Étudier une langue pour se tourner vers l’avenir : les données et les sentiments de 2020 selon Babbel

Article partenaire

L’isolement dû au confinement peut être rompu en étudiant les langues étrangères et en regardant vers l’avenir.

L’importance de la compréhension et les émotions de 2020 se trouvent ainsi dans le rapport de Babbel

Groenland Ilulisat Port

2020 a été une année très compliquée et différente des autres qui, dans de nombreux cas, a donné lieu à de nouvelles habitudes et de nouveaux besoins, nous amenant à réévaluer notre échelle de valeurs et de priorités. En fait, l’étude « Se comprendre fait toute la différence » menée par Babbel sur plus de 6 000 nouveaux utilisateurs et 8700 interrogés par le cabinet d’études de marché Dynata, ont montré qu’aujourd’hui plus que jamais, la compréhension est un aspect fondamental.

Guernesey Herm Plage

Retourner voyager est un autre désir exprimé par les étudiants. L’étude a montré que 61% des personnes interrogées espèrent pouvoir le faire le plus tôt possible, afin de satisfaire leur curiosité et leur désir de découvrir d’autres cultures, qui sont aussi les motivations les plus fortes pour apprendre une nouvelle langue. De ce fait, le confinement n’a pas freiné l’imagination, puisque 62% des utilisateurs ont fait des projets de voyage.

L’année 2020 a également entraîné une incertitude croissante en matière d’emploi, c’est pourquoi une langue étrangère peut être un atout : 20 % des étudiants utiliseront ces nouvelles connaissances pour étoffer leur CV, compte tenu également des possibilités de télétravail offertes par les entreprises internationales. En outre, 50 % des étudiants envisagent une expérience professionnelle à l’étranger, et 35 % des jeunes français sont prêts à s’installer dans un nouveau pays pour y travailler.

Guyane francaise Cayenne Plage

La distance et l’isolement de 2020 ont amplifié le désir de communiquer et de prendre soin de ses proches. En effet, 79 % des étudiants ont donné une valeur nouvelle au contact avec leurs amis et leur famille, 46 % ont repris contact avec d’anciens amis ou parents et veulent maintenir ces relations à l’avenir. Ce qui montre à quel point la compréhension et la communication sont non seulement essentielles, mais font vraiment la différence.