En provenance de France, nous nous rendons en Italie.

Nous prenons la direction de la ville de Lyon.

Nous pénétrons dans les Alpes françaises.

Nous faisons une halte dans une station service pour nous restaurer.

Nous reprenons notre route ensuite.

Nous payons un tunnel près de 15 euros.

Nous ressortons de l’autre côté en Italie.

Après quelques kilomètres, nous faisons une halte.

Nous prenons la direction de la ville de Parme.

Nous quittons l’autoroute.

Nous entrons dans la ville.

Nous rejoignons le centre ville.

Nous nous garons dans le centre commercial.

Nous rejoignons à pied les ruelles du centre historique.

Les rues comportent de nombreuses petites épiceries.

Nous rejoignons une place sur laquelle se déroule un marché.

Nous entrons dans un marché couvert.

Le supermarché propose de nombreuses spécialités italiennes.

Nous regagnons l’extérieur de la place.

Nous nous dirigeons ensuite vers la place du Duomo.

Avant de rejoindre la place la plus importante de la ville, nous faisons une halte dans une petite place sympathique.

Nous continuons notre découverte de la ville.

Nous arrivons à une grande place.

Nous prenons une des rues qui mènent à la place Duomo.

Nous arrivons à la place.

La place comporte de beaux édifices.

Elle est culturellement importante.

La place est emplie de monde.

Alors que nous nous apprêtons à partir, une femme, devant nous tombe sur la tête en glissant. Nous lui portons les premiers soins.

Une fois que l’ambulance est partie, nous pouvons rejoindre notre véhicule.

Nous mangeons une glace.

Nous prenons la direction de Saint Marin.

Nous quittons l’Italie tard dans la nuit.

En provenance d’Italie, nous nous rendons à Saint Marin. Nous passons une frontière invisible.

Nous nous dirigeons vers San Marino, la capitale du pays.

Nous avons réservé une chambre dans Idesign hotel, un hôtel exceptionnel pour la somme de 60 euros la nuit.

Après une bonne nuit, nous prenons un petit-déjeuner revigorant.

Nous prenons la route en direction de la capitale.

Il nous faut moins de dix minutes pour rejoindre le centre historique.

Nous traversons le quartier résidentiel.

Nous nous trompons cependant d’entrée ; il nous faut grimper dans les hauteurs de la ville.

La direction est bien indiquée.

Il nous faut prendre la direction des parkings.

Une fois garés, nous nous dirigeons vers le centre ville.

Nous entrons par la porte principale.

Les rues ressemblent à des ruelles.

Nous visitons le musée de la torture.

L’entrée coûte 7 euros.

Nous continuons notre route vers la basilique.

Mais avant de la rejoindre, nous décidons de visiter le château.

Il nous faut arpenter une pente raide.

Néanmoins, nous avons une vue magnifique sur l’Italie.

Nous rejoignons le château.

La visite du château dure 20 minutes.

De ce point de vue, la vallée en contrebas semble infinie.

Nous retournons sur nos pas.

La basilique se trouve face à nous ; nous la découvrons.

Nous continuons notre visite.

Nous entrons dans l’office de tourisme ; possibilité est pour quelques euros d’acheter une sorte de visa apposé sur le passeport.

Nous nous dirigeons vers une plate forme qui contient une belle statue ; il s’agit de la première vue de la ville qu’ont les visiteurs qui empruntent le téléphérique.

Nous découvrons ensuite le palais de la ville.

Nous reprenons notre voiture et retournons à l’hôtel.

Le gérant a gentiment accepté de nous faire découvrir d’autres facettes du pays.

En sa compagnie, nous nous dirigeons vers une carrière de pierres.

Il s’agit de la dernière carrière de marbre du pays.

Nous reprenons la route en direction d’un petit village qui se trouve à 10 minutes de la capitale.

Nous assistons à un entraînement de football, un des sports favoris du pays.

Nous reprenons la route en direction d’un autre village.

Nous arrivons chez un artisan qui fabrique des horloges en bois.

L’homme, véritable artiste exporte ses créations dans le monde entier.

Nous reprenons la route en direction de la ville de Fiorina.

Nous quittons la route principale.

Nous découvrons tout d’abord le seul temple bouddhiste du pays.

Puis, nous admirons le travail d’un agriculteur. Dans ses champs d’olive tout d’abord.

Puis dans ses champs de vigne ensuite.

Nous achetons quelques produits traditionnels.

Nous embrassons notre hôte de la journée.

Il est temps pour nous de reprendre la route vers l’Italie.

Nous quittons Saint Marin.

Nous retournons en Italie et prenons la direction de la ville de Rome.

Trois heures de route sont nécessaires pour rejoindre la capitale italienne.

Nous faisons une halte dans une station service.

Nous reprenons la route.

Nous entrons dans la périphérie de la ville.

