Attention, ce récit photographique n’est pas un article, mais une photothèque qui reprend de manière chronologique l’intégralité de notre voyage dans le département du Var, dans la région de Saint Tropez.

Pour effectuer ce séjour, nous avons beaucoup été aidés par Valérie Vanden Bossche de l’Office de Tourisme intercommunal de Saint Tropez.

Nous avons été également aidés par les autorités locales qui nous ont facilité notre tournage.

En provenance de Hyères, nous rejoignons la région de Saint Tropez qui se trouve à une heure de route.

Nous nous dirigeons vers le centre-ville.

Nous entrons dans le port, avant de faire demi-tour et de rejoindre le parking à l’entrée de la ville : le parking du port qui propose en cette période estivale, 5 heures de gratuité.

Une fois notre véhicule garé, nous rejoignons un petit café afin de prendre un bon petit-déjeuner.

Sur la place qui se trouve non loin du parking municipal, une exposition de photographies attire notre regard.

Sur la place, nous découvrons juste aux abords du musée de la gendarmerie que nous visiterons dans la journée, une statue de Brigitte Bardot, l’icône de la ville.

Le musée de la gendarmerie est en cette heure matinale, déjà pris d’assaut par les touristes qui patientent et attendent son ouverture.

Nous découvrons une autre statue avant de rejoindre le centre-ville commercial.

Nous parcourons à pied le centre-ville.

Afin de découvrir l’artisanat local, nous nous rendons à l’atelier Rondini, un fabricant de sandales à la renommée internationale.

L’atelier se trouve au 18 Rue Georges Clemenceau, 83990 Saint-Tropez ; il est joignable sur le 04 94 97 19 55 ou sur le site web : https://www.rondini.fr/fr/

Nous faisons connaissance avec le responsable de la boutique.

Dans la boutique, les clients se pressent pour acheter ces sandales que le fabricant a réussi à élever au rang d’oeuvre d’art.

Nous sommes exceptionnellement autorisés à visiter l’atelier qui fabrique les sandales de manière artisanale.

La fabrication s’étend à l’étage.

Nous rejoignons ensuite le port de Saint Tropez.

Les yachts rivalisent de grandeur.

De nombreux cafés et magasins se succèdent.

Nous buvons un sirop au café de Paris, un des lieux les plus intéressants du port.

Nous reprenons notre découverte des lieux.

Nous faisons une petite halte à l’office de tourisme.

Nous rejoignons la place des Lices.

La place est verdoyante.

Nous nous rendons ensuite pour déjeuner à la tarte Tropézienne, l’établissement le plus emblématique de la ville, établissement dans lequel a été créée la tarte originale éponyme de la ville.

Le restaurant qui propose une cuisine gastronomique de bon rapport qualité prix se trouve au Boulevard Vasserot, 83990 Saint-Tropez ; il est joignable au 04 94 97 94 25 ou sur le : https://www.latartetropezienne.fr/

Les gâteaux que nous découvrons à l’intérieur nous donnent envie.

Etant donné qu’il est l’heure de déjeuner, nous passons commande au serveur.

Les plats sont qualitatifs et succulents.

Nous terminons bien entendu par le dessert mythique.

Après une petite digestion, nous décidons de découvrir le Saint Tropez authentique au travers de ses petites ruelles.

Nous retournons au port.

Nous ne résistons pas à l’envie d’acheter quelques friandises.

Nous rejoignons la jetée.

La vue sur la ville y est sublime.

Nous rejoignons une des trois statues monumentales dont la ville s’est dotée.

La première d’entre elles est : l’Homme qui mesure les nuages de Jan Fabre sur le Môle Jean Réveille.

Nous rejoignons la vieille ville en longeant le môle.

Nous découvrons de belles petites ruelles dans lesquelles de nombreuses scènes de vie locales attirent notre attention.

Face à nous la citadelle qui comprend le musée des affaires maritimes.

De nombreuses boutiques exposent des toiles d’artistes.

Nous rejoignons le port et le musée de l’Annonciade.

Devant le musée, la deuxième statue monumentale : le pouce géant de César.

Face à nous, nous faisons connaissance avec un artiste talentueux.

