Le guide ultime pour visiter Paris

 

Paris, ville des lumières, est la capitale la plus visitée au monde. Elle possède de nombreux trésors architecturaux qui la rendent attractive pour les touristes qui s’y pressent chaque année. Nous avons choisi d’y poser nos valises afin de vous en présenter les incontournables et de vous donner les conseils pour y réussir votre séjour

 

Située dans une sorte de centre de la France, Paris, peuplée de 2 165 000 habitants intra-muros, ce nombre passant à plus de 10 millions dans son agglomération, est une ville multiséculaire, ce qui explique en partie le nombre important de monuments mythiques possédé.

Néanmoins, ces monuments ne sont pas les seuls atouts de la ville, puisqu’elle a réussi au niveau mondial, à se façonner l’image d’une capitale de charme dans laquelle, le temps semble ne pas avoir d’emprise. Un bon air d’autrefois qui parvient à la faire briller au travers des différents paradigmes qui lui sont associés : le luxe, l’amour, la gastronomie et plus globalement, le bon goût à la Française.

Par ailleurs, les films qui en font leur place de tournage continuent au travers de ces stéréotypes, à intensifier son aura. Si le cliché des amoureux se baladant sur le pont des arts avant de s’enlacer à Montmartre, un joueur d’accordéon diffusant un léger fond sonore romantique, perd de sa superbe, il n’est pas rare pour les scénaristes du monde entier d’en présenter la ville comme un aimant de l’amour, là où naissent les sentiments dans la : « plus belle des villes du monde »

Mais, Paris qui sera toujours Paris, Paris qu’on apprécie pour ses qualités mais qu’on aime pour ses défauts, ne se visite pas comme toutes les autres villes du monde. Pour pouvoir bien en profiter, il est essentiel de préparer son voyage et c’est ce que nous allons vous présenter dans cet article.

Comment bien visiter Paris ?

Constitué de 20 arrondissements, Paris intra-muros s’étend sur une superficie de 105,40 km2. Ainsi, chaque arrondissement possède une identité qui lui est propre et pour bien découvrir la capitale, il est nécessaire de bien s’y préparer. Grâce à Internet, il est possible d’acquérir tous les renseignements nécessaires pour privilégier les sites choisis en fonction des intérêts souhaités, la ville s’étant spécialisée depuis plusieurs années dans des domaines polymorphes : institutionnel, gastronomie, culture, culte, architecture, luxe, finance, sport et institutions internationales.

Si certains monuments sont ouverts à tous, d’autres sont payants et outre leur prix, se pose souvent la question de l’attente, qui lors de certains moments de l’année, peut être longue. C’est pour cette raison, que réserver ses billets avec une agence peut être un bon compromis dans la recherche du bon tarif, couplé à un gain de temps indéniable. Pour certains sites, le fait de travailler avec une agence permettra de bénéficier d’un guide professionnel, dont le coût sera partagé entre les différents tickets vendus, une véritable optimisation de la dépense pour un accès à un savoir essentiel.

En ce qui nous concerne, nous apprécions le site Paris City Vision  qui au travers de son interface ergonomique et ludique, nous permet de réserver nos visites bien en amont de notre voyage et de pouvoir profiter plus librement de la ville.

Avec plus de 12 000 réservations par an et 350 expériences de visite, le site propose en plus, des excursions croisées qui permettront de vivre la magie d’une découverte sans fausse note. Ainsi, il est possible de grimper au sommet de la tour Eiffel, tout en partageant un diner gastronomique sur la Seine ou au Moulin-Rouge, dans le même ticket. Si d’autres entreprises proposent également des packagings du même type, les tarifs pratiqués par Paris City Vision, spécialiste de la ville avec ses 4 agences, sont bien plus accessibles.

Mais pour visiter Paris, il est également important de trouver un hébergement adéquat, Paris possèdant près de 1600 hôtels, répartis ainsi en 2021 :

Hôtels 1 étoile : 22
Hôtels 2 étoile : 171
Hôtels 3 étoile : 696
Hôtels 4 étoile : 426
Hôtels 5 étoile : 95
Hôtels non classés : 201

Et ce, sans compter les hébergements privés, qui s’ils sont limités en exploitation administrative, la ville ne souhaitant pas qu’ils concurrencent les professionnels du secteur. En prenant la proposition globale de nuitée, des nuitées adaptées à chaque type de voyageur du plus backpacker au plus exigeant, Paris saura combler une grande majorité de touristes.