Nous prenons la direction du centre ville.

La ville est une des plus belles villes européennes.

Il nous faut rejoindre le centre historique.

Il nous faut bien trente minutes pour rejoindre le centre historique.

Les rues sont propres.

Les monuments culturels sont omniprésents.

Nous nous garons aux abords d’une place.

Il s’agit de la place del Quirinale.

De là, nous rejoignons la fontaine de Trevi.

Nous arrivons aux abords de la fontaine.

Des milliers de pièces sont jetées dans le bassin qui se trouve aux pieds de la statue.

La place est un des lieux emblématiques de la ville.

Les gens se bousculent pour être au plus près de la fontaine.

Nous prenons ensuite la direction du Colisée.

Nous découvrons une manifestation qui réclame plus de droits pour les étrangers.

Le Colisée se trouve face à nous.

Nous entrons à l’intérieur.

L’entrée coûte moins d’une dizaine d’euros par personne.

Nous visitons tout d’abord les étages inférieurs.

Le site est grandiose.

Nous grimpons dans les étages supérieurs.

Nous avons une vue dégagée sur les alentours du Colisée.

Nous visitons une autre partie du Colisée.

Le Colisée est si grand que nous devons beaucoup marcher pour le visiter intégralement.

Nous quittons le Colisée.

Nous rejoignons l’extérieur du bâtiment.

Un mariage se déroule face à nous.

Le Colisée est encore plus beau de l’extérieur.

Nous en profitons au maximum.

Nous faisons quelques photos avec des artistes de rue.

Nous prenons la direction de la place Venitia.

Sur le chemin, nous croisons de nombreux artistes.

Dont un sosie de feu l’ancien pape Jean Paul II.

Nous découvrons de nombreux vestiges du passé.

Le palais Venitia se trouve face à nous.

Il s’agit d’une des plus belles places de la ville.

Nous prenons un chauffeur de taxi pour nous conduire jusqu’au centre ville.

Nous arrivons à nouveau aux abords de la fontaine de Trevi.

Nous arpentons les rues bondées de monde pour nous rendre dans un restaurant traditionnel.

Nous choisissons un restaurant spécialisé dans les pâtes.

Nous nous régalons.

Tard dans la nuit, nous reprenons notre voiture.

Nous faisons juste une halte pour manger une glace.

Nous nous dirigeons vers notre hôtel, situé aux abords du Vatican.

Nous avons réservé une guest house pour la somme de 40 euros.

Le lendemain matin, après avoir passé une nuit de sommeil convenable, nous nous rendons à la cité du Vatican.

Mais avant tour, nous prenons un solide petit déjeuner dans un bar traditionnel.

Alors que nous sommes à Rome, nous nous rendons au Vatican. Dans la ville italienne, les panneaux indicateurs sont nombreux.

Le Vatican est entouré de grandes murailles. Nous les longeons.

Nous dépassons une grande porte frappée des armoiries du pays.

L’entrée principale de la place Saint Pierre se trouve devant nous.

Nous entrons dans le Vatican.

Nous devons avant tout subir une fouille de nos sacs comme tous les pèlerins qui souhaitent  entrer dans le pays ; l’attente dure près de trente minutes.

Nous entrons dans le pays.

Nous nous dirigeons vers la Basilique Saint Pierre.

Une messe spéciale du pape est annoncée ; la basilique est bondée.

Une ferveur incroyable se dégage de l’endroit.

Soudainement, le pape arrive ; nous voyons le Saint homme pour la première fois.

Nous décidons de nous enfoncer un peu plus dans la basilique.

Nous faisons le tour de la basilique.

Face à nous, des pèlerins entrent dans les confessionnaux.

Nous écoutons la messe avec des points de vue différents.

Au fond de la basilique, il reste quelques places assises.

Après avoir écouté en partie la messe, nous sortons de la basilique.

De nombreux garde-suisses sont présents aux endroits stratégiques de la place.

La basilique est magnifique.

Etant donné que de nombreuses personnes se trouvent dans la basilique, la place est aérée.

Nous pouvons nous déplacer sans trop de grandes difficultés.

Nous faisons le tour de la place.

Sur le sol, des signes nous indiquent la localisation cardinale.

Au coeur de la place, une grande obélisque se trouve.

Sur des écrans géants, la messe en cours est projetée.

Il est venu le temps pour nous de quitter le pays.

Nous nous dirigeons vers la frontière symbolique qui sépare le pays de la ville de Rome.

Nous franchissons la frontière.

Nous nous dirigeons vers quelques magasins de souvenirs afin de faire quelques achats.

Nous en profitons pour boire un café.

Nous quittons le Vatican.

Nous en longeons à nouveau les murailles.

Nous nous trouvons à présent au coeur de la ville de Rome.

Nous retournons à notre voiture et nous prenons la route nous menant à la sortie de la ville.

