champ.

La vue est à couper le souffle.

Nous redescendons sur nos pas.

Nous retournons vers la frontière avec la Suisse.

Il nous faut rouler moins de 10 minutes pour rejoindre la frontière.

Nous quittons le pays.

Nous retournons en Suisse.

Nous prenons cette fois-ci la direction de Lugano et de l’Italie.

Nous quittons l’autoroute afin de traverser les Alpes dans le sens Nord-Sud.

Toute la journée, nous faisons de nombreuses petites haltes pour profiter du paysage.

En fin d’après-midi, nous parvenons à la frontière italienne.

Nous quittons la Suisse. Nous prenons la direction de Milan.

L’autoroute italienne est payante.

Nous faisons une halte dans une station service.

Nous prenons la route en direction de Venise.

Avant d’entrer dans la ville, nous passons une nuit dans un hôtel quatre étoiles que nous payons 80 euros.

Le lendemain matin, nous prenons la route vers Venise.

Il nous faut emprunter un long pont pour nous approcher au plus près de la ville.

Il nous faut nous garer sur un des parkings qui se trouve en dehors de la ville. L’heure est de trois euros.

Nous rejoignons à pied l’embarcadère proche.

Les tickets sont assez chers ; de nombreux visiteurs ne les payent pas ; il faut dire que les contrôles sont inexistants.

Un peu comme pour le métro, nous suivons les lignes et choisissons les arrêts qui nous intéressent ; nous nous rendons à la place Saint Marc.

Il nous faut trente minutes pour rejoindre cette place centrale.

Le bateau fait plusieurs arrêts.

Nous profitons de ce moyen de transport pour découvrir la ville.

Venise est une ville splendide.

Nous nous arrêtons à la place Saint Marc.

Nous faisons la connaissance d’un peintre talentueux.

Nous nous rendons vers la place.

Face à nous, le campanile.

Nous buvons un café sur la place au prix de neuf euros ; mais nous avons la possibilité d’assister à un concert de musique classique.

Nous avons une vue dégagée sur la place.

Nous visitons la place.

Nous entrons dans la basilique ; dans ses hauteurs, nous avons une vue complète sur la place.

Nous la visitons ensuite de l’intérieur ; l’entrée coute un peu moins de dix euros.

A midi, nous mangeons des pâtes dans un des restaurants de la place ; nous en choisissons un qui se situe légèrement en retrait afin de payer un prix raisonnable.

Nous arpentons ensuite les ruelles de la ville.

Nous découvrons les canaux.

Face à nous, le pont des soupirs.

Nous continuons notre découverte de la ville.

Après avoir dormi dans une guest house locale, nous reprenons notre visite.

Nous nous rendons chez le meilleur traiteur de la ville afin de déguster son célèbre Tiramisu.

L’endroit est une adresse incontournable.

Nous reprenons notre visite ; nous nous perdons dans de petites ruelles.

Il est temps pour nous de retourner à notre voiture.

Un bateau nous emmène à nouveau à notre embarcadère de départ.

Nous profitons de ces derniers moments passés dans la ville.

Nous descendons.

Nous payons près de cinquante euros de parking ; nous reprenons la route.

Nous faisons une halte dans un restaurant d’autoroute.

Nous prenons la direction de la ville de Milan.

Nous entrons dans la ville.

Nous prenons la direction du centre.

Nous traversons la partie moderne de la ville.

Nous prenons la direction de la place du Duomo.

La vile a subi de nombreuses rénovations ces dernières années.

Après avoir trouvé une place de stationnement, nous nous rendons à la place centrale à pied.

face à nous, une des plus belles basiliques du pays.

A l’Ouest de la place, les galeries marchandes.

La basilique est magnifique.

Il est temps pour nous de repartir.

Nous prenons la direction de la frontière française. Mais nous quittons l’autoroute pour prendre une route de campagne.

Nous prenons une chambre dans un hôtel. Nous payons la chambre 60 euros.

Le lendemain matin, nous prenons un bon petit déjeuner.

Nous prenons la route de la France.

Nous circulons au coeur des Alpes italiennes.

Le paysage est splendide.

De nombreux bâtiments architecturaux intéressants se trouvent le long de la route.

Nous prenons une bifurcation vers le fort de Fenestrelle.

La vue est bien dégagée sur les paysages alentours.

Nous nous régalons de ce spectacle.

Il est temps pour nous de reprendre la route.

Les routes passent par de nombreuses villes.

En hivers, les domaines sont skiables.

Nous empruntons un dernier tunnel.

Nous avons quitté l’Italie.

Nous circulons dans les Alpes françaises en direction de Lyon.

A midi, nous mangeons dans un restaurant asiatique.

Nous faisons une halte dans une station service.

Tard dans la nuit, nous retournons sur Metz.