De notre côté, nous utilisons généralement des sites de réservations type : Booking.com ou Hotels.com ; lorsque le tarif nous semble un peu trop excessif, nous choisissons notre hôtel sur ces sites qui les regroupent presque tous, puis le contactons directement en lui proposant de réserver en direct avec lui, ce qui lui permet d’économiser les frais devant être versés à l’intermédiaire. Dans une grande majorité des cas, l’hôtelier est ravi de nous offrir une belle réduction ou des prestations supplémentaires comme le petit-déjeuner.

Comment se rendre à Paris ?

Du fait de son importance sur la scène nationale et internationale, Paris est relativement bien dotée en infrastructure de transport.

Par voie aérienne, Paris comporte deux aéroports principaux : Roissy Charles De Gaule et Orly, qui permettent de transporter chaque année en moyenne, près de 100 millions de voyageurs. Paris Beauvais qui est desservi par 5 compagnies aériennes se trouve dans l’Oise à 70 kilomètres de la capitale, quand bien même il en porte partiellement le nom de la ville.

En train, Paris possède 6 grandes gares qui lui permettent d’être bien desservie au niveau national : gare Saint Lazare, gare du Nord, gare de l’Est, gare de Lyon, gare d’Austerlitz et gare Montparnasse, gares qui ont été construites au XIXe siècle et qui drainent approximativement 40 millions de voyageurs chaque année. En outre, certaines de ces gares sont les Terminus des réseaux RER qui desservent une grande partie de l’île de France, augmentant substantiellement le nombre d’usagers.

En ce qui concerne le domaine fluvial, Paris est également accessible par bateau, mais ce mode de transport reste marginal. Il concerne certains propriétaires qui possèdent leur propre bateau naviguant sur les fleuves français, voire européens.

Mais, une des principales portes d’entrée dans la capitale reste la route, Paris étant rejointe par nombre de routes et d’autoroutes. La ville étant circonscrite par un périphérique, il est facile de rejoindre le secteur désiré au travers des portes d’entrée dans la capitale. Néanmoins, il convient d’avoir en mémoire que le périphérique étant souvent saturé, les attentes et pertes de temps peuvent s’avérer nombreuses dans les embouteillages qui ont tendance à devenir de plus en plus nombreux ces dernières années.

Voici au travers de cette liste non exhaustive, les distances de la capitale avec les principales villes françaises.

Entre Marseille et Paris 776 kilomètres par la route Durée d’environ 6 heures 58 minutes
Entre Lyon et Paris 465 kilomètres  par la route Durée d’environ 4 heures 16 minutes
Entre Toulouse et Paris 677 kilomètres  par la route Durée d’environ 6 heures 7 minutes
Entre Nice et Paris 931 kilomètres  par la route Durée d’environ 8 heures 20 minutes
Entre Nantes et Paris 384 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 41 minutes
Entre Montpellier et Paris 762 kilomètres  par la route Durée d’environ 6 heures 45 minutes
Entre Strasbourg et Paris 489 kilomètres  par la route Durée d’environ 4 heures 27 minutes
Entre Bordeaux et Paris 585 kilomètres  par la route Durée d’environ 5 heures 24 minutes
Entre Lille et Paris 220 kilomètres  par la route Durée d’environ 2 heures 16 minutes
Entre Rennes et Paris 347 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 19 minutes
Entre Reims et Paris 146 kilomètres  par la route Durée d’environ 1 heure 33 minutes
Entre Toulon et Paris 839 kilomètres  par la route Durée d’environ 7 heures 28 minutes
Entre Saint-Étienne et Paris 523 kilomètres  par la route Durée d’environ 4 heures 53 minutes
Entre Le Havre et Paris 192 kilomètres  par la route Durée d’environ 1 heure 59 minutes
Entre Grenoble et Paris 576 kilomètres  par la route Durée d’environ 5 heures 13 minutes
Entre Dijon et Paris 315 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 7 minutes
Entre Angers et Paris 296 kilomètres  par la route Durée d’environ 2 heures 48 minutes
Entre Nîmes et Paris 713 kilomètres  par la route Durée d’environ 6 heures 26 minutes
Entre Clermont-Ferrand et Paris 423 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 54 minutes
Entre Aix-en-Provence et Paris 760 kilomètres  par la route Durée d’environ 6 heures 47 minutes
Entre Le Mans et Paris 208 kilomètres  par la route Durée d’environ 2 heures 9 minutes
Entre Brest et Paris 591 kilomètres  par la route Durée d’environ 5 heures 36 minutes
Entre Tours et Paris 240 kilomètres  par la route Durée d’environ 2 heures 23 minutes
Entre Amiens et Paris 140 kilomètres  par la route Durée d’environ 1 heure 38 minutes
Entre Limoges et Paris 392 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 39 minutes
Entre Perpignan et Paris 848 kilomètres  par la route Durée d’environ 7 heures 38 minutes
Entre Metz et Paris 333 kilomètres  par la route Durée d’environ 3 heures 6 minutes