Nous rejoignons le musée de l’Annonciade.

Le musée se trouve au 2 Place Georges Grammont, 83990 Saint-Tropez ; il est joignable au 04 94 17 84 10 ; l’entrée coûte 4 euros pour les adultes. 

Les oeuvres présentes sont nombreuses.

Il est temps pour nous de profiter un peu de la vie en sirotant une boisson dans un des nombreux cafés du vieux port.

Nous rejoignons ensuite le clou de notre visite : le musée de la gendarmerie et du cinéma, qui se trouve dans les anciens locaux qui ont accueilli le tournage de la série de film de Louis de Funès : le gendarme de Saint Tropez.

Le musée d’Histoire du cinéma consacré aux acteurs et films locaux dans une ancienne gendarmerie emblématique se trouve au  2 Place Blanqui, 83990 Saint-Tropez ; il est joignable au 04 94 55 90 20 ou sur le : https://www.saint-tropez.fr/culture/mgc/

Nous faisons connaissance avec la directrice, qui nous explique le fonctionnement de ce musée exceptionnel qui s’étend sur plusieurs étages.

Nous découvrons la partie dédiée aux grandes actrices de la ville.

Nous découvrons ensuite la partie dédiée aux films ayant été tournés à Saint Tropez.

Avant de terminer par la partie dédiée aux films de Louis de Funès.

Une statue en taille réelle de l’acteur De Funès permet de voir à quel point il n’était pas grand, ce qui renforçait son ressort comique.

Nous découvrons ensuite stupéfaits, le dernier scénario qui été prévu pour un énième film, mais qui n’a jamais pu être réalisé, conséquence du décès de l’acteur phare : De Funès.

Nous rejoignons ensuite le parking municipal près du port afin de pouvoir vivre une sortie en mer exceptionnelle afin de découvrir la baie de Saint tropez.

Plusieurs compagnies proposent ce genre de prestation, mais la plus qualitative reste la compagnie La Puncho. Le tarif est de 12 euros par adulte pour une sortie en mer d’une heure environ. La billetterie peut être jointe au 04 94 97 09 58 ou sur le http://www.lapouncho.com/

La société propose également des navigations privées au 04 94 81 53 24 ou sur le reservation@neresainttropez.com Le site Internet est le : www.neresainttropez.com

En attendant notre départ, nous faisons un petit tour dans le port.

Nous sommes ensuite appelés à l’embarquement.

La promenade est commentée.

Nous longeons la ville.

Puis nous entrons dans la baie de Saint Tropez.

Face à nous, de nombreuses demeures de stars ou de riches hommes d’affaires.

Les maisons coûtent plusieurs millions d’euros.

Nous nous approchons près du bord.

Il est temps pour nous de quitter la ville et de prendre la route vers les plages de Ramatuelle.

Pour profiter au mieux de cette expérience des plages célèbres, nous avons réservé un transat au club privé le Tropicana. Le club se trouve Route de bonne terrasse et il est joignable au 04 94 79 83 96 ou sur le https://www.tropicanalaplage.com/

La plage est très étendue.

Le transat réservé nous permet de profiter au mieux de cette ambiance de détente.

Le club se trouve aux côtés de la plage publique.

De nombreuses boissons sont proposées à la vente.

Nous prenons la route pour découvrir une autre plage. Mais en la rejoignant, nous faisons une halte dans un camping afin de manger un morceau.

Le camping se trouve au 1911 Route de l’Escalet, 83350 Ramatuelle ; il est joignable au 04 94 79 22 53 ou sur le site Internet : https://www.camping-captaillat.com/

Nous mangeons une délicieuse pizza, tout en regrettant de ne pas pouvoir séjourner dans le camping, un véritable havre de paix, du fait qu’il est complet.

Nous sympathisons avec le propriétaire, un jeune homme charmant.

Nous reprenons la route pour rejoindre la plage de l’Escalet, une des plus belles plages de la côte.

Nous assistons à un superbe coucher de soleil.

Nous faisons connaissances avec des picardes très agréables et fort sympathiques.

Nous terminons sur cette belle rencontre notre journée découverte de Saint Tropez, une ville charmante et authentique.