Le parc Walygator, un des parcs d’attraction préférés des Français se trouve à Amnéville en périphérie de la ville. Il se rejoint par l’autoroute A4, soit en provenance de Metz, soit en provenance de Paris.

Nous prenons la sortie vers le parc.

Le parking pour les voitures coûte 5 euros ; un jeton doit être acheté aux caisses du parc et le paiement se fait lors du départ.

En cette heure matinale, le parking est désert, ce qui tombe bien car nous pouvons nous garer aux abords de l’entrée.

Nous nous dirigeons vers les caisses qui se trouvent à gauche de l’entrée du parc.

L’entrée coûte 25 euros ; les tickets peuvent également être achetés sur le site Internet du parc. Un ticket fast line au coût de douze euros peut également être acheté ; il coûte douze euros en plus de l’entrée du parc, mais permet de bénéficier d’un coupe file sur les attractions les plus demandées du parc.

En cette fin de saison, peu d’attente est nécessaire pour entrer dans le parc ; un petit contrôle de sécurité pour fouiller les sacs et nous avons accès au terrain de jeu de Walygator, la mascotte du parc.

Pour rejoindre le parc, nous traversons une sorte de galerie commerciale ; les magasins sont nombreux et divers et proposent un large choix de produits : du jouet souvenir à la confiserie.

Après avoir traversé ce tunnel consumériste, nous nous retrouvons face à notre premier manège : le Mistral.

Nous prenons sur notre droite.

Nous longeons un petit lac artificiel sur lequel des attractions permettent de naviguer dans des petits bateaux.

Un peu plus en amont, sur le chemin, il est possible de parcourir une série de ponts en bois afin de découvrir l’habitat des crocodiles.

Dans le secteur, quelques manèges pour enfants sont présents.

Un décor de pirates a été judicieusement aménagé.

Nous nous reposons alors que les enfants testent les manèges.

Nous dépassons un restaurant en dur qui est fermé en cette fin de saison.

Une attraction nous interpelle : Walynosaure. Nous la testons.

Nous continuons notre découverte du parc. L’ambiance générale est excellente.

Nous arrivons devant l’entrée de notre premier manège à sensation : l’Anaconda.

Nous testons nos fast tickets.

L’attraction qui es tune sorte de montagnes russes sur des poutres en bois est relativement impressionnante ; le mouvement du bois qui craque au passage des trains intensifie les sensations durant les deux minutes que durent l’attraction.

A la sortie du manège, nous faisons connaissance avec les deux mascottes du parc qui aiment côtoyer les visiteurs et ne rechignent pas à se faire prendre en photographie avec.

Vers midi, il est temps pour nous de manger un morceau. Les possibilités de se restaurer sont nombreuses dans le parc. Outre les restaurants en dur, de nombreux stands permettent d’avoir accès à des Hamburgers, des saucisses ou des desserts.

Alors que nous sommes sur le point d’aller manger, les enfants veulent effectuer une partie de jeu qui leur permet de gagner des peluches.

Nous nous rendons ensuite au stand qui propose des saucisses et des escalopes de porc marinée.

Les prix sont raisonnables pour un parc de cette envergure.

Nous prenons le temps de nous détendre ; le repas est agréable et les produits achetés sont de bonne qualité.

Après avoir bu un bon café, nous continuons notre découverte du parc.

Nous arrivons devant une des attractions phares du parc : le Monster. Il s’agit d’un manège qui comprend des nacelles inversées, de sorte à ce que les passagers aient les pieds dans le vide ; les sensations sont ahurissantes.

Après plusieurs minutes de pure adrénaline, nous quittons le manège.

Nous retournons dans le stand des jeux afin que les petits puissent s’adonner à des plaisirs divers.

Nous découvrons ensuite en continuant notre découverte du parc, un manège aquatique : la rivière sauvage.

Nous décidons de nous y rendre ; juste avant, nous achetons quelques douceurs pour les enfants.

Après une dizaine de minutes d’attente, nous pouvons enfin découvrir les joies de la rivière sauvage.

Malheureusement, un membre du groupe ne s’est pas tenu, ce qui a entraîné un petit choc sur le nez. Plus de peur que de mal, nous décidons tout de même de nous rendre à l’infirmerie du parc.

Nous arrivons à l’infirmerie. En moins de cinq minutes, un secouriste arrive.

Le bobo est vite soigné. Nous pouvons reprendre nos activités.

Nous nous rendons ensuite à la sheriff academy.

L’attraction est un jeu de tir dans le noir qui plaît beaucoup aux enfants.

Le personnel du parc est vraiment professionnel et agréable. Tous ont le sourire et apprécient le contact avec les visiteurs.

Nous testons ensuite le Südseewellen.

Puis, nous nous rendons dans le secteur des grosses attractions avec adrénaline du parc. Face à nous, l’attraction : Comet que nous testerons plus tard.

Nous nous rendons à présent au Space shoot, un manège qui est représenté par une tour qui s’élève à plusieurs dizaines de mètres dans les airs ; les passagers sont placés sur plusieurs nacelles et sont projetés à grande vitesse ; les sensations sont maximales.

Nous testons un autre manège à sensation.

Un petit arrêt au stand de peluches.

Nous nous rendons à l’attraction Comet, une sorte de montagnes russes. Nous apprécions beaucoup ce manège.

Vers quatre heures, nous nous arrêtons au stand de churros : le Cosmo snack.

Nous rejoignons ensuite la maison de l’horreur.

L’attraction es tune des plus réclamées par les enfants ; les familles se promènent seules dans une maison hantée et en découvrent les : « Horreurs » proposées.

Le décor est glauque à souhait. Tout y est pensé judicieusement.

La musique terrifiante intensifie les peurs et nombre de cris résonnent dans les larges couloirs de l’antre.

Chaque détail a été finement réfléchi.

Nous retrouvons la lumière du jour et nous nous dirigeons vers Dino World, un secteur ayant été repensé entièrement il y a quelques années et adapté au monde de Jurassic parc, la célèbre série de films éponymes.

Nous entrons dans le monde des dinosaures.

Les enfants testent un petit manège.

Nous prenons ensuite la direction de Dino Raft.

Le manège est une descente en rapide, qui provoque de bonnes sensations, quand bien même, les visiteurs en ressortent généralement mouillés.

Nous commençons la balade.

Très vite, les projections d’eau font leur effet : les enfants rient et les adultes ne peuvent qu’assister à un mouillage en règle.

Il est temps pour nous de prendre le chemin de retour vers l’entrée du parc.

Nous ne pouvons cependant pas nous empêcher de tester un dernier manège.

Aux abords de la fermeture du parc, un spectacle est donné ; le spectacle fait participer les enfants qui peuvent ainsi partager un moment de vie en compagnie des mascottes Waly.

Avant de quitter le parc, un arrêt aux stands souvenirs s’impose.

Nous quittons ensuite le parc à la fermeture et nous sommes satisfaits d’avoir passé une excellente journée. Le parc attirera à coup sûr la joie et la bonne humeur des petits et des grands. Ce fut notre cas.