Comment se déplacer à Paris ?

Depuis quelques années, la voiture n’est plus en odeur de sainteté chez les autorités de la ville. Le nombre important de voies fermées à la circulation, la réduction des vitesses et la difficulté de conduire ne rendent pas prioritaire ce moyen de locomotion, qui plus est, onéreux puisqu’entre les stationnements payants et les amendes dressées par des agents spécialement dédiés à la chasse aux contrevenants, les voitures tendent progressivement à être bannies des rues. Mis à part peut-être les taxis et les Uber, qui bénéficient de voies de circulation adaptées. Leur prix reste cependant un frein pour les voyageurs les moins fortunés.

En outre une réglementation coercitive est venue compléter l’arsenal juridique déjà pléthorique en place. L’interdiction de circulation à Paris, depuis le 1er juin 2021, concerne des voitures considérées comme les plus polluantes. Les voitures diesel Euro 1,2 et 3 immatriculées avant le 1er janvier 2006 en font partie. Les deux-roues motorisés avant juillet 2004 le sont également. L’interdiction s’étend aussi aux véhicules classés Crit’Air 5 et non classés.

Ce sont des voitures diesel anciennes et des véhicules qui fonctionnent à l’essence immatriculés avant le 1er janvier 1997. Quant aux deux-roues, sont concernées celles immatriculées avant le 1er juin 2000. À noter que les véhicules classés Crit’Air 3 et 2 seront concernés par cette interdiction à partir de juillet 2022 et en janvier 2024.

Les deux roues motorisées semblent un peu exclues de ces interdictions, mais restent tout de même dans le rétro des autorités, qui souhaitent privilégier les modes de transport écologiques. Ainsi, les vélos et les trottinettes qui permettent de se déplacer bien plus facilement sont à privilégier. Tout comme les piétons à qui il est réservé des pans entiers de rues.

Les transports collectifs ne sont pas en reste puisqu’ils représentent un moyen de déplacement plus écologique et moins onéreux. Qu’il s’agisse du RER qui traverse la capitale, du métro ou des bus, ils permettent avec aisance de rejoindre les différents secteurs et sites touristiques de la capitale. Il convient de compter en 2022 pour un pass navigo journalier : 7,50 euros pour les zones 1-2, 2-3, 3-4, 4-5 ; 10 euros pour les zones 1-3, 2-4, 3-5 ; 12,40 euros pour les zones 1-4, 2-5 et 17,80 euros pour les zones 1-5, les zones représentant la distance pouvant être parcourues en transport en commun.

La marche à pied, reste cependant dans les grandes villes, Paris n’échappant pas à la règle, la meilleure manière de s’aérer et de visiter la ville, ce mode de transport couplé à un déplacement en transport collectif étant le plus adapté.

Combien de temps pour visiter Paris ?

De primes abords, il paraît difficile de répondre à cette question, puisqu’elle va dépendre d’une multitude de critères propres à chacun : capacité physique, centre d’intérêt, perfectionnisme, captations photographiques, temps disponibles.

Ainsi, s’il n’y a pas de recettes miracles pour fixer idéalement le nombre de jours nécessaires à la visite escomptée, quelques indications d’itinéraires peuvent être fournies pour voir un maximum de choses en un minimum de temps. En moyenne, les touristes restent trois jours dans la capitale afin de découvrir la majeure partie des incontournables. Néanmoins, ce temps de découverte pourra être étendu en fonction des envies et des volontés.

Visiter Paris en 1 jour
Après la Tour Eiffel et le Trocadéro, la cathédrale Notre Dame est un passage obligé pour découvrir le musée du Louvre. La traversée de la Seine permettra de rejoindre la butte Montmartre et le Sacré Cœur avant de finir par l’Arc de Triomphe et l’avenue des Champs-Elysées.

Visiter Paris en 2 jours
Le deuxième jour, de bonne heure, le Centre Pompidou vous ouvre les bras. Une balade au jardin des Tuileries permettra de s’aérer avant de rejoindre la place Vendôme et la Seine afin d’y effectuer une belle croisière. Le palais du Luxembourg et le musée d’Orsay viendront finaliser une journée riche en découverte.

Visiter Paris en 3 jours
Le troisième jour, après une balade au cimetière du père Lachaise, un passage place de la Concorde vous positionnera pour rejoindre l’hôtel de ville et profiter de son architecture unique. L’opéra, l’église Saint Sulpice et la Tour Montparnasse seront les prochaines étapes pour la découverte d’un Paris à la structure urbaine surprenante. Le soir, un dîner spectacle au moulin-rouge permettra de profiter du véritable charme à la Française.

 

Idée combinée Paris City Vision : Réserver un combo Tour Eiffel – Dîner au Moulin Rouge

 

Visiter Paris en 1 semaine
Rester plus de jours à Paris, donnera la possibilité de découvrir son agglomération proche, dans laquelle les idées de sorties ne manquent pas. Ainsi, Versailles ou la Cité des sciences seront des incontournables, tout comme le bois de Boulogne, véritable poumon vert de la capitale. Les catacombes, dont certaines parties seulement sont accessibles au public offrent quant à elles, la surprise de la découverte du Paris souterrain et mystérieux.

Quand visiter Paris ?

Du fait de sa position centrale ou du moins un peu détachée vers le Nord, Paris bénéficie d’un climat agréable du printemps à l’automne, donc de mai à octobre, des mois où les jours sont les plus longs et la pluviométrie a tendance à diminuer. En outre, durant cette période, la présence accrue du soleil rend possible la tenue de manifestations extérieures.

Les mois de mai, juin, septembre et octobre enregistrent le plus de touristes à Paris. Tandis que les mois de juillet et d’août, au travers de la chaleur omniprésente, intensifiée par la cuvette de béton crée par la structure même de la ville, voient le départ en vacances des parisiens et la ville désertée, ce qui permet à la circulation d’être plus fluide et l’attente moins longue dans les monuments et les musées.

En novembre, avec l’arrivé de l’hiver, Paris se vide de ses touristes. La grisaille pointe le bout de son nez et les pluies sont abondantes, ce qui est également le cas du mois d’avril. En janvier, février et mars, les températures sont très basses et le ciel couvert. Le climat n’est ainsi pas très favorable pour séjourner à Paris. Au mois d’avril, si certaines journées sont annonciatrices du renouveau du printemps, le temps reste globalement incertain.

Par contre, en hiver, au mois de décembre, la tenue des marchés de Noël et les illuminations de Noël recouvrent la ville d’un manteau de fête inoubliable. Si les températures sont fraîches, la neige qui recouvre les rues permet, en étant bien emmitouflés, de vivre un véritable conte de fée, dans une ville qui sait lorsqu’il le faut, se parer de ses plus beaux atouts.

Les grands évènements par mois

Paris ne dort jamais. A chaque période, la ville sait accueillir de grandes manifestations mondiales génératrices d’un tourisme de masse. Si tous les jours, des évènements plus anecdotiques se déroulent en son centre, certains grands évènements sont à ne pas manquer.

 

Janvier Fashion Week
Février Saint Valentin
Mars Carnaval
Avril Pâques
Mai Roland Garros
Juin Gaypride
Juillet 14 juillet
Août Rock en Seine
Septembre Techno parade
Octobre Nuit blanche
Novembre Beaujolais nouveau
Décembre Marchés de Noël

 

Les incontournables de Paris

Il est véritablement impossible de dresser une liste des incontournables de Paris, tant à chaque coin de rues, ce sont des dizaines de monuments qui émergent et suscitent l’attention. Néanmoins, afin de vous aider dans la préparation de votre voyage, nous vous en avons sélectionné les plus représentatifs.

