En provenance de Chypre, nous arrivons à Akrotiri, l’autre territoire d’outre-mer anglais.

Nous traversons une frontière invisible. Les premières maisons anglaises font leur apparition.

Les premiers barbelés, également. Nous pénétrons dans la ville d’Akrotiri.

Le ville sert de résidence aux nombreux militaires de la base située un peu plus loin.

Les maisons sont neuves pour la plupart.

Nous découvrons les typiques pubs anglais.

Dans la ville, nous empruntons un chemin en terre battue, qui nous emmène devant un fort militaire.

La route est bonne.

Le drapeau de la Grèce flotte un peu partout.

L’endroit est désert. Au loin, nous apercevons le lac salé éponyme. Et au bout du chemin, une petite chapelle.

Akrotiri est un territoire particulier, puisque le territoire en plus de contrôler ses terres, contrôle l’accès à certains villages chypriotes. Nous nous dirigeons ensuite vers le cimetière. Cimetière sous-jacent à une belle petite église.

Nous quittons la ville non sans nous être égarés auparavant.

Nous quittons la route. Et atteignons un champ d’oliviers, à côté duquel se trouve un monastère dédié aux chats. Nous arrivons ensuite au lac salé desséché d’Akrotiri.

De petits restaurants sont présents.

Nous nous approchons de la plage anglaise.

La plage est circonscrite par des fils barbelés.

Nous avançons vers la base. Il n’y a pas de contrôle du territoire.

L’endroit est agréable car désert.

Nous quittons Akrotiri, par une frontière tout aussi invisible que lors de notre arrivée.