Livre coup de cœur : Food trotter Thaïlande par Anne Coppin

 

Voyager dans un pays signifie irrémédiablement se plonger d’une manière ou d’une autre dans les possibilités qu’offrent cette destination. Notre chance en tant qu’Humains, étant notre diversité. Et d’autrui, nous pouvons nous nourrir. Cet apprentissage polymorphe  peut être effectué au travers d’une découverte culturelle, géographique, ethnique…et surtout culinaire, la gastronomie permettant de condenser ces spécificités propres à un pays et de les réunir en un moment qui mettra en exergue nos cinq sens et restera gravé dans nos mémoires pour des souvenirs impérissables. Il s’agit là de la force du livre Food trotter Thaïlande d’Anne Coppin, qui permet un voyage inoubliable en Thaïlande, un pays qui a su ériger la gastronomie au rang de patrimoine national. Vivez ainsi une aventure en et hors des sentiers battus avec une aventurière culinaire qui mérite sans détour une attention. Un livre coup de cœur Hors-frontières.

1Anne coppin

Bonjour à tous les aventuriers…Je m’appelle Anne Coppin et je voyage pour la cuisine depuis des années. Je viens d’écrire un guide de voyage consacré à la gastronomie thaïe. Pour moi, la cuisine est une porte d’entrée pour découvrir un peuple et sa culture. C’est un prétexte pour pousser les portes et comprendre, de l’intérieur, l’histoire et la société d’un pays. Le guide Food Trotter propose des itinéraires gourmands, des astuces pour trouver les plats à ne pas rater, des clés pour manger local mais aussi des conseils pour aider le voyageur à développer son sixième sens et découvrir par lui-même les endroits authentiques.

 

 Devenir un aventurier culinaire…

Tout goûter, tout essayer!

Pour de nombreux voyageurs, la passion de la musique, de l’histoire, de l’architecture ou de la nature peut être le point de départ d’une envie de voyage. Pour d’autres, comme pour moi, la découverte de produits, de savoir-faire, de nouvelles saveurs est une quête infinie. Pénétrer dans la cuisine d’un foyer est une façon de se glisser dans l’intimité des familles. Apprendre à réaliser un plat est une manière d’emporter un petit peu de la culture du pays et de pouvoir la partager avec ses amis au retour. Offrir de la nourriture à son voisin est une occasion simple pour entrer en communication dans les transports en commun.

 

« Les circuits touristiques sont connus. Vous les trouverez dans les guides et la réception de votre hôtel vous indiquera les attractions à visiter ou les points intéressants à ne pas manquer. Prenez votre dose de musées et de magasins si vous appréciez ces activités. Puis essayez de quitter les grands axes touristiques et sortez des sentiers battus. Éloignez-vous des zones principales et cherchez les chemins cachés. »
Extrait du livre Food Trotter

6Anne coppin

Un prétexte à la découverte

L’alimentation est souvent un moyen d’entrevoir la face intime et de mieux connaître ses habitants. S’intéresser à la manière de manger d’un peuple est une façon de mieux comprendre ses habitudes et ses goûts. La nourriture est une préoccupation universelle et commune à chacun : elle est vecteur de partage.

 

« Si vous aimez marcher et que vous avez peur de vous perdre, adoptez la technique de l’escargot. Partez d’un point connu, empruntez un chemin parallèle et tentez de retrouver le premier axe par des chemins nouveaux. Vous vous éloignerez progressivement des zones connues tout en gardant un repère net.
Si vous aimez marcher et que vous aimez vous perdre, partez au petit bonheur la chance. À chaque croisement, dirigez-vous vers la rue qui vous appelle. Souvenez-vous que ce n’est pas la destination qui compte, mais le chemin. Que même si, à force de ne pas vous y retrouver, vous reveniez sur vos pas, l’on ne voit jamais la même chose dans un sens et dans l’autre car le point de vue est différent et des détails différents attirent l’attention. Dites-vous aussi que l’on ne se perd jamais complètement. Et que si vous ressentez le besoin de revenir en lieu repéré, un passant vous donnera la bonne direction. Pour cela, repérez un bâtiment connu de tous et tentez de prononcer son nom, ou prenez une carte de l’hôtel. Au pire, si le nom de l’hôtel et son adresse ne disent rien à personne, montez dans un taxi. Il saura, lui, vous conduire à bon port, quitte à se faire aider lui-même. »
Extrait du livre Food Trotter

3Anne coppin

La découverte d’un pays sous l’angle de la cuisine

Pour ces voyageurs qui estiment que la gastronomie d’un pays est une part importante d’un voyage, j’ai donc eu envie de créer un guide de voyage dédié à ces aventuriers du goût . C’est ainsi qu’est né le livre Food trotter qui a choisi l’angle gustatif pour faire découvrir un pays et sa culture. Il part de la cuisine et de l’alimentation pour aborder l’histoire, la société ou la géographie d’un pays. Il s’adresse à tous les voyageurs avides de mieux comprendre un pays par leurs cinq sens.

 

« Les aventuriers s’amuseront à grimper dans n’importe quel bus, à descendre à n’importe quel arrêt, et à revenir par d’autres moyens. Ceux qui sont fatigués de marcher pourront prendre un bus dans un sens, et repartir par l’autre sens histoire de découvrir la ville en carrosse. Si vous n’avez pas peur du vélo en ville et si vous aimez vous perdre, enfourchez votre bicyclette et en avant l’aventure! Vous pourrez voir beaucoup plus de choses qu’à pied. Attention toutefois à la circulation. Dans certains pays, les automobilistes roulent à gauche et le sens des priorités relève de l’intuition. »
Extrait du livre Food Trotter

4Anne coppin

Sortir des sentiers battus

Plutôt que de fournir un catalogue d’adresses vite obsolète, j’ai choisi de donner des conseils pour aider le voyageur à sortir des chemins touristiques balisés. Je préfère lui fournir les clés pour dénicher par lui-même les bonnes adresses, et lui suggérer les bons réflexes pour porter ses pas vers des zones propices à la vraie découverte. Je préfère affûter le sixième sens du voyageur pour l’aider à dénicher les bons lieux de gourmandises et à trouver par lui-même des endroits authentiques. Food Trotter est un petit guide pour faire de chacun de vrais aventuriers culinaires et des explorateurs…

 

« Selon les villes, se perdre est plus ou moins aisé. Certaines villes sont formées en quadrillage, d’autres sont traversées de fleuves et de cours d’eau. Certaines villes sont construites de façon rationnelles, d’autres de manière complètement délirantes.
Certaines rues se termine bien souvent en impasse. Difficile de l’anticiper. Le fait de voir des voitures sortir de la ruelle ne signifie pas qu’une route sort à un autre endroit car il peut s’agir de la sortie d’un grand parking situé au bout du pâté de maisons. Généralement, au moment d’arriver à l’extrémité, les habitants vous préviendront que la route ne se poursuit pas en faisant un geste de la main. Tout est bon pour sortir des chemins battus ! »
Extrait du livre Food Trotter

9Anne coppin

Si vous êtes intéressés par des voyages culinaires, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Food trotter d’Anne Coppin. Vous y ferez des découvertes fort intéressantes.

Si vous êtes intéressés par l’achat du livre de l’auteur, voici un lien direct vers son site marchand : http://foodtrotter.world/ou-lacheter