La Tour Eiffel

Haute de 300 mètres, la Tour Eiffel située dans le 7e arrondissement de Paris et construite par Gustave Eiffel en 1889 en 2 ans, 2 mois et 5 jours, fût une véritable curiosité technique et architecturale. Décriée initialement, elle s’est finalement imposée dans le paysage urbain parisien, pour en devenir aujourd’hui, l’un des emblèmes absolus.

1665 marches permettent d’accéder à son sommet, mais fort heureusement, des ascenseurs permettent de rejoindre les différents étages, au travers du pilier Nord. Le pilier sud quant à lui dessert le restaurant « Jules Vernes » Pour se rendre au haut de la tour, il est nécessaire de changer d’ascenseur au 2ème étage.

La tour Eiffel est ouverte tous les jours de l’année de 9h00 à minuit du 15 juin au 1er septembre, et de 9h30 à 23h le reste de l’année.

Le champ de Mars, qui constitue le jardin qui se trouve aux pieds de la Tour Eiffel se trouve en accès libre ; il est ouvert toute l’année sans restriction.

 

Le Trocadéro

Situé dans le 16e arrondissement, le Trocadéro offre une des plus belles vues sur la Tour Eiffel au travers de l’emplacement du Palais Chaillot, à la jonction de l’avenue Paul-Doumer, de l’avenue du Président-Wilson, de l’avenue Raymond-Poincaré, de l’avenue Georges-Mandel et de l’avenue d’Eylan.

Ayant un accès libre, le Trocadéro est entouré de cafés agréables ; il s’agit d’un ensemble architectural au style année 30 imaginé par l’architecte Roger-Henri Expert qui est constitué de magnifiques sculptures, de bassins et de cascades.

La Tour Montparnasse

Construite entre 1969 et 1973, la Tour Montparnasse se situe dans le quartier Necker de la ville de Paris dans l’est du 15ème arrondissement. Semblant perforer le ciel, cette tour inaugurée en 1973 comporte 58 étages, 25 ascenseurs et a une superficie totale de 90.000 m². Avec ses 40 000 m² de façade, l’immeuble possède aussi 7200 fenêtres et 1306 marches.

Au 56e étage, un bar-restaurant accueille les visiteurs et il est possible de bénéficier d’un beau panorama et d’assister à des expositions de photographies historiques de Paris. Le dernier étage situé au 58e permet de profiter d’une immense terrasse en plein air de 800 m².

La Tour est ouverte au public du 1er avril au 30 septembre, tous les jours, de 9h30 à 23h30 et du 1er octobre au 31 mars : du dimanche au jeudi de 9h30 à 22h30 et le vendredi, samedi et veilles des fêtes de 9h30 à 23 heures.

 

Le musée du Louvre

Demeure royale durant 300 ans, le Palais du Louvre abrite depuis 1793 un musée internationalement reconnu. Exposant des milliers d’œuvres allant de l’Égypte Ancienne à la Période Romantique, le Louvre est le symbole même de la culture française.

Le bâtiment auquel est accolé sa très célèbre pyramide de verre se situe entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli, dans le 1er arrondissement de Paris.

Les œuvres exposées sont majeures et sont constituées d’incontournables tels que : La Joconde de Léonard de Vinci, la Liberté Guidant le Peuple d’Eugène Delacroix, le Radeau de la Méduse de Géricault, la Victoire de Samothrace ou la Vénus de Milo d’Alexandros d’Antioche.

Le musée du Louvre est le plus grand musée Parisien. Il est donc très fréquenté. Il s’agit du plus grand musée de Paris de par sa superficie avec ses 210 000 m² dont 60 600 m² sont consacrés aux expositions temporaires.

Le bâtiment qui abrite le musée date du XIIe siècle et a plusieurs fois changé de statut, passant d’un ancien château médiéval puis palais des rois de France jusqu’à devenir le palais du Louvre en 1793.

Il est possible de le visiter tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Le mercredi et le vendredi, le musée ferme à 21h45.

 

La cathédrale Notre Dame de Paris

Située sur l’île de la Cité, la cathédrale Notre-Dame-de-Paris est située dans le 4e arrondissement.  Édifice de style gothique parmi les plus grandes cathédrales au monde, sa construction débuta en 1160, sous l’égide de Maurice de Sully, pour s’achever en 1345.

Majestueuse, elle est constituée de deux tours, dont la partie Nord est plus imposante que la partie Sud. Ayant une façade travaillée avec minutie, elle mesure 43,5 mètres de large et 45 mètres de haut.

Malmenée pendant la Révolution française, la cathédrale a fait l’objet d’une restauration au XIXe siècle dirigée par l’architecte Viollet-le-Duc. Le lundi 15 avril 2019, la cathédrale de Notre Dame a été gravement endommagée lors d’un incendie.  Sa rénovation en cours est sur le point de se terminer et de lui redonner l’éclat qu’elle mérite.

Le centre Pompidou et la Fontaine Igor Stravinsky

Situé dans le 4e arrondissement de Paris, dans le célèbre Quartier du Marais, le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou est inauguré en 1977. Détonnant dans le décor urbain au travers de sa façade…disons moderne, le centre accueille des expositions d’art contemporain temporaires et permanentes, qui constitue la plus grande collection d’art moderne d’Europe.

Son architecture unique qui rappelle l’époque industrielle a été pensé par Renzo Piano et Richard Rogers ; le palais est reconnaissable à ses escalators extérieurs et à ses énormes tuyaux colorés. Il abrite le musée national d’Art moderne, référence mondiale pour ses collections d’art des XXe et XXIe siècles.

Située au pied du Centre Pompidou, la fontaine Igor Stravinky est réalisée en 1983, par les artistes Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle. Constituée de 16 sculptures colorées et animée par des jets d’eau évoquant l’œuvre du célèbre compositeur russe, la fontaine Stravinky est entourée de restaurants, du centre de recherche en musique contemporaine (IRCAM) et de l’église Saint-Merri. Le Centre Pompidou est ouvert tous les jours, sauf les mardis, de 11h à 21h

 

La Place de la Concorde

La place de la Concorde se situe à proximité de l’avenue des Champs-Élysées. Elle est constituée de l’Obélisque de Louxor mesurant 22,86 mètres et pesant 227 tonnes ainsi que de deux fontaines : la fontaine des Mers et la fontaine des Fleuves. Créée en 1772, la place de la Concorde fut un des lieux majeurs d’exécution pendant la Révolution Française. Mais entre 1836 et 1846 l’architecte Jacques-Ignace Hittorf transforma la place pour lui donner le visage qu’elle possède actuellement.

La place de la Concorde qui est en accès libre abrite de nombreux autres monuments : l’hôtel de la Marine (à l’est de la rue Royale), l’hôtel des Monnaies (ouest de la rue Royale), l’hôtel de Coislin, l’hôtel de Plessis-Bellières, l’hôtel Cartier et l’hôtel d’Aumont.

Le Jardin des Tuileries

Séparant le Musée du Louvre de la Place de la Concorde, le Jardin des Tuileries, construit par André Le Nôtre, célèbre jardinier royal est constitué de grandes allées et comporte également des statues imposantes.

Lieu de prédilection des parisiens, qui aiment s’y promener, le jardin dont l’accès est libre est ouvert de 7h à 21h du dernier dimanche de mars au dernier samedi de septembre, sauf en juin, juillet et août où le parc ferme à 23 heures.

 

Le Sacré Cœur et Montmartre

Église en marbre blanc aux allures de palais qui domine le quartier animé de Montmartre, dans le 18e  arrondissement de Paris, le Sacré-Cœur est une basilique mondialement reconnue. Son intérieur est orné de mosaïques dorées et de vitraux imposants.

Situé en haut de la butte Montmartre, le Sacré-Cœur, dont la visite est gratuite a été construit après la guerre franco-prussienne de 1870. De style romano-byzantin, la basilique est reconnaissable à sa couleur blanche. A l’intérieur de l’édifice, le plafond est décoré de la plus grande mosaïque de France, mesurant 480 m².

Montmartre est en ce qui le concerne, un des quartiers emblématiques de Paris. Symbole d’un mode de vie bohème et apprécié des artistes pour son ambiance unique, le quartier dispose de nombreuses rues pavées et il n’est pas rare d’y trouver des musiciens de rues qui accompagnent les balades des visiteurs qui aiment s’y perdre.

L’Arc-de-Triomphe et l’avenue des Champs-Élysées

Conçu par l’architecte Jean-François Chalgrin en 1806, suite à une volonté de Napoléon 1er au lendemain de la bataille d’Austerlitz, l’arc de Triomphe, d’une hauteur de 50 mètres, d’une largeur de 22 mètres et d’une longueur de 45 mètres est un véritable symbole historique pour le pays en commémorant la première guerre mondiale. Inspiré des arcs antiques, ce monument emblématique porte les noms des batailles et des généraux de la révolution et du premier empire. Il abrite la tombe du soldat inconnu dont la flamme est ravivée tous les soirs.

Il se trouve au centre de la place Charles De Gaulle Etoile et est constitué de nombreuses sculptures qui se situent en son sommet. Du 1er avril au 30 septembre, il se visite tous les jours de 10h à 23h et du 1er octobre au 31 mars, tous les jours, de 10h à 22h30.

L’avenue des Champs Élysées est considérée quant à elle, comme la plus belle avenue du monde. Reliant la place de la Concorde à l’Arc de Triomphe, elle s’étend sur une distance de 1900 mètres. Bordée d’arbres, elle est un lieu incontournable pour le shopping à Paris. Dessinée au XVIIe siècle par le célèbre jardinier du Roi Soleil : Le Nôtre, elle regorge de restaurants, d’enseignes de luxe, de boutiques diverses et de clubs. Elle sert de cadre, chaque année, aux plus grands événements populaires nationaux : défilé du 14 juillet, arrivée du tour France, illuminations de Noël, la liste n’étant pas exhaustive.

Le quartier Pigalle et le Moulin Rouge

Associé à la fête et aux nuits chaudes, le quartier est constitué de cabarets, de salles de spectacle, de bars, de clubs et de boutiques coquines. Néanmoins, le quartier se visite également de jour et comporte nombre de monuments intéressants. L’église Notre Dame de Lorette, construite en 1823 et classée comme monument historique en est l’un d’entre eux.

Inauguré en 1889, le Moulin Rouge considéré comme un des plus grands cabarets au monde est encore un des emblèmes du Paris festif grâce à ses spectacles et ses fameuses danseuses et leurs costumes éclatants. Plusieurs vedettes s’y sont succédées, notamment Edith Piaf.

 

La croisière sur la Seine

Si Paris par voie terrestre dévoile ses atouts au travers de ses monuments, Paris par voie fluviale offre un tout autre regard sur la ville, grâce au positionnement de la Seine, plus grand fleuve français.

Les célèbres bateaux mouches font ainsi le tour des monuments parisiens le long de la Seine et permettent de découvrir la capitale sous des angles différents. Le soir, des croisières avec dîner offrent aux amoureux, un cadre romantique inoubliable.

L’Opéra national de Paris, le palais Garnier

Le Palais Garnier ou Opéra Garnier est un théâtre inauguré en 1875 et qui contient une salle de spectacle, des espaces publics ainsi que des studios de répétitions. Il a été construit entre 1862 et 1874 par Charles Garnier. Ayant le style incontournable de l’architecture du Second Empire, ce palais de marbre et d’or comporte un imposant escalier taillé dans 24 marbres précieux différents et son plafond fut peint par Chagall en 1964. Il est ouvert au public en journée.

Classé comme monument historique en 1923, le Palais Garnier est un bâtiment incontournable dans l’architecture parisienne

 

Le Panthéon

Se trouvant dans le 5e arrondissement, dans le Quartier Latin, le Panthéon est un magnifique monument de style néo-classique construit durant le XVIIIe siècle et s’inspire grandement de son grand frère romain. Ayant pour but de rendre hommage aux Grands Hommes de la République Française, il accueille les dépouilles de plusieurs personnalités importantes :  Simone Veil et son époux, Victor Hugo, Émile Zola, Jean Moulin.

Créé par Soufflot et faisant suite à une volonté de Louis XV de glorifier dignement la monarchie, en 1791, si la Révolution transforme le monument en temple des grands Hommes, au XIXe siècle, il reçoit, une affectation tantôt religieuse, tantôt patriotique. Ce n’est que depuis 1885, qu’il obtient la fonction qu’il entretient encore aujourd’hui.

Il est ouvert du 1er octobre au 31 mars, tous les jours de 10h à 18h et du 1er avril au 30 juin, tous les jours de 10h à 18h30.

 

Le Cimetière du père Lachaise

Dans le 20e arrondissement, le cimetière du Père Lachaise est le plus grand cimetière parisien ; il s’étend sur 43 hectares. Il totalise 70 000 concessions funéraires. Ouvert le 21 mai 1804, il accueille de nombreuses personnalités. Tenant son nom du confesseur du roi Louis XIV, le père François d’Aix de La Chaise, la conception du cimetière mêle parc à l’anglaise et lieu de recueillement.

 

La Place de la Bastille

Alors que la place accueillait la tristement célèbre prison du même nom, détruite peu après la révolution de 1789, elle est aujourd’hui un point de rencontre et de célébration de nombreux évènements. En son centre, trône la fameuse colonne de Juillet, surmontée du fameux Génie de la Liberté, commémorant la révolution de 1830.

Le monument emblématique du quartier reste l’Opéra, conçu par l’architecte Carlos Ott. La borne 3D Timescope permet de vivre une expérience inédite. Elle pivote sur 360°, est réglable à la hauteur de l’utilisateur et plonge le spectateur sur la place de la Bastille telle qu’elle était en 1446.

 

Les Catacombes de Paris

Vers la fin du XVIIIe siècle, de grands problèmes de salubrité liés aux cimetières de la ville entraînent le transfert de leurs contenus sous terre, dans d’anciennes carrières de pierre calcaire. Considéré comme ossuaire municipal de Paris, le 7 avril 1786, il se fait appeler dès ce moment site des Catacombes. À partir de 1809, les Catacombes deviennent accessibles au public. Aujourd’hui accessibles à tous sans autorisation, les Catacombes de Paris reçoivent près de 550 000 visiteurs par an. L’entrée des catacombes se situe sur la place Denfert-Rochereau dans le XIVe arrondissement.

Véritables labyrinthes de galeries souterraines d’environ 1,7 kilomètres de long et situées à vingt mètres sous la surface, les catacombes permettent de découvrir le visage souterrain de Paris et de vivre une expérience unique.

 

L’hôtel de Ville de Paris

Depuis 1357, l’Hôtel de Ville de Paris est le siège de la municipalité parisienne. De style néo renaissance, le bâtiment a été reconstruit par les architectes Théodore Ballu et Edouard Deperthes à l’emplacement de l’ancien Hôtel de Ville, incendié pendant le Commune de Paris en 1871.

L’hôtel de ville de paris dispose de plus de 130 statues représentant les parisiens les plus célèbres. Le bâtiment qui se visite possède de nombreux salons comportant des tableaux et des objets d’art. Depuis 1351, l’hôtel de ville de Paris accueille les institutions municipales de la capitale.

 

Le Jardin du Luxembourg

Situé dans le 6e arrondissement de Paris, le Jardin du Luxembourg, qui appartient au Sénat qui siège dans le palais éponyme, mélange les styles anglais et français et dévoile également près de 106 sculptures.

Ainsi, en bordure de Saint-Germain-des-Prés et du quartier Latin, le jardin du Luxembourg s’inspire du jardin florentin Boboli et a été créé à l’initiative de la reine Marie de Médicis en 1612.

D’une superficie de 25 hectares, le jardin comporte un jardin français et un jardin anglais, jardins séparés par une forêt géométrique et un grand bassin. Il comprend également un verger, un rucher, des serres et une roseraie.

Conclusion

Paris regorge de trésors et de merveilles architecturales uniques au monde. Pour cette raison, son titre légendaire de ville des lumières n’est pas usurpé. Néanmoins,  pour bien la découvrir, il est nécessaire de se préparer en avance, sous peine de ne pas rendre son voyage optimal.

Attractive signifie également, souvent saturée en nombre de visiteurs et afin de gagner du temps, Paris City Vision, propose moyennant une commission, la vente de tickets coupe-files qui permettent de ne pas avoir besoin de patienter en plein soleil, dans une queue bondée. Une bonne manière d’allier plaisir de la découverte sans les inconvénients qui y sont généralement associés.