Il nous faut trente minutes pour quitter la ville.

Nous prenons la direction de la ville de Florence.

Nous faisons une halte dans un restaurant d’autoroute.

Nous dépassons la ville de Florence et prenons la direction de la ville de Pise.

Nous faisons une nouvelle halte dans un restaurant pour nous restaurer.

Nous arrivons aux abords de la ville.

Nous entrons dans la périphérie de la ville.

Nous prenons la direction du centre ville.

La ville de Pise est très intéressante.

Les bâtiments sont anciens.

Elle possède des qualités culturelles indéniables.

Nous prenons ensuite la direction de la célèbre tour.

En voiture, nous n’avons pas le droit d’aller plus loin, sous peine de se faire verbaliser ; nous nous garons.

Après quelques minutes de marche, nous parvenons jusqu’au site qui comprend plusieurs des monuments phares de la ville.

La tour se dresse face à nous.

Ainsi que la cathédrale.

Nous allons acheter nos tickets.

Les prix sont relativement excessifs.

Nous payons 7 euros pour l’entrée de deux monuments.

Nous ne ferons pas la montée de la tour, car les horaires de montées sont programmées ; nous n’avons pas trois heures à attendre.

Nous nous rendons dans la cathédrale.

Nous la visitons.

Nous longeons un autre monument.

Nous entrons dans le deuxième monument que nous avons choisi.

Le bâtiment est merveilleusement bien conservé.

Il est une sorte de musée grandeur nature.

Les pièces ont été restaurées un minimum, suffisamment peu pour garder une certaine forme d’authenticité.

Nous rejoignons la place centrale du site.

Nous nous rendons dans un café proche.

Malheureusement, l’accueil est si désagréable que nous décidons de choisir un restaurant un peu excentré.

Nous retournons à notre voiture.

Nous quittons la ville.

Nous remontons vers le Nord.

Nous prenons la sortie de la ville balnéaire Bordighera.

Nous avons réservé une chambre à l’hôtel Parigi pour la somme de 50 euros.

Le soir, nous arpentons le front de mer de cette petite ville tranquille.

Le lendemain matin, nous profitons d’une vue magnifique sur la mer.

Nous prenons un bon petit déjeuner.

Nous prenons la route vers la France.

Nous quittons l’Italie.

En provenance de la France, nous nous rendons à Monaco.

Nous quittons l’autoroute pour nous rendre à Villefranche, une ville française frontalière.

Nous empruntons une route de montagne à la vue splendide.

Nous entrons dans la ville de Villefranche.

Nous franchissons une frontière invisible qui nous fait entrer dans Monaco.

Le décor change ; le luxe se respire à chaque coin de rue.

Nous nous rendons vers le casino, place centrale de la ville.

Pour ce faire, nous devons traverser une partie de la ville.

Nous empruntons la rue principale qui est également une piste de circuit lorsque la course de Formule 1 se déroule dans le pays.

Nous arrivons aux abords du casino.

Nous nous garons.

Face au casino, des dizaines de pavillons proposant des objets de luxe. Toutes les grandes marques sont représentées.

Nous nous rendons à pied jusqu’au casino.

Plusieurs hommes sont en train de travailler sur les arbres qui se trouvent au coeur de la place.

Non loin du casino, l’hôtel de Paris, un des hôtels les plus luxueux du pays.

Nous contournons le casino.

Les rues sont nettoyées à chaque instant de la journée.

Nous avançons face à la mer.

Les plaques minéralogiques ne payent pas de mine.

Le parc qui se trouve derrière le casino est agréable.

Nous avons une vue dégagée sur la baie de Monaco.

Nous faisons le tour du jardin public.

De nombreuses oeuvres d’art sont disséminées dans le parc.

Nous avons une belle vue dégagée sur la marina qui se trouve en contrebas.

Nous quittons le jardin public.

Nous nous rendons au centre de la ville.

Nous empruntons une des rues qui s’engouffre dans le centre.

Les voitures de sport sont nombreuses.

Nous arpentons ensuite les allées d’une galerie commerciale.

Nous retournons à notre voiture.

Nous descendons en contrebas de la ville.

Nous faisons connaissance avec le Monaco plus traditionnel.

Nous prenons un encas.

Nous nous rendons ensuite sur une place dans laquelle un marché propose des produits frais.

En hauteur, le château de la famille princière.

Nous nous promenons dans le marché alors qu’une pluie fine tombe.

Nous faisons connaissance avec une famille de poissonnier, implantée sur Monaco depuis des générations.

L’homme, au caractère fort est en réalité d’une générosité sans égal.

Nous quittons ensuite la ville.

Nous rejoignons l’autoroute.

Nous faisons une halte pour nous dégourdir les jambes ; l’autoroute jusqu’à Marseille est limitée à 110 